Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 16:12

(PS: lire les commentaire en fin de page de quelques réactions)

Chers tous, bagnards et bagnardes,

Je lis les échanges remontés entre Delphine de I Comme Identité et Jacques de SOSPAPA en tenant compte d'autres précédemment au sein du collectif la Grue Jaune.

C'est vrai que ceux qui sont dans l'action depuis longtemps et ceux qui y entrent depuis récemment n'ont pas la même perception de la situation. Certains ont de l'expérience, mais aussi de certains échecs puisque le mouvement n'a pas vraiment abouti. La vie associative est complexe,et toujours il y a ceux qui apparaissent et ceux qui agissent plus discrètement. Il faut les deux sans doute. L'histoire du mouvement est encore à écrire et ceux qui ne l'ont pas vécu ne peuvent savoir ce qui a été tenté avec les méthodes habituelles. Là pour cette manifestation il est proposé quelque chose qui peut surprendre (les 2ch") déjà cela pose pas mal de pb pour savoir comment cela pourrait être organisé et semble loin de nos préoccupations, mais bon toute idée est bonne à prendre. le problème est que sans concertation, il ne peut y avoir un débat sur la faisabilité, dans la mesure où la finalité de cette manifestation est de réunir beaucoup de participants. La réussite de cette manifestation tient aussi à cela et il faudra en tenir compte.

Quand aux modalités associatives, elles sont assez complexes et ceux et celles qui entrent en activité peuvent ne pas accepter que ces modalités fussent encore valides vu les modalités de la vie sociale actuelle et que ce modèle correspond pour certains à un mode trop ancien trop décalé. Mais quand il y a un problème interne dans une association, ce sont ses statuts, et au delà la loi qui prend le dessus pour trancher le litige. Il en est d'ailleurs pareil pour les questions éducatives quand les parents justement ne peuvent plus s'accorder; le juge tranche! (il n'est pas inutile de rappeler que c'est aux parents d'abord que revient la responsabilité de leur séparation et la gestion de leur discorde même si on sait que d'autres viennent y chiner).

Pour sospapa il y a eu des décisions judiciaires, il ne m'appartient pas de les "juger". Leur publication permettrait (et je l'avais demandé) d'en connaitre au moins la réalité du jugement. il est clair que pour s'adresser à un mouvement, son président légitime seul peut prendre des décisions pour les membres, mais cela ne suffit pas. C'est cette clarification que j'avais demandé lors de l'AG du collectif de la Grue Jaune au Sénat lorsque que Jean y prenait la parole et engageait son mouvement (ne pas entrer dans le collectif). Jean contre qui je n'ai rien évidemment personnellement.

Le travail de certains militant n’est pas toujours une affaire de communication. La communication est importante, mais la gestion des dossiers des personnes concernées l'est encore plus. Il faut des moyens orientés. La coordination nationale est aussi une autre dimension qui ne passe pas toujours par le canal audible de tous sous les feux de la rampe. Sa réussite passe aussi par une certaine discrétion pour ne pas avoir des montées de bouclier à tous bout de champs ou des apparitions violentes.

donc aujourd'hui, il s'agit comme le dit William de ne pas perdre d'énergie en se détruire les uns sur les autres. La phase de calibrage national me parait bien engagée et à mieux nous connaître parfois avec des propos remontés qui paradoxalement nous permet de nous préparer mieux pour l'avenir commun. C'est parfois nécessaire de dire ce qui ne nous convient pas; à charge si l'objectif est vraiment l'union, d'en comprendre le fondement. Au moins il y a échange.

Pour les modalités des manifestations dont les dates ont été plus ou moins arrêtées, 21 mai et 11 juin, il y a encore beaucoup de temps pour caler des représentations des uns et des autres dans chacune des manifestations, avec des personnes déléguées différentes pour associer le maximum de personnes concernées. C'est pas la mer à boire ni la tempête. Les présidents d'association peuvent mandater dans le cadre de leurs délibérations et sur revendications précisées leurs participation comme nous le faisons chaque fois pour que les motifs de manifestation soient claires. Il me semble que sur ces aspects encore il y a beaucoup de travail à faire. Il ne faut pas inverser les processus de construction pour un mouvement:

Projet: organisations associées à la démarche ----> diagnostic ---> concertation sur l'analyse ---> concertation sur les solutions à adopter ---> modalités ----> planning ----> communication -----> actions.---- retour d'expérience....

voilà pour calmer un peu les envolées mais rien de grave d'ici mai et juin. Sans doute une manifestation commune serait préférable comme le dit Brigitte et de nombreux bagnards.

Calibrage pour projet de manifestation nationale commune

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article

commentaires

Michel O. WILLEKENS 11/02/2016 13:02

Faisons simple et peu compliqué !
Il est vrai que, depuis des décennies, manifester à 10, 30 ou 50 parents, ça vire au ridicule.
Depuis 25 ans (et même plus) c'est le manque flagrant de participants qui pose problème !
Nous n'avons jamais réussi à rassembler un millier de parents pour qu'ils puissent manifester leurs indignations d'avoir été mis sur le côté en ce qui concerne leurs enfants, à la suite de leurs conflits de séparations ou de divorces.
Leurs liens de loyauté ont été brisés par une ''justice de bric-à-brac''... Des millions de parents ont subi ces injustices.
Ils s'y résignent... car c'est comme ça, disent-ils. Et on ne peut rien changer à ça.

Pourtant, on peut changer cette justice injuste, immorale, délétère... Et comment ? En manifestant en masse pour dénoncer nos indignations devant une justice sans vertu, sans morale, qui passe son temps à détruite des enfants, des pères, des mères, au Nom de la Justice Familiale.

Nous avons besoin d'une vraie justice qui puisse résoudre les conflits au lieu de trancher dans le vif... Nous avons donc besoin d'une nouvelle législation !
Alors...
1/ Organiser une manifestation pour la ''Protection des Droits Familiaux '', par exemple...
2/ Recruter le maximum de participants : des pères, des mères, des grands-parents, des enfants du divorce, et autres...
3/ Établir un ''Cahier de Doléances'' avec tous les problèmes qui foirent...
4/ Interpeller le Président de la République, et les responsables en matières familiales et leur demander une audience afin de leur remettre le ''Cahier de Doléances'', et, si possible, les pistes de solutions comme le ''Modèle de Cochem''.
5/ Définir un jour pour la rencontre entre les responsables politiques et les représentants des associations parentales.
6/ Demander la création d'un ''Groupe de Travail'' (GT) réunissant les responsables politiques avec les représentants des associations parentales.

Cela devrait aboutir à mettre en oeuvre une nouvelle législation !

Bien à vous tous, et cordialement vôtre,
(Ancien fondateur et président d'associations depuis 1980, qui a obtenu le succès dans ses entreprises)

Réseau Colin Bagnard 12/02/2016 10:59

Michel,

Nous avons fait ce genre de procédure mais certains voulaient instrumentaliser le mouvement pour des causes politiques personnelles... je crois que tu donne là une bonne démarche à reprendre dans notre actuelle reprise en main du mouvement national de la cause co-parentale. Je suis d'accord sur mettre en place ce cahier de doléance, mais certians ne voient pas que c'est cela l'essentiel, pas la manière dont on s'sus le moral.

La question de sortir de la sphère uniquement internet est fondamentale, je le dis depuis les réunions suite à la grue de Nantes, mais les ordre du jour l'éclipse à chaque fois croyant que c'est la modalité manif à quelques pelés qui va porter... après 25 ans, on devrait savoir que ce n'est plus la bonne manière... pour l'instant. Merci pour ces commentaires... fais en sorte qu'ils soient lus...

Articles Récents

Articles D'archives