Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 12:56

 

MANIF 27 SEPTEMBRE 2014 EGALITE PARENTALE LYON 025

 (En tête de cortège: Marrouan Kerchich, initiateur de cette manifestation)

 

DISCOURS RESEAU COLIN BAGNARD

POUR LA MANIFESTATION

POUR L’EGALITE PARENTALE

27 SEPTEMBRE 2014  A LYON

 

 

Padres y madres separados,

Padre e madre divorsati,

Pères et mères perchés ou presque,

Children, Ninos y ninas, Bambinis de familia divorsati,

 

Tous les Enfants de familles séparées divorcées ;

 

Grands-parents et membres des familles détruites,

Représentants des associations et collectifs des familles qui subissent cette catastrophe sociale,

 

[étaient présents les associations venues de Corse, du Nord, de région parissienne, d'Alsace, Haute Savoie, de Provence, du Languedoc, de Bourgogne, d'Auvergne, de Bretagne, de tout Rhône Alpes... j'en oublie]

 

Elus si vous êtes là depuis qu’on vous appelle à l’aide,

 

Journalistes si vous avez daigné considérer que le sujet valait la peine d’être mentionné dans vos colonnes,

 

Vous simples citoyens qui découvrez combien les enfants de la séparation deviennent des obus pour servir de vils intérêts ;

 

Merci à Marouan [Kerchich] pour avoir eu l’initiative de cette manifestation qui rend justice à celle perturbée du 22 mars dernier. Merci à Patrick [Guillot] pour avoir partagé son expérience. Merci à ceux qui l’on rejoint d’encore plus loin que lors de la précédente manifestation qui avait déjà réuni des représentants de toute la France. Là cette manifestation montre que « notre cause de l’égalité parentale » à un caractère international. L’an passé à Paris des citoyens du Canada, de Belgique, des représentants d’Italie ou d’ailleurs étaient déjà présents.

 

Depuis plusieurs décennies, suite à l’essor du modèle californien de famille éclatées qui s’est diffusé partout, des pères manifestent pour que l’on respecte leur devoir de père à éduquer leurs enfants sans être éclipsé de leur vie ;

Depuis des années, la réforme de la famille est un serpent de mer qui ondule sans pouvoir se stabiliser et trouver une solution car explose devant les lobbys omniprésents.

 

D’abord les couples, et ce ne sont pas les responsables associatifs-médiateurs ici présents qui le contesteront, sont souvent immatures ou incompétents pour régler leurs divergences internes, ils ont besoin d’aide plus que jamais. Tous les moyens ne sont pas sollicités ! Socialement en ce domaine comme en médecine occidentale, le curatif l’emporte sur le préventif ; il faut dire que cela rapporte beaucoup plus et participe au PNB nationaux pendant cette crise économique qui s’aggrave et où les plus faibles des familles sont fragilisées.

 

Ainsi les corporations autour de la justice n’ont aucun intérêt à détruire la vache à lait des litiges familiaux. Fleurissent les détournements de procédures, les harcèlements judiciaires, les pertes de dossiers ou pièces principales pour râper le portefeuille d’un justiciable et ensuite détruire sa vie si cela lui rapporte.

 

Mais il serait dangereux de croire que tous les membres de ces corporations parajudiciaires ne sont pas à la hauteur des déontologies professionnelles que nous devons veiller à faire respecter (Ordre de la médecine, des avocats, des notaires, des huissiers, conseil supérieur de la magistrature…).

 

Il faut au contraire encourager les juges qui sont favorable à l’égalité parentale et ils sont de plus en plus nombreux.

 

Ne pas discriminer par idéologie toute la profession des avocats en particuliers qui font leur possible pour soutenir notre cause dans la défense des dossiers complexes. Cela n’a pas toujours été le cas comme j’ai pu le constater à RCB puisque nous avons eu plusieurs fois le secours de Maître Patrimonio qui souvent sans un sou s’est déplacé loin et souvent sans le respect minimal de ses œuvres. Malheureusement, il y a de nombreux dossiers en cours non aboutis qu’un comportement indécent de certains des membres du réseau des justiciables irrités empêchent de défendre. Il faut savoir reconnaître la vérité incontournable des interventions de ceux qui ont sué sang et eaux pour défendre ces familles dévastées.

 

Reconnaître que certains qui agissent parmi nous le font, c’est le constat d’évidence, pour détruire ! Si pour des enjeux personnels ils détruisent l’union de nos forces, ils doivent être exclus de nos mouvements. D’ailleurs leurs condamnation pour insultes, calomnies, pressions et menaces de mort, violences, ne peuvent nous aider à trouver une légitimité de nos revendications dans l’opinion publique.

