Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 14:10
Réactions de Philippe Etienne et Yves Pomel sur la présence paternelle à l'école

--- aux derniers articles, par email Philippe Etienne fait quelques remarques:

Bonjour,

J'ai bien peur que l'analyse de Pierre soit justifiée, et le pessimisme qui en découle. Quand on fréquente les sorties d'école, les réunions avec les instituteurs(trices), les salles d'attente des médecins, les centres de loisirs, on constate que les pères sont restés au boulot ou à la maison.

Donc oui, on se bat pour les 10 ou 20% qui se comportent comme des parents à part entière. Et ce que les magistrats, les législateurs, les média nous renvoient, c'est les 80% qui se satisfont de leur sort.

Philippe Etienne

qui se présente comme: Retiré des activités associatives (ce qu'on peut comprendre vu les échanges nationaux qui peinent à aboutir à organiser le MOUVEMENT NATIONAL des FAMILLES SEPAREES DIVORCEES).

Commentaire RCB qui rejoint ceux par téléphone de Yves Pomel qui pense que l'école, c'est fondamental:

Philippe a raison sur le constat qu'on voit peu les pères, mais ce n'est pas forcément qu'ils travaillent plus parce qu'il gagneraient plus. C'est vrai que les sorties d'école, salle d'attente ou activités sont plutôt féminines, sauf en sport... Mais il n'est pas pas toujours facile aux pères d'apparaître dans les écoles devant cette foule féminine car le non dit est là. Soit c'est que vous n'avez pas de travail actuellement, soit que vous êtes efféminé, soit un pervers tant qu'à faire... J'ai eut été le seul parents masculin élus des parents d'élèves en classe de primaire avec seulement le directeur de l'école à être du même "genre". Les hommes n'ont pas le même type de propos souvent pour se qui concerne la vie de l'école. Et c'est bien là la richesse. Le cocooning des mères s'en trouve un peu déstabilisé et la présence des mecs les gênent pour certaines mais il en est qui apprécient que les pères y viennent et fassent contre front et proposent d'autres choses avec leurs capacités propres de mecs, n'en déplaisent aux féministes. Dans l'accompagnement de certaines activités nautiques ou les sorties solaires. Alors les parents séparés devraient effectivement ne pas hésiter à exister dans les écoles ou chez les médecins ou dans les conservatoires, les centres culturels... Il ne faut pas laisser le champs totalement libre pour la projection des activités et de la scolarité aux mères poules. Et si on nous taxe de papa poule, tant pis... On assume. Si on vous a fait prendre pour un dégénéré, votre seule présence et vos rapports cordiaux évaporeront les propos déplacés et malintentionnés. il faut prendre ce temps... l'éducation, en prend beaucoup, là on ne zappe pas.

Le suivi solaire c'est fondamental! Beaucoup d'entre les parents séparés, hommes ou femmes, ont été dégoutés de l'accueil qu'ils ont reçu lors de visite à l'école qui avait été intoxiquée par l'autre parent avec des accusations et rumeurs indignes de parents. Alors évidemment, pour éviter des problèmes et n'apparaître pas comme celui qui amène les problèmes dans l'école, beaucoup capitulent. C'est une grave erreur! C'est d'ailleurs une erreur fondamentale car l'éducation parentale passe aussi par le suivi de l'école. Il n'y a pas que la justice comme souvent certains le croient ou le font croire pour leurs affaires. Il n'y a pas besoin d'intermédiaire pour agir avec l'école. Le problème est que quand on n'y met pas les pieds, on ne comprend pas le protocole, l'agenda, les rituels, les relations hiérarchiques, ce qu'on a le droit d'y faire ou de ne pas faire... Le réseau Colin Bagnard en a fait une spécialité négligée par trop d'associations. Mais en cas de difficultés, se faire accompagner par des responsables d'associations locales qui vous aideront en cas de doute et dégèleront les relations.

En particulier, à chaque rentrée, il faut faire en sorte d'être présents aux élections de parents d'élèves, s'y prendre assez tôt pour ne pas se faire évacuer... c'est si facile pour eux de se débarrasser des parents déjà isolés qui bousculent les réunions (trois par an, rarement plus, c'est pas la mer à boire!). mais vous êtes dans votre droit et même devoir. Il en va de même avec toutes les activités péri-para-hors scolaires... culturelles, sportives, cultuelles... Si vous êtes là, on ne pourra plus se moquer dans votre dos de la même manière.

Pour en savoir plus:

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/tag/reforme%20famille/10

autorité parentale et droit des surveillance

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives