Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 10:32

Plus que par les médias dont les enjeux sont économiques ou politiques localement, les grimpeurs agissent directement en direction du Grand Public!

 

La chaîne entre les cas particuliers concernés par la séparation familiale douloureuse et les dynamiques associatives à grande échalle telles que les collectifs qui devraient peser politiquement (et c'est bien légitime!), est une chaîne complexe où chacun n'a pas le même comportement vis-à-vis du respect des limites citoyennes. Les uns pensent que si on ne se montre pas pugnace, on n'a rien! Les autres pensent que la légitimité et la légalité l'emporteront, mais c'est justement nos finalités que de rappeler qu'elles sont en dérives!

 

Alors les attitudes ne sont pas similaires: braver les hauteurs et leurs dangers ou agir dans les cabinets en distillant des textes que peu liront. Les styles ne sont pas identiques non plus: à la linguistique choisie répond une verve acidulée qui ne loupe pas sa cible mais qui parfois manque son objectif.

 

Les responsables politiques aux manettes doivent pardonner ces écarts de langages et ces débordements de compagnonage et de convivialité qui leurs ont manqué dans leur séparation ou divorce. Ces politiques maintenant élus ou en responsabilité gouvernementales doivent se souvenir que lorsqu'ils étaient dans d'autres positions, citoyens militants, ils n'avaient pas la même façon d'aborder les problèmes sociétaux. C'est leur responsabilité que de pardonner à des administrés quand ils ont été victimes de dérives graves et sont toujours en état de choc! Si on vous arrache vos enfants, comment allez-vous réagir? Le savez-vous?

 

C'est pourquoi il ne faudra pas oublier les grimpeurs à l'heure des bilans et que si cela se trouve, mais on fera en sorte que cela soit évité, ils doivent payer des factures amères. Nous ne pourront pas les laisser dans l'isolement !

 

Je pense à ces grimpeurs de Périgueux autour de Stéphane Joly qui en poussant leurs cris pour les enfants ont dérangé un petit peu la SNCF locale qui a bien de plus graves problèmes à gérer avec ses consoeurs... J'espère que cette société, dont la fonction d'entreprise d'Etat malgré ses actionnaires reste la propriété symbolique des générations de français qui l'ont mise en place avec ses conséquences historiques; elle oubliera ces petits retards que personne n'a remarqué.

 

Je pense à ces grimpeurs que les médias ont tenté de laissé dans l'ignorance un moment comme pour René Forney (en hauteur depuis trois semaines déjà!) qui agit depuis de nombreuses années pour appuyer les revendications qui sont aujourd'hui les nôtres à l'échelle nationale. Il faut savoir ouvrir une porte pour permettre d'avancer vers la fin de crise... et réparer ce qui relève des institutions... le reste suivra. L'état n'a pas à se venger! Seuls des particuliers ou des organisations sont dans cette dynamique que personne ne peut soutenir. Avec les conditions climatiques actuelles, il faut veiller à le ravitallier en vivres, boissons et rompre son isolement. Si un rendez-vous a été manqué avec Madame la ministre, porte-parole du gouvernement, de quelques dizaines de mètres, peut-être la prise de rendez-vous n'a pas été formalisée suffisamment? Un simple document suffirait pourtant. Et si une syncope nous surprenait?

 

Les 35 jours jours du rond-point du Carpont ont peut-être laissé entrer des divergeances comme dans un voilier au long court où la promiscuité met les partenaires de galère en confrontation, mais qui d'un seul homme, ont gardé le cap de l'égalité parentale. Souquons ferme, les gars, avec eux!

 

Ceux qui sont encore perchés à Chaumont travaillent la resonnance médiatique en rassemblant diverses facettes de la questions famliliale: l'éloignement géographique volontaire, les convention internationales, les placement en familles et foyers d'accueil, la question des corporatismes intrajudiciaires qui enraille son fonctionnement normal. Ce ne sont pas des volonté d'anihilation de l'institution justiciaire, au contraire, c'est pour lui donner sa pleine et vive existence au service de la médiation citoyenne, sa finalité !

 

Lorsque Serge Charney appuyé par Nicolas Moréno ont fait passer la cause parentale du silence profond au bruit médiatique et politique, il ne faudra pas les oublier dans l'organisation générale quelque soit la forme qu'elle prenne. Ils posent les questions plus générales des contitions de l'exercice de la coparentalité en situation de précarité et les représailles via le système judiciaire sur les familles.

 

D'autres monteront pour la cause commune et seront dans le doute du soutien. Il en va de la responsabilité de chacun d'aller les voir, relayer leurs revendications, aider à leur logistique.

 

C'est la complémentarité de nous tous qui fera le résultat.

 

On ne pourra se passer de personne !

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 09:31

En réponse à un courrier d'un des porteparole du Collectif "Grue Jaune", Philippe Veysset nous informant d'un groupe de discussion au niveau ministériel (courrier ci-après):

 

Bonjour Philippe, et chers tous les parents concerné(e)s par la justice familiale,

 

 

Nous avions voté le 30 mars dernier à Paris pour des statuts dès cette époque mais des maladresses n'ont pas permis de nous fixer tous autour d'un projet totalement commun. . . même si dans les faits nous  avons été souvent ensemble en soutien les uns pour les autres selon les initiatives.

 

Evidemment, les échanges au niveau parlementaire (dont on attend un compte-rendu synthétique) et ministériels avec chacune des associations ou le collectif "grue jaune" par ta voix ont généré des impacts où chacun petit à petit se positionne, pas tous encore ouvertement dans l'attente d'une finalisation de cette réforme de la famille attendue, mais qui pourrait prendre des formes non souhaitée.

 

Nous devons donc, et légitimement, peser dans ces débats.

 

Vue l'urgence, je comprends cette démarche proposée de statuts provisoires si c'est un élément bloquant même si cela apparait comme un argument résultat des forces qui nous opposent.

 

Leurs pratiques habituelles et d'ors et déjà présentes dans ces débats alors que d'autres sont sur le terrain pour concrètement solliciter l'opinion des français sans détours et sans arrière pensées organisationnelles. Il faut les soutenir, ils sont un rouage dans le débat puisque informent l'opinion et portent aussi les revendications.

 

Je m'associe donc à cette démarche statutaire pour ne pas manquer un autre rendez-vous où l'on puisse enfin être entendu, sinon compris dans cette sphère décisionnaire.

 

J'invite les responsables associatifs à rejoindre cette construction relationnelle avec le gouvernement pour faire valoir nos arguments et paraître autant représentatif comme nous le sommes réellement.

 

Cordialement.

 

Nicolas Sègerie, porte parole du Réseau Colin Bagnard

 

 

Copie du courrier de Philippe Veysset:

 

 

Chers amis,


>

Suite aux actions particulièrement médiatisées (Nantes, Orléans) qui se sont déroulées depuis février, notre Collectif a été créé et a organisé une manifestation à Paris le 9 juin. Conséquence directe de ce mouvement en faveur de l'égalité parentale, un « Groupe de travail interministériel Famille/Justice sur le coparentalité » a vu le jour le 17 juin.


>

Pourtant, alors qu'il était au principe de sa création, le Collectif vient de voir rejeter sa demande de participer à ce Groupe. Vous trouverez ci-jointes la réponse du Cabinet de Madame la Ministre C. Taubira à cette demande, ainsi que notre réponse.


>

Par ailleurs, au vu des thèmes d'ores et déjà programmés pour l'automne prochain, le Collectif de la Grue jaune a toute légitimité à y participer compte-tenu de la réflexion qu'il a déjà menée justement sur ces thèmes précis et des propositions dont il est porteur pour dénouer les situations conflictuelles et les inégalités parentales préjudiciables à l'enfant.


>

Il existe encore à ce jour une possibilité d'intégrer le GT où s'élabore le projet de loi. Il ne faut pas la laisser filer:
> 1) parce que c'est le moyen de promouvoir directement nos propositions
> 2) parce que c'est nous qui avons été au principe de sa création (c'est une question de justice)
>
> Pour garder cette chance d'être associé directement à l'élaboration du projet de loi, il faut simplement que le collectif ait un statut légal, formalité indispensable.
>
> Je propose donc qu'il se dote d'un statut-type, neutre, avec simplement un bureau, statut que nous modifierons après, lors de la rédaction de statuts définitifs.
>
> Ainsi équipé, nous pourrons renouveler notre demande de participation auprès de l'inter-ministre avec l'appui éventuel de parlementaires favorables qui peuvent agir par l'intermédiaire des conseillers parlementaires.