 

A un autre niveau, même au sein du parlement, députés et sénateurs, souvent juristes, refusent en cœur de reconnaître l’égalité de traitement homme et femme, quelque soit l’affichage pseudo paritaire de ministères inconstitutionnels. Les propositions de loi favorables ont toutes été pilonnées. Là nous avons besoin aussi de regarder chez nos voisins qui ont parfois quelques réussites. Peut-être pourrez-vous nous en parler ?

 

A chaque avancée parlementaire sur la réforme de la justice : une montée illico de boucliers ici des avocats, là des huissiers, des notaires, des juges, des greffiers sont en premières lignes et très réactifs et maintiennent une grève durable pour le statu quo. Ils ne représentent pourtant pas les justiciables ! Nous devons nous faire entendre !

 

Mais quand il s’agit du sort des familles, là c’est l’omerta ou la propagande médiatique transformant les pères et mères séparés en fous furieux « masculinistes » aux accents d’extrême droite. C’est scandaleux ! Quand un drame familial apparait dans l’actualité, on stigmatise « un forcené » sans expliquer le « drame de la séparation » mais jamais aucune n’analyse pour expliquer ce qui conduit un père ou une mère de famille à se sacrifier après avoir supprimer les restes de son bonheur. Plutôt que la propagande des extrémistes féministes, nous avons besoin de réclamer de l’état l’objectivité des chiffres du suicide et des drames familiaux !

 

Situation d’Omerta qui a participé à la création du blog du Réseau Colin Bagnard maintenant détruit lui aussi grâce à une minutieuse préparation le 22 mars dernier. La manifestation en soutien à René Forney s’est soldée par une agression programmée assortie de calomnies infâmes et de représailles nombreux puisque l’action judiciaire contre ce média citoyen que constituait le blog du Réseau Colin Bagnard était impossible car respectueux de la loi de la presse et des libertés publiques ou individuelles.

 

Pourtant, quand nous organisions des conférences, le lobby gays et lesbien faisait des menaces, des pressions sur les élus pour empêcher le droit de réunion, comme pour le conférencier Jean Gabard, ou même nous attaquait comme le 10 octobre 2013 à Grenoble pour une  conférence sur la résidence alternée ou celles de Patrick Guillot avec le Groupe d’Etude des Sexismes.

 

 Un autre lobby (peut-être le même) est omniprésent dans nos manifestations publiques ou nos conférences : les réseaux de la franc-maçonnerie. C’est pour cela sans doute que les médias ne se sont pas déplacés le 22 mars dernier pour la première manifestation à Lyon sur les dérives de la justice et en soutien à René Forney qui les dénonce. Ils étaient pourtant bien informés de notre manifestation.

C’est pour cela qu’à Grenoble l’été passé, le traitement médiatique de la cheminée d’Eybens était une honte pour notre démocratie. Embusqués derrière des pseudos, ces réseaux sont là, même ici aujourd’hui, pour nous surveiller. Je leur dit : que vos vénérables de loges vous réorientent et vous refassent réviser les grands principes  de l’humanité car vous n’avez pas votre place dans la réalisation du rêve républicain.

Nous nous ne vous empêchons pas de vous réunir, ni de penser, ni de croire, ni de vous associer… mais nous ne voulons plus que les secrets que vous voulez garder attaquent nos droits les plus fondamentaux et que finissent les magouilles qui vous rongent ; dérives incontestables puisque certains de vos propres membres en claquent la porte après des années d’adhésion et avoir atteint les plus hauts grades.

 

Mais il y a d’autres lobbys encore : les associations elles-mêmes qui ont leurs propres enjeux : vendre de la médiation, du courtage d’avocat, de l’idéologie politicienne en synergie avec l’agenda électoral. Certains de nos amis l’ont payé cher, entraîné dans une logique politicienne qu’ils ne maitrisaient pas et qui les a propulsés dans la tourmente.

 

Ainsi on a vu le collectif de la Grue Jaune être l’objet de destructions internes par certaines des associations qui pouvaient et auraient dû le composer.

 

Alors maintenant en ce beau jour ensoleillé, que peut-on faire pour faire avancer notre cause de l’égalité parentale sans que l’on perde notre temps ou nos espoirs ? Il me semble que l’on doive suivre plusieurs règles :

  • Afficher que nous sommes pour le respect de la loi telle qu’elle est actuellement
    • éviter les déboires des pères ou mères perchés
    • éviter les attaques auxquelles personne ne peut répondre par l’internet
  • Afficher nos revendications clairement sans arrières pensées politiques partisanes
    • et donc en toute indépendance
    • afficher nos appartenances
  • Nous regrouper en un collectif d’associations clairement défini
    • et il existe Philippe Veysset le représente ici pour peser enfin sur l’opinion publique.[il en existe d’autre aussi ici présent]
    • Pour nous donner enfin les moyens de nous organiser à un niveau minimal conforme à notre niveau d’investissement et les besoins pour les familles et dans l’intérêt de tous ces enfants qui ne sont que des victimes.

 

Merci de votre attention.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives