Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 10:32

Plus que par les médias dont les enjeux sont économiques ou politiques localement, les grimpeurs agissent directement en direction du Grand Public!

 

La chaîne entre les cas particuliers concernés par la séparation familiale douloureuse et les dynamiques associatives à grande échalle telles que les collectifs qui devraient peser politiquement (et c'est bien légitime!), est une chaîne complexe où chacun n'a pas le même comportement vis-à-vis du respect des limites citoyennes. Les uns pensent que si on ne se montre pas pugnace, on n'a rien! Les autres pensent que la légitimité et la légalité l'emporteront, mais c'est justement nos finalités que de rappeler qu'elles sont en dérives!

 

Alors les attitudes ne sont pas similaires: braver les hauteurs et leurs dangers ou agir dans les cabinets en distillant des textes que peu liront. Les styles ne sont pas identiques non plus: à la linguistique choisie répond une verve acidulée qui ne loupe pas sa cible mais qui parfois manque son objectif.

 

Les responsables politiques aux manettes doivent pardonner ces écarts de langages et ces débordements de compagnonage et de convivialité qui leurs ont manqué dans leur séparation ou divorce. Ces politiques maintenant élus ou en responsabilité gouvernementales doivent se souvenir que lorsqu'ils étaient dans d'autres positions, citoyens militants, ils n'avaient pas la même façon d'aborder les problèmes sociétaux. C'est leur responsabilité que de pardonner à des administrés quand ils ont été victimes de dérives graves et sont toujours en état de choc! Si on vous arrache vos enfants, comment allez-vous réagir? Le savez-vous?

 

C'est pourquoi il ne faudra pas oublier les grimpeurs à l'heure des bilans et que si cela se trouve, mais on fera en sorte que cela soit évité, ils doivent payer des factures amères. Nous ne pourront pas les laisser dans l'isolement !

 

Je pense à ces grimpeurs de Périgueux autour de Stéphane Joly qui en poussant leurs cris pour les enfants ont dérangé un petit peu la SNCF locale qui a bien de plus graves problèmes à gérer avec ses consoeurs... J'espère que cette société, dont la fonction d'entreprise d'Etat malgré ses actionnaires reste la propriété symbolique des générations de français qui l'ont mise en place avec ses conséquences historiques; elle oubliera ces petits retards que personne n'a remarqué.

 

Je pense à ces grimpeurs que les médias ont tenté de laissé dans l'ignorance un moment comme pour René Forney (en hauteur depuis trois semaines déjà!) qui agit depuis de nombreuses années pour appuyer les revendications qui sont aujourd'hui les nôtres à l'échelle nationale. Il faut savoir ouvrir une porte pour permettre d'avancer vers la fin de crise... et réparer ce qui relève des institutions... le reste suivra. L'état n'a pas à se venger! Seuls des particuliers ou des organisations sont dans cette dynamique que personne ne peut soutenir. Avec les conditions climatiques actuelles, il faut veiller à le ravitallier en vivres, boissons et rompre son isolement. Si un rendez-vous a été manqué avec Madame la ministre, porte-parole du gouvernement, de quelques dizaines de mètres, peut-être la prise de rendez-vous n'a pas été formalisée suffisamment? Un simple document suffirait pourtant. Et si une syncope nous surprenait?

 

Les 35 jours jours du rond-point du Carpont ont peut-être laissé entrer des divergeances comme dans un voilier au long court où la promiscuité met les partenaires de galère en confrontation, mais qui d'un seul homme, ont gardé le cap de l'égalité parentale. Souquons ferme, les gars, avec eux!

 

Ceux qui sont encore perchés à Chaumont travaillent la resonnance médiatique en rassemblant diverses facettes de la questions famliliale: l'éloignement géographique volontaire, les convention internationales, les placement en familles et foyers d'accueil, la question des corporatismes intrajudiciaires qui enraille son fonctionnement normal. Ce ne sont pas des volonté d'anihilation de l'institution justiciaire, au contraire, c'est pour lui donner sa pleine et vive existence au service de la médiation citoyenne, sa finalité !

 

Lorsque Serge Charney appuyé par Nicolas Moréno ont fait passer la cause parentale du silence profond au bruit médiatique et politique, il ne faudra pas les oublier dans l'organisation générale quelque soit la forme qu'elle prenne. Ils posent les questions plus générales des contitions de l'exercice de la coparentalité en situation de précarité et les représailles via le système judiciaire sur les familles.

 

D'autres monteront pour la cause commune et seront dans le doute du soutien. Il en va de la responsabilité de chacun d'aller les voir, relayer leurs revendications, aider à leur logistique.

 

C'est la complémentarité de nous tous qui fera le résultat.

 

On ne pourra se passer de personne !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives