Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 23:26
Bastien mort dans un lave-linge: Le procès de l'incompétence par Scott Reiss

Suite au procès des parents du petit Bastien mort dans un lave linge et aux nombreuses affaires qui concernent le harcèlement injustifié de certaines parents et entorses à la liberté d'expression et aux droits de la défense ; je m'associe à Scott Reiss dont je publie l’écœurement à ce scandale qui devrait faire opérer un nouveau procès en incompétence et non assistance à personne en danger en état de fragilité pour des dysfonctionnements graves des services à l'enfance qui ont entourés de leurs "protections" inconséquentes le petit Bastien.

[email originellement adressé à]

Sylvie, Juge des Enfants pres la Cour d'Appel de Nimes, ex de Privas,

Vous & la plupart de mes amis ne sont pas necessairement au courant de la situation. Je resume en ce paragraphe, en partie vole a mon ami Philippe, ex-prof de philo:

Nous, les pères perchés, mettons en cause les rapports entre la famille & la société. L'Etat riposte. Serge & René, entre autres, ont été incarcérés. Philippe a perdu sa carrière. La police vient de confisquer l'ordinateur de Scott. Nous avons tous plus ou moins perdu nos enfants. Et ce n'est pas fini. La lutte continue.

Je suis donc amene a tester les nouvelles limites a la liberte d'expression qu'on m'impose. Il me semble que c'etait tres bien avant. J'avais le droit de dire ce que je voulais a qui je voulais. Monsieur le Procureur Senechal a decide autrement. Soit. Je m'adapte aux persecutions de l'Etat. J'ai sept proces dans les six mois a venir, et aucun moyen de me defendre, car non seulement vous m'avez pris l'ordi, mais aussi le disc externe de sauvegarde, donc je n'ai plus mes dossiers judiciaires ni les documents que j'ai ecrits en ma defense. Tres bien. Je perservere. Je ne suis pas trop fort en commentaire compose ni en explication de texte, meme si j'aime ces deux exercises. Je sors plutot de la tradition du journalisme Gonzo, sortie elle-meme de la tradition du New Journalism, ou le centre d'interet n'est plus l'evenement (vecu, observe, ou lu) mais l'experience, le rapport unique entre l'ecrivain & cet evenement. Regardons deja les incroyables headlines: "mission remplie" & l'ASE "victimes" dans cette affaire. Attendez, un enfant de trois ans est mort dans des conditions atroces (Pour eviter la surprise, les parents l'ont foutu dans la machine a laver.) & les assistantes sociales en tirent la conclusion qu'elles ont tres bien travaille, voire sont victimes de diffamations dans la presse? Attendez, la famille etait suivi de 2006 (deux ans avant la naissance du feu Bastien) jusqu'a sa mort le 25 novembre 2011 ("trois intervenants, plusieurs visites hebdomadaires") et personne n'a vu qu'il y avait un 'bleme? Les deux parents ont menace les services sociaux de tuer l'enfant, et ca passe? Neuf signalements, mais tout va bien? Et vous persecutez nos familles a cause de nos actions politiques? Je note en passant que Mme Cotte appelle le pere de l'enfant: "Monsieur". On va y revenir. (Evidemment elle se pose elle aussi en position de victime.) On arrive au plus beau:

"Le fait que Christophe Champenois «exprime» les problèmes est vu comme un signe positif. Cela veut dire que l’on peut «travailler» avec lui. «C’était une famille très coopérante», martèle Christine Boubet, directrice des services sociaux de Seine-et-Marne."

Vous voyez, le probleme n'est pas si des parents fous vont tuer leurs enfants. Le probleme c'est s'ils ne sont (comme c'est helas mon cas) pas polis avec les assistantes sociales. Bon, on va donc resoudre le probleme de ces parents infanticidaires en faisant un relooking a la mere. C'est possible que l'assistant social (un mec pour une fois) a vraiment prononce cette phrase: "Bastien est la première victime. Mais la victime ultime de tout ça, c'est nous." La victime ultime? Ca me coupe le souffle. Encore un coup de ce con, qui devrait etre reforme pour faire autre chose: "Monsieur reconnaissait..." Ou est-ce que j'ai deja entendu ca? Non pas M. Champenois, non pas le pere, mais tout simplement Monsieur. A deux reprises dans le court paragraphe l'assistant social reprend exactement la phrase de la mere. La Presidente (evidemment) lui demande d'un oeil bienveillant: "Votre émotion, elle est pour Bastien, ou liée au fait que votre travail a été remis en cause?" "Les deux." Oui, effectivement, ce serait con que tu perdes ton boulot a cause d'un putain d'enfant que vous n'avez meme pas foutu dans la machine a laver. Ou est la Justice? Bastienne (J'ai change le prenom parce que j'en ai vraiment marre.), la grande soeur de Bastien, a "beaucoup de difficultes"? Comme c'est etrange. Elle vient de voir ses parents flinguer son petit frere pour l'amour de Dieu. Je suis content d'apprendre qu'elle "va mieux". J'espere qu'elle ira assez bien un jour pour faire sauter un Tribunal pour Enfants.

http://www.liberation.fr/politiques/2015/09/10/bastien-mission-remplie-pour-les-services-sociaux_1379936

Scott, pere de Rose

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives