Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 16:09

Reçu ce jour en réponse à l'alerte vitale du 23 mars dernier et précédemment.

 

Réponse saisine du Controleur des prisons 1-2(cliquer pour aggrandir)

Reponse-saisine-du-Controleur-des-prisons-2-2.jpgCes éléments de protection des libertés fondamentales individuelles sont à prendre en compte évidemment.


Mais quel est le critère pour évaluer le degré d'altération de son état de santé qui justifie l'intervention sanitaire?

 

Quel est le critère pour apprécier en état de fatigue extrème, l'état de conscience du consentement et la volonté du détenu-patient?


Quelle est la garantie que l'altération de conscience du patient-détenu vienne uniquement de sa grève de la faim et n'est pas un processus psychique complexe qui impose le principe de précaution et l'intervention; d'autant plus que c'est prévu par les textes en tel cas de situation médicale périlleuse?

 

Comment penser que le peu de visites qu'il a reçues n'impacterait pas dans le sens positif envers le détenu-patient car seule son avocate l'a rencontré quelques fois?

 

Comment imaginer le convaincre de cesser cette grève de la faim et de la soif si il ne reçoit aucune visite?

 

Son avocate doit pouvoir le rencontrer au même titre que sa famille et ses amis proches?

 

Comment se fait-il que les permis de visite soient si peu nombreux malgré le nombre des demandes? faut-il tous aller  à Varces et réclamer de l'administration pénitentiaire le sésame pour savoir si l'on serait autoriser à organiser ces visites?

 

En pareil cas, il serait bon que l'administration pénitentiaire ou son juge d'application des peines soient plus souples sur les critères de délivrance et d'accès pour faciliter la négociation avec René et le sauver car on doute qu'il ne pourra tenir sans défaillances plus longtemps vu son long combat et ses affaiblissements successifs...

 

Nous pourrions sans doute essayer de le convaincre pour accepter une mission de formation acceptée par son Juge d'Application des Peines et proposée en concertation avec son Service de Prévention et de Probation; ce qui lui permettrait de rebondir dans les secteurs où il a pratiqué efficacement l'aide à la personne ou aux familles, notamment en cas de séparation et de divorce. Son avocate a collecté déjà des propositions adéquates. Là sont les missions d'intégration de la Pénitentiaire! Quelle sera la réaction citoyenne si le code de procédure pénal finit par avoir raison de sa santé?

 

Il faut envisager l'avenir, avec une validation des acquis de l'expérience qui lui permettrait de ne pas avoir sacrifié son énergie qui maintenant suit son cours dans le mouvement national de l'Egalité Parentale et de la lutte pour une justice impartiale!

 

Un coup de pouce ministériel pour réviser son dossier de divorce devrait permettre qu'il accepte de ne plus mettre sa vie en danger.

 

Au nom d'un justice qui mérite mieux d'être sans dérives et plus impartiale pour tous !

 

-

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans AFFAIRES EN COURS
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives