Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:56
Dans le contexte de la révision de la loi sur la bioéthique
[voir http://www.gouvernement.fr/gouvernement/projet-de-revision-de-la-loi-de-bioethique et http://www.gouvernement.fr/gouvernement/la-methode-et-le-contenu-de-la-revision-de-la-loi-de-bioethique]
,
 nous pouvons analyser les évolutions sociétales entre "projet parental", c'est à dire "enfant à naître" et "enfant déjà né".

La question de la bioéthique se pose pour un ensemble de problèmes nouveaux engendrés grâce au progrès de la médecine:
"Mère porteuse" (c'est à dire "location d'utérus"); "insémination artificielle, voire post-mortem", "sélection de gamètes", "don d'organes", "types d'avortements", "l'euthanasie", "le clonage", l'utilisation "des cellules souches", étendu au cas du "mariage homosexuel", ou de l"homoparentalité", ...

Il s'agit d'un ensemble de situations où la médecine peut apporter, à condition que les (futurs) parents le veulent et que certaines conditions (physiques, psychologiques ou morales) soient réunies, règlementation objet de cette discussion.

Comme pour la question du "secret" qui nous éclaire par exemple dans le cas du don de sperme ou d'ovocyte, la solution qui apparaît comme étant la plus responsable est que le secret (ou sa rupture) pour l'avenir de l'enfant soit l'affaire des parents concernés, sans l'intervention d'un tiers (celui ou celle qui a fournis les gamètes ou du médecin, serait-il expert). C'est à dire que c'est dans ces cas "le projet parental d'enfants à naître" qui permettrait de trancher.

Cependant, ces grossesses désirées malgré les difficultés physiologiques, pathologiques, psychologiques ou sociétales, concernent la résolution de problèmes de parents qui peuvent avoir un projet parental et cherchent les moyens de rendre opérationel: un désir d'enfant. Bien d'autres cas existent.

Aussi la question peut se poser : si la bioéthique concerne la procréation médicalement assistée, ou la fin de vie, elle concerne aussi les vivants tout au long de la vie?

Ainsi, les enfants vivants, dont les parents sont concernés par une rupture (séparation, divorce), ne devraient-ils pas être l'objet de préconisations bioéthiques? La rupture du lien parental ne peut-elle pas être envisagée comme une obligation éthique à ne pas détruire le lien fondamental d'éducation, de solidarité, de filiation, en somme de parentalité (de co-parentalité)? [
Fonction et rôles du père ]

Bien sûr la Justice pourra être saisie pour éviter certains litiges, mais nous savons que dans la pratique, la Justice a bien du mal a permettre le maintien des liens entre certains parents et leurs enfants; entre certains grands-parents et leurs petits-enfants; entre oncles et tantes et leurs neveux et nièces...[
Le maintien du lien des petits-enfants avec les grands-parents ]

Alors n'est-il pas temps de parler de bioéthique (c'est à dire d'obligations sociales et de responsabilité de l'Etat) aussi pour ces cas nombreux d'enfants et de parents  touchés par le divorce et la séparation !

Dit autrement, le problème générationnel et intergénérationnel est aussi un problème de bioéthique. Et cela ne concerne pas seulement les projets parentaux, mais aussi tous les enfants bel et bien nés. Concrêtement, cela signifie imposer de manière contraingnante le lien quand le respect de l'autre parent est une valeur bafouée.

Si les sectes investissent ce sujet auprès de personnes qui ne trouvent pas la résolution de ces questions dans la société et dans la loi, alors il est important aussi de s'y concentrer pour éviter leur développement et leurs dérives.
[
Les sectes aussi détruisent les familles ! ]

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

singlefamily 14/02/2010 10:32


Il est vrai que malgré la séparation, tout pére a le droit de maintenir le lien qu'il avait avec ses enfants, cela me parait diffcile quand on sait qu(il ne les voient que 2 jours toutes les 2
semaines !


RCB 13/02/2010 22:38


cela nous éloigne tout de même de notre sujet... de débat! Faire entrer dans la réforme de la loi de bioéthique l'obligation d'un minimum de lien malgré la séparation. En afficahnt l'intérêt
de l'enfant à tout bout de champs, on finit par oublier que ce sont les parents qui ont la main et qu'ils s'en trouvent qui ne veulent pas entendre parler de cela. Alors il faut l'a leur forcer...
la main !


singlefamily 13/02/2010 17:01


Bonjour,
Merci de l'interêt que vous portez à ce concept.
Ce ne sont pas forcement des rencontres amoureuses que je met en avant mais plutôt des rencontres amicales (tant mieux si çà se fait!) mais le but est de pouvoir passer un bon moment pour rompre
l'isolement, rencontrer du monde et surtout ne pas cacher L'existence de ses enfants en ayant la possibilité de les faire participer.
J'espère pouvoir proposer rapidement des rencontres sur Lyon et les autres grandes villes de France.


RCB 13/02/2010 16:14



Grand merci pour vos encouragements.

Le concept que vous proposez parait intéressant pour les familles monoparentales. Sur un plan déontologique, ses objectifs et les services qui devraient s'y développer paraissent répondre aux
besoins de sortir de l'isolement, de changer d'ambiance tellement les procédures et le processus de reconstruction du lien familial est long.

Cependant, il faudra certainement beaucoup d'efforts à certains pour sortir de la torpeur. Une fois avoir créé une famille qui finalement éclate, cela a de quoi refroidir quelques ardeurs. Les
parents qui sont éloignés de leurs enfants en particulier...Mais la magie de la rencontre peut toujours saisir le quidam !?!


A chacun de prendre ses responsabilités...En dehors de Paris, quid pour les autres régions? Tenez-nous au courant...



singlefamily 12/02/2010 20:25


Bonjour,
Tout d'abbord, je tenais à vous féliciter pour la richesse des informations que l'on peut trouver sur votre blog.
Par ailleurs, je souhaitais vous informer du lancement d'un site de loisirs et de rencontres pour les parents célibataires, qui leur propose de se rencontrer dans le cadre de loisirs durant
lesquels les enfants peuvent participer.
Il s'agit du site www.singlefamily.fr
Alors si vous aussi êtes sensible à ce phénomène de société qu'est la monoparentalité, je vous invite à faire connaitre ce site en diffusant l'information.
Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez échanger sur ce sujet.
Cordialement


Articles Récents

Articles D'archives