 

Merci de me faire part de vos observations éventuelles et en particulier, si vous souhaitez faire partie du bureau provisoire, de me le signaler.

 

Compaternellement

 

Philippe Veysset

Porte-parole du Collectif de la Grue jaune

06 523 582 58

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 21:29

Communiqué de Presse du 26/07/13

 

Chaumont   .   Violette Justice

 

Deux pères résistants, Boris Lutz et Youcef Ouateli,ont investi le toit de la basilique de Chaumont depuis une semaine.

 

Ils dénoncent le Non Respect des Droits de l'Enfant, les violations de lois par les magistrats et le trafic d'influence qui ravage les tribunaux.

 

Boris Lutz demande a Jean-Claude Marin, Procureur Général près la cour de Cassation, le dépaysement de son affaire et la désignation d'un Juge d'instruction intègre pour faire la lumière sur son dossier personnel .

 

Contacts:

Violette Justice : 06 50 54 73 48 

Boris Lutz : borislutz92@gmail.com

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 17:59

Depuis le vendredi 5 juillet au soir, la cheminée d'Eybens est investie par les grimpeurs, dont un seul est actuellement resté. Avec les trois puis les deux restants, des négociations ont eut lieu avec présence d'un médiateur de la police relayant les conditions simples pour descendre de la cheminée.

 

Déjà semble-t-il l'un des grimpeur Rodolphe, a accepté de descendre sans que l'on sache exactement le résultat pour des raisons d'efficacité certainement dans son affaire.

 

Pour le troisième grimpeur, il semble que ce ne ce soit pas passé comme entendu puisque descendu avant médiation, mais remonté à Chaumont avec réitération des revendications. Il y est toujours.

 

Mais pour le dernier grimpeur, René Forney, à partir des éléments de négociations rédigées, il a accepté de redescendre de la cheminée sans problèmes et devant témoins si il a la garantie d'un réexamen en révision pour son dossier de divorce entaché de nombreuses anomalies de droit.

 

Mais alors que les pourparlers se sont plutôt bien passés, il n'a eu aucune réponse transitant par le médiateur.

 

Or nous avons la certitude que les documents (que chacun a pu lire en ligne ou sur facebook) ont été transmis et réceptionnés par les autorités policières. Sans doute les ont-ils transmises aux ministères compétents (listés dans les textes).

 

Donc là, avec la venue d'agents vraisemblablement pour préparer une intervention SANS répondre ni oui ni non aux revendications exclut et bloque simplement cette délibération heureuse!

 

Nous devons ici tous rappeler tous ces éléments de base: l'attente d'une réponse !

 

Sur le volet général de l'égalité parentale et sur les éléments du dossier très particulier qui touche la réputation, et des agents de la justice, de la gestion du patrimoine, mais aussi de toute la région de Grenoble... une solution est possible: réparer!

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 12:51

(transmis par email)

 

Cela fait déjà plus d'un mois...

 

...Que confrontés à des décisions de Justice arbitraires et à des défaillances parentales,

  • Des pères se relaient pour occuper un pylône au rond point de  Carpon à St Brieuc;
  •  René lui s'est hissé sur une cheminée à Grenoble depuis 3 semaines;
  •  Boris, Youcef et Frédéric côtoient les anges sur le toit de l'Eglise de Chaumont en 2ème semaine;

 

Vous pouvez leur apporter votre soutien :

 

  • En étant présent au prochain RV de bilan/perspectives au rond point de St Brieuc ce mercredi à partir de 18h, Contacts locaux:  Eric 06 71 16 07 37, Stéphane 06 17 58 04 31, Yannick  06 49 68 83 88,
  • En téléphonant à René 06.13.84.59.96, (il y avait une erreur)
  • En contactant Sylvain de Violette Justice 06.50 54 73 48.

Vous pouvez aussi signer la pétition proposée par Josette:

 


http://www.change.org/fr/pétitions/mme-taubira-ministre-de-la-justice-application-de-la-loi?share_id=pHHLNHdHbs&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

 

Et dire à ceux et celles qui doutent en ce moment de tenir bon, que notre solidarité soit plus forte que leur arbitraire!

 

Nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à nous indigner d'être injustement privés des liens légitimes d'avec nos enfants...

 

François. Collectif de la Grue Jaune pour l'Egalité Parentale et la Résidence Alternée.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 15:50

Pendant que d'autres au Carpont (link)

ou à Chaumont ( Application des lois, Droit et Parole de l'Enfant, Co-Parentalité  )

ou ailleurs ( Carte à compléter de France des Pères et Mères perché(e)s ),

font le pied de grue pour leurs enfants,

le grimpeur d'Eybens toujours ferme sur les revendications et s'organise en hauteur dans la durée. Il garde un bon moral malgré quelques coups de soleil avec un vent qui raffraichit dans filtrer les ultraviolets!

 

Les visites continuent en bas en dehors de l'enceinte industrielle. Les gendarmes et gestionnaires surveillent les installations et leur sécurité; les parents en soutien ou simples curieux se relayent mais cette action curieusement n'est pas relayée par les médias.

 

N'hésitez donc pas à tous les soutenir concrêtement pour que les revendications envoyées au Père Noël par tous ces pères et mères perches soient un jour au pied de la cheminée !

 

Documentez les statistiques: Estimation de la population concernée par les séparations

 

Localisation de la cheminée

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 12:28
Depuis avant-hier trois pères perchés sont sur l'Eglise de Chaumont.

2013-07-20-Eglise-de-Chaumont.jpg
(photo transmise par l'équipe sur place)
Leur communiqué:

Les revendications de ces trois pères de familles
(Boris Lutz, Frédéric Foroughi et Youcef Wateli) juchés sur le toit de l'église sont :

Application des lois,
respect des droits de l'enfant,
prise en compte de la parole des enfants
et co-parentalité.

Boris Lutz a des demandes spécifiques à faire aux autorités. Il demande au procureur général près la cour de cassation la désignation d'un juge d'instruction intègre pour faire la lumière sur le trafic d'influence et les multiples infractions institutionnelles dont sa fille et lui ont été victimes depuis plusieurs années.

Vous pouvez tous me joindre (Sylvain) au 06 50 54 73 48
ou joindre nos papas sur le numéro de Boris, 06 76 43 82 75

Belle journée à tous.

Sylvain
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 08:59

 

Information Youcef Ouatelli

 

  (Omniprésent en soutien à la cheminée d'Eybens)

 

Dailleurs d'une autre source, demande de prêt d'un fourgon pour passer les nuits et affronter les intempéries ! Merci.


 

et Stéphane Joly 


(BESOIN TRES URGENT APPEL MEDIAS TV ET PRESSE DE PARTOUT)
 

 

3 pères se sont hissés tôt ce matin sur le sommet de l’église de Chaumont, en Haute Marne, pour faire acte de résistance à l’oppression judiciaire dont sont victimes de plus en plus de parents. Ils revendiquent l’exercice effectif de la coparentalité, et le respect des droits de l’enfant, dont la parole n’est jamais écouté.


L’un d’entre eux, Boris Lutz, demande à ce que le procureur général près la cour de cassation désigne un juge d’instruction pour faire la lumière sur le trafic d’influence dans lequel son dossier s’enlise depuis presque 7 ans. Il souhaite également qu’on le laisser élever sa fille en paix en cessant de le harceler judiciairement.


Les deux autres pères qui l’accompagnent se sont déjà illustrés par le même type d’action, notamment Frédéric Foroughi.


Contact :

Violette Justice,
Sylvain Moraillon
06 50 54 73 48

 

Commentaire : au moment même où j'écris, une intrusion me fait perdre mon temps en détruisant mon travail! 

 

[RCB: Frédéric Foroughi avec des revendications en cours puisque ancien grimpeur à Eybens]

 

 

Une pièce archéologique remarquable de la cathédrale est un bas relief, l'arbre de Jessé, qui rappelle que la généalogiedans toute civilisation est la base de la filiation

et

qu'un enfant ne nait pas toujours pas sans un PAPA et une MAMAN !

 

 

arbre de Jessé Chaumont (Haute Marne)

Arbre de Jéssé de la cathédrale le Chaumont

Source photo: http://www.bigmammy.fr/archives/2013/07/09/27601322.html

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 14:33

Estimation des personnes concernées en France par les séparations

(y compris divorces)

à la louche (mathématiques de cuisine):

 

Soit :

Pères séparés = Y

Mères séparées = X

(Couples parentaux différents)

 

Nombre d’Enfants séparés = en moyenne 2,0 (taux de fertilité actuel) x (X+Y)

Nombre de Grands-parents = 2 x (X+Y)

Familles descendantes de ces grands-parents

(Approximation faite que le parent et ses enfants concernés sont remplacés par d’autres membres de la famille pour simplifier)

Avec un taux de fertilité années 70’ / génération d’avant = 2,0 ;

Nombre de grands-parents concernés  = 2 x 2,0 x (X+Y) = 4 (X+Y)

 

 

Total personnes concernées T == X + Y + 2,0 x (X+Y) + 4 (X+Y) = (X+Y) x 7

 

 

A partir de chiffres à remettre à jour, (calculs détaillés à partir de

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=522121397843366&set=a.513495355372637.1073741828.100001365314074&type=1&theater)

 

(si vous avez des chiffres plus récents et précis?)

 

9% seulement d'enfants séparés avec leur père; c'est à dire 1 sur 10 !

Par contre 84% avec leur mère; c'est à dire un facteur de plus de 9 X !

Bon c'est loin de la parité !

 

Inversement, pour les mères, cela fait 16% qui ne sont pas avec leur mère;

c'est à dire 5,25 x moins que les pères (ou 0,19 x).

 

On peut donc considérer qu’il y a 1 mère concernée pour  5,25 pères posons : Y = 0,19 X

X’= X+Y = X x (1+ 0.19) = 1,19 X

 

Total devient :

X (pères)+ 0,19 X (mères)+ 2,0 (X+1,19 X) enfants + 4 (X+0,19 X) grands-parents =

T = X x 1,19 x 7

T =  X x 8,33

T = 8,33 x X personnes concernées pour chaque père concerné.

 

Donc on peut considérer qu’à chaque père concerné correspondent en réalité une dizaine de personnes autour. Combien y-a-t-il de père séparés ?


Chaque année autour de 130000 divorces, sans compter les séparations d’unions libres (1/3 de l’ensemble de séparations).

Arrondissons autour de 200 000 séparations dont divorces par an en France.

 

X = 200000 x 0,84 (84% des pères sont séparés de leurs enfants) = 168 000 pères séparés

 

T = X x 8,33 = 1 399 440 personnes, soit proche de 1,4 Millions en première approximation.

 

 

Si on affecte un facteur pour les membres des familles par le cousinage issus des deux branches de grands-parents, f = 2 branches x 2 autres enfants vivants x 2 petits enfants environ :

Soit 11,2 M ;  conservons un ordre de grandeurs : 10 millions de personnes concernées en France directement par leur famille. C'est-à-dire une famille sur 6 !

 

S on ajoute les relations professionnelles (au moins deux) et amicales (au moins 3 au bas mot),

 

En fait c’est 6 x 1/6ème x 65 Millions de personnes concernées !

 

C'est-à-dire exactement : TOUT LE MONDE !

 

Cela mériterait bien une petite réforme !

 

(si vous pensez qu'il y a une erreur de calcul ou qu'on peut faire mieux, merci de faire en commentaire ci-dessous)

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 14:24

Agenda des parents grimpeurs rédigé par Stéphane joly

(diffusé le 19 juillet 2013) que l'on tentera de maintenir à jour.

