Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 08:41

« Faire appel » mais peut-être en changeant d’avocat !

 

 

Souvent en matière familiale, la manière dont les dossiers de défense sont montés par les avocats l’est de sorte à ce que les décisions logiques qui en sortiront seront ressenties tellement comme injustes qu’elles appelleront le parent lésé à faire appel

 

Cas de conscience !

 

avocat-et-code-civil.jpg

 

En effet, on a déjà vu le cas où l’entente entre collègues (parfois), ou même avec le magistrat (si on l’a eut vu), la non communication de pièces clef (bien choisies), ou présentées au dernier moment, sans pouvoir être répondues, ou l’absence de l’un des avocats à l'audience (pourtant prévisible dans son agenda, on ne voit pas souvent un départ précipité à l'autre bout de la France), n’ait pour seul but que de faire durer la rémunération des diverses professions et quelques autres retombées.

 

Si vous avez un doute, voyez si ce qui devait être fait, vous ne devriez jamais l’ignorer, est conforme à votre demande :


Si les fameuses "conclusions" des deux parties que vous ne pouvez ignorer, pour la vôtre, respecte votre demande (justifiée, pas la lune), pour celle de la partie adverse, vous l'a connaissez.


Les « conclusions » rédigées par votre avocat devraient être signées par «  le client » avant validation pour le tribunal aux affaires familiales (et tous les autres);

Si les pièces du bordereau que vous avez fourni pour répondre aux conclusions adverses y sont effectivement;

Si ces pièces sont bien complètes et pertinentes par rapport à votre affaire, (consultation au greffe sur demande en cas de doute avant l’audience, mais aussi après)…

 

Si votre avocat ne vous a pas respecté(e) et qu’il vous pousse à « faire appel » alors que le dossier n’a pas eu pour seul objectif d’obtenir Vôtre objectif mais surtout Le sien,

 

ALORS CHANGEZ D’AVOCAT !

 

Ne fournissez pas d’originaux, que des copies,

Récupérez votre dossier au plus vite,

Ne restez pas dans le dilemme : faire appel et continuer avec le même avocat si c’est lui qui vous a « planté » !

Pour faire "appel", si votre conscience le demande, il suffit d'écrire directement au greffe en recommandé dans les délais (qu'il faut utiliser pour réfléchir, mais jamais dépasser!). L'avocat peut-être choisi plus tard après réflexion.

 

Malheureusement, l’observation de nombreux cas tend à faire penser que ces pratiques ne soient pas si rares que cela ; elles participent à l’encombrement des tribunaux ; à l’appauvrissement des contributeurs surtout lorsqu’ils ou elles ont la capacité financière … jusqu’à assèchement !

 

On connait aussi le cas où le « client » devrait être à l’aide juridictionnelle, prévue par la loi, mais qui paye avec le secours du patrimoine d’autres, en se rendant dépendant, alors que le droit le plus simple à la défense lui propose un système, s’il n’est pas parfait, a le mérite d’exister (voir comment cela se passe dans d’autres régions du monde). Elle ne doit pas être "honteuse". 

 

Ce cercle vicieux de l’engagement d’une affaire avec un avocat qui vous trompe à chaque affaire est malhonnête puisqu’il s’oppose au contrat tacite ou signé (il devrait toujours l’être) entre le conseil et son client.

 

Si ces pratiques concernent une entente ou un cartel, qu’elle soit dans le cadre d’un réseau occulte qui compte des brebis galeuses par rapport à ses finalités originelles ou simplement dans le cadre de sa corporation qui met la défense de ses membres devant celle de l’ensemble de sa déontologie, ces pratiques sont alors mafieuses.

 

(https://www.facebook.com/Conseil.National.Barreaux)

 

La République a besoin d’avocats sérieux pour se redresser ! Et il y en a beaucoup que ces pratiques révulsent et même certains qui finissent par quitter la profession ; c’est un comble ! Ce sont ceux-là qu’il faut solliciter quant c’est nécessaire.

 

Or ce n’est pas toujours le cas, et ce sont les associations de parents qui vous aideront à mieux le comprendre ; en particulier pour tout ce qui touche le respect de l’Autorité Parentale Conjointe qui peut avancer sans pour autant générer des affaires judiciaires. Avec ses paires, au moins on est à l’aise et vraiment compris !

 

Lire aussi : Avocats contre l'omerta et pour une charte de la justice familiale

 

Et :  Rendez-leurs justice! Appel du 6 juin 2013 de RCB à manifester pour l'égalité parentale

 

 

Dans la réforme de la famille envisagée, un rappel aux déontologies professionnelles serait plus que souhaitable.

 

Cela a été mentionné dans les revendications des grimpeurs de la cheminée d'Ebens encore en "opération"!

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives