Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 14:01

Communiqué de presse de l'association Osons les pères


"L'association Osons les pères condamne avec la plus grande vigueur les déclarations scandaleuses de la Présidente du "Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes", Danièle Bousquet, tenues publiquement lors de son audition par la Délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances, le 6 novembre dernier.


Portant l'opprobre sur l'amendement 108 jugé "masculiniste", une disposition de loi pourtant adoptée par le Sénat le 16 septembre dernier, et de désinformation à son sujet, le texte en question ne préconisant pas "la systématisation de la garde alterné" (D. Bousquet) mais son "examen prioritaire", la Présidente du "Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes" fait preuve d'amalgames inacceptables nourris d'une vision stéréotypée à l'encontre des pères qui souhaitent légitimement s'occuper de leur enfant, des pères renvoyés par la Présidente à des actes d'incestes sur leurs enfants ("un très grand nombre d'enfants en France sont victimes d'inceste") et de "violences" envers les femmes. Ces propos stigmatisant ne peuvent qu'alimenter une "guerre des sexes" et ne permet en aucun cas un débat apaisé qui se tiendra dans le cadre de l'examen du projet de loi sur l'égalité femmes/hommes à l'Assemblée nationale en janvier prochain ou à celui sur la famille présenté dans quelques mois par le gouvernement.


En conséquence, eu égard aux fonctions de Présidente du "Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes", institution de la République Française chargée notamment de lutter contre les stéréotypes envers les femmes et les hommes, l'association Osons les pères demande auprès du Premier ministre de suspendre Danièle Bousquet de ses fonctions actuelles.


L'association Osons les pères rappelle ses engagements dans la lutte en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes, et ses actions en faveur de la pacification des relations parentales dans le cadre de désunions, à travers notamment la mise en œuvre d'une véritable politique de médiation. Elle rencontrera très prochainement le conseiller de la Ministre chargée de la famille, Madame Dominique Bertinotti, pour lui faire part de propositions concrètes afin de réduire les conflits parentaux dont trop d'enfants sont victimes en France."


Extrait des déclarations de Danièle Bousquet:[NB RCB en orange les propos choquants]

"Je crois qu'il s'agit là d'une réponse à votre interrogation sur le nouvel article introduit par le Sénat, visant à privilégier la résidence alternée pour l'enfant en cas de séparation des parents. Il faut d'abord savoir que la quasi-totalité des pères ne demande jamais la garde des enfants, raison pour laquelle celle-ci est pratiquement toujours accordée à la mère, et qu'un grand nombre de femmes se retrouvent seules, sans travail, avec plusieurs enfants à charge.

En fait, ces dispositions du Sénat sont, à mes yeux, portées par un mouvement masculiniste – bien connu dans d'autres pays européens et au Canada en particulier – qui réagit très violemment à l'avancée des droits des femmes.

Effectivement, certains pères se sentent atteints dans leur rôle d'homme, et ce mouvement a conduit à cet article voté par le Sénat, en dépit de l'opposition du Gouvernement.

La garde alternée peut très bien convenir si la sécurité de l'enfant est assurée dans chacun des deux foyers. Par contre, il faut garder à l'esprit qu'un très grand nombre d'enfants en France sont victimes d'inceste et que 10 % des femmes sont victimes de violences conjugales. Par conséquent, la systématisation de la garde alternée risque de poser d'énormes problèmes en cas de violences de la part du père. Selon nous, c'est au juge de se prononcer sur la meilleure solution pour l'enfant au regard des conditions d'accueil chez le père et la mère. Les dispositions introduites par le Sénat me semblent extrêmement dangereuses ; elles doivent être revues pour protéger les enfants et les femmes."

 

Association Osons les pères: http://www.osonslesperes.fr/

Tribunes déjà parues:
Le Monde:
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/22/defendre-les-peres-sans-attaquer-les-meres_1836980_3232.html

Libération:
http://www.liberation.fr/societe/2013/05/20/droits-des-peres-un-vrai-combat-de-gauche_904276
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/18/un-pere-passe-et-manque_882648

 

*************

Commentaire RCB:

 

Sébastien,  

Quel respect de la Haute Assemblée qui ne devrait pas être indépendnate du sénat !

Quelle utilisation de chiffres truqués!

Mélanger les affaires pénales avec les affaires "strictement" familiales !

Quelle propagande faisant allusion et association que tout hommee est foncèrement "mauvaise" (une nouvelle religion sectaire), dangereux pour la société, en particulier les femmes et les enfants!

A ce niveau de l'Etat, la demande de Osons les Pères est vivement justifiée !
 

 

Le Réseau Colin Bagnard ne peut que s'associer à cette démarche.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives