Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 12:10

Pour de nombreux parents séparés / divorcés dans cette ambiance générale de marketing avant les "vacances" de Noël, on ne peut pas parler de "fête".

Pour passer le temps, vous pourrez préparer quelque chose que vous auriez aimé faire avec vos enfants pendant ce temps qui devrait être sacré.

Reprenez des crayons de couleurs et des feutres...Faîtes un dessin en inversant les rôles.

Mélomanes, attrapper vos instruments de musiques... Composez un petit morceau...enregistrer le nous.

Préparez des cartes de voeux...que vous ferez signer par vos enfants plus tard.

Les mamans peuvent inventer une recette de cuisine... On la proposera à tous (facile à faire pour les enfants).

Ecrivez un conte à votre manière... Vous pourrez aussi nous l'envoyer pour publication en ligne.

Prendre vos outils pour préparer un jouet ou en réparer un vieux... Envoyez nous les photos.

Envoyez toutes vos idées... Les enfants peuvent bien sûr participer !

POUR LE CONCOURS DU RESEAU COLIN BAGNARD.

ENVOYEZ VOS PRODUCTIONS, NOUS ORGANISERONS UN VOTE DU MEILLEUR CREVE TEMPS.

Publication rapide des envois et votes en ligne;
Résultats après les fêtes de l'Epiphanie.


reseau_colin_bagnard@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans AGENDA
commenter cet article

commentaires

porte parole-RCB 24/12/2009 19:01


Rose,

Comme c'est curieux, lorsque sont écrites des pages sur le respect et l'intérêt de l'enfant, personne ne réagit!
Quand on fait une allusion, et même pas dans ce cas, à une détresse liée à une injustice bien diffusée, alors là il y a réaction.

En réalité, comme c'est d'ailleurs expliqué dans bien des pages, et sous des formes difféentes, l'INTERÊT DE L'ENFANT" n'est qu'un argument qui apparait dans la conventino internationale des droits
de l'enfants, dans la loi sur "l'autorté parentale" de 2002, dans nombre de jugements, pour en fait justifier les seuls droits d'un des parents... Il se trouve que c'est souvent le même genre qui
l'emporte, même dans des cas scandaleux; quelque soit le niveau de sentiment paritaire, et même peut-être plus encore dans ce cas où le respect du féminin est une faiblesse qui se paye cher. Là la
bouteille n'est ni moitié vide, ni moitié pleine; elle est carrément à rabord!

Alors je suis content que les propos fasse qu'un père, celui qui est auprès de vous, qui se trouve dans un même cas de figure par rapport à ceux présentés dansce blog, réagisse positivement.

L'intérêt de l'enfant ne peut exister pleinment si le respect des deux parents n'est pas réalisé. Ce que demandent la plupart des enfants en cas de séparation (sauf ceux malheureusement sous
le coup de l'aliénation parentale), c'est la réconciliation...Voire l'illusion de la conjugalité. Ce que nombre de parents sont bien loin de réaliser... Si au moins ils pouvaient rester un couple
co-parental ! C'est la seule solution objectivement accessible dans la plupart des cas...

Merci pour ces commentaires, Rose....Sisi...et les prochaines...

Vous pourriez amener d'autres participants et même votre compagnon pour nourrir cette réflexion...Merci.


rose 24/12/2009 08:40


Je trouve très agressive votre  2ème réponse. Pourquoi vous faites allusion à des choses qui n'ont rien de commun avec cette cause que vous defendez? Robinson était sur une ile
deserte certes mais il cherchait par tous les moyens à sortir de sa solitude en fesant un travail sur lui même il vit et est en mouvement bref. 
Pour ce qui est de la bouteille jeter dans la mer alors là quel dogmatisme toutes personnes qui ont fait se sont attirées  la poisse et enfin , à propos de la bouteille moitiée
pleine moitiée vide vous touchez au féminisme alors qu 'on parles des parents ( père et mère)je ne suis pas féministe mais  Je sens en vous une haine contre le genre féminin.
une autre remarque  votre titre de concours de famille divorcé me donne le sentiment que vous voulez créer un statut de famille divorcée à mon avis vous devriez plus vous impliquer sur la
question de l'enfant à qui on lui à soustrait un de ses parents(père ou mère) un homme ou une femme divorcé peut choisir de récomposer une famille  par contre un enfant ne choisi pas
ses parents . On n'a pas besoin des enfants pour vivre mais on vit pour les enfants.



rose 24/12/2009 07:57


Votre analyse est pertinente. Elle touche le fond de problème qui est celui des parents qui se trouvent sans leurs enfants pour la fete de noél. C'est vrai que beaucoup des parents veulent
prouver que les enfants sont mieux avec eux qu'avec l'autre c'est faux ils utilisent leurs enfants pour régler leurs problèmes de couple et satisfaire leur égoisme. Par contre Je trouve
la réponse de colin bagnard très agressive. il donne des exemples qui n'ont aucun rapport avec cette noble cause que nous defendons. Vous devez savoir quelque chose:  votre analyse à
désangoisser, détrister mon compagon qui s'est mis à parler de ses 4 enfants avec joie. 


sisi 23/12/2009 14:39


Ce n'est pas une question de la bouf (plat de fete), ni de sapin, encore moins de liqueur et des cadeaux. Pour les enfants, en ce jour de fete qu'ils soient avec leur père ou soit  avec leur
mère ils seront toujours contents ils vont s'amuser normalement donc il ne faut pas leur preter des intentions qui ne sont pas les leurs. Par contre ce qui m'intrigue c'est le problème des
parents qui vont passer la fete sans leurs enfants je sais que c'est très pénible et même insurpotable. Raisons pour lesquelles je propose à ces parents de sortir et réfléchir autrement .
Ce n'est pas pour autant dire qu'ils doivent baisser les bras dans leur combat mais plutot essayer de ne pas rester tout seul pendant ce moment insuportable. Dans la vie on a les parents et les
amis a moins qu'on soit un égoiste et que l'on veut voir personne. Ce n'est pas une solution d'enmener les gens à  s'enfermer  car on a pas les memes sensibilités. Les gens qui sont
sensibles peuvent peter les plomb en restant tous seuls celà peut etre fatal pour eux et dommageable pour les enfants.


sisi 23/12/2009 13:33


Je suis bien d'avis avec le cmmentaire n°1 celà ne sert à rien de se renfermer pour une fete pareille. Comme son nom l'indique, c'est une fete de famille à défaut de ses enfants pour des raisons
quelconques il faut s'orienter vers sa propre famille ou ses amis ils sont aussi là pour ça. Ce n'est pas correcte de baisser le moral des gens en les incitant à rester chez eux pour pleurer.
Quoi qu'il arrive on doit exister pour les enfantset exister pour ses enfants c'est aussi se conserver. J'aimerai bien communiquer avec toi sur ce sujet car tu as une autre façon de voir les chose
comme moi.


Réseau Colin Bagnard 23/12/2009 13:48


Est-il facile pour les parents et les enfants concernés de s'afficher souriant, plein de bonheur, débordant de cadeaux et de préoccupations pour choisir le plat avant le plat de consistance, ou le
désert et les liqueurs qui vont avec ?

Pourquoi mette un sapin, si ce ne sont pas des enfants qui le décorent?

Pourquoi acheter des cadeaux (encore faut-il pouvoir) si personne ne les ouvrira?

Souvenez-vous de Robinson et de Vendredi, sur l'île au large du Chili... Pour tenir, il faut réinventer la société avec des règles plus justes... jusqu'au navire salvateur.

Peut-être que le réalisme est le début de l'optimisme.

L'histoire de la bouteille à moitié vide ou pleine, la bouteille à la mer: trop vide, elle n'a pas de sens, trop pleine, elle sombre.


rose 23/12/2009 10:27



Je viens de découvrir votre site. j'interviens par raport à votre proposition concernant la fête de noél pour les familles divorcées . Je préfère que vous incitez les gens à
sortir aller dans leur famille ou soit sortir avec les amis que de rester chez eux faire des dessins ou la cuisine pour accentuer leurs déprimes.C'est vrai que c'est très difficile de
supporter  ne pas avoir ces enfants pendant lafete de noel.Ce n'est  pas non plus une raison de se flageler. Il faut savoir combattre en se concervant pour les enfants. Mon compagnon
n'a pas  aussi ses enfants mais je l'ai invité dans ma famille pour passer la fete et on va celébrer en différé la fete quand'il aura ses enfants.

je  souhaite joyeux noel à toutes les mères et tous les pères qui n'ont pas leurs enfants avec eux ainsi qu' aux enfants qui n'ont pas leurs mères ou leurs pères et je
les implore de s'amuser d'etre heureux en attendant les jours meilleurs.




Réseau Colin Bagnard 23/12/2009 13:03


D'accord, encore faut-il que ce soit possible.

Je pense qu'il restera beaucoup d'oubliés... quelque soit le niveau de réaction... Encore faut-il avoir une prise sur quelque chose.... Si vous savez comment les choses se passent en général, vous
savez que cette période est terrible pour cette indifférence. En parler, s'est soutenir ceux qui y sont confrontés.

Merci pour vos remarques.


Articles Récents

Articles D'archives