 

 

 

14 juillet: 1 père perché sur une grue à Orléans
13 juillet: 3 pères perchés sur un théâtre à Chaumont
10 juillet: 1 mère et 4 pères perchés sur un échaffaudage au mont St Michel lors du passage du tour de France
06 juillet: 3 pères perchés sur une cheminée à Grenoble
22 juin 2013: 3 pères perchés sur un pylône à Périgueux
21 juin 2013. Forbach. 2 papas retranchés dans la tour du Schlossberg. ]
21 juin 2013. Ploufragan. Garde d’enfants. Trois pères en haut d’un pylône près de Saint-Brieuc
18 juin 2013. Marseille. Action publique pour l'Egalité Parentale
17 juin 2013. Genainville. Le combat d'un père pour ne pas perdre son fils.
14 juin 2013. Bastia. Les pères divorcés réclament plus de justice
9 juin 2013. Paris. MANIFESTATION POUR L’ÉGALITÉ PARENTALE
9 juin 2013. Courbevoie.Un père installe une banderolle en haut d'une grue pour voir sa fille.
8 juin 2013. Paris. Conférence sur la résidence alternée par défaut
7 juin 2013. Paris. Action devant le Conseil Supérieur de la Magistature
6 au 9 juin 2013. Chartre - Paris. Marche familiale pour la coparentalité
3 juin 2013. Lilles. Un homme retranché en haut d'une grue

28 mai 2013. Nantes. Serge Charnay va revoir son fils.
26 mai 2013. Mont-Saint-Michel. Marche pour la coparentalité.
22 mai 2013. Vaucluse. Privé de sa fille, le papa séparé lance un dernier cri.
21 mai 2013. Essonne. Il menace de s'immoler devant une école pour récupérer la garde de ses enfants.
14 mai 2013. Firminy. Parents séparés : "La résidence alternée doit être un principe de base".
09 mai 2013. Orléans. Droit de garde : huit pères et une mère en haut de la cathédrale d'Orléans.

29 avril 2013. Clermont Ferrand. Manifestation devant le Palais de Justice pour UNE VÉRITABLE JUSTICE FAMILIALE
25 avril 2013. Savoie. Une association concilie les séparations
14 avril 2013. Perpignan. Nouvelle marche pour le droit des pères
13 avril 2013. Saint Brieuc. Deux marins du Neway disparus: un "double suicide"
12 avril 2013. Val d’Oise. Papa privé de sortie piscine parce qu’il est un homme
09 avril 2013. Caen. Un père séparé de son fils perché sur le toit de l'église Saint-Pierre
03 avril 2013. Charleroi. Un père en haut d’une grue pour ses enfants

29 mars 2013. Angers. Des pères déterminés à revendiquer leurs droits
21 mars 2013. France. Actions de pères séparés dans plusieurs villes de France
21 mars 2013. Nantes. Journée nationale de manifestation des pères séparés et privés de leurs enfants
21 mars 2013. Mondeville. Des pères manifestent leur colère attachés en haut du pylône
21 mars 2013. St Brieuc. Deux pères séparés investissent le sommet d’un pylône
21 mars 2013. Le Puy en Velay. Des papas ponots sur une grue
09 mars 2013. Privas. Une grand-mère grimpe sur une grue pour demander à voir sa petite fille
09 mars 2013. Evry. Encore un-père retranché sur une grue

20 février 2013. France. Le droit des pères expliqué aux enfants
20 février 2013. Montpellier. Sur l’aqueduc pour faire valoir ses droits de père
20 février 2013. Chartres. Un père retranché à la cathédrale pour un problème de garde d’enfant
16 février 2013. Nantes. Le père descendu de sa grue explique son geste
15 février 2013. Nantes. Un homme passe la nuit en haut d’une grue pour la garde de son fils

 

D'autres événements plus anciens sont aussi très nombreux et se perdent dans la nuit des temps - - -

 

Merci de nous les rappeller pour compléter

(sera utile pour la suite avec le nombre de pères concernés et d'enfants aussi)

 

avec l'adresse: reseau-colin-bagnard@orange.fr

 

Carte de France des Pères et Mères perché(e)s

 

Estimation de la population concernée par les séparations

 

Ainsi nous produiront nos propres statistiques vérifiables !

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 14:04

Carte-de-France-des-pcres-et-meres-perches-mijuillet2013.png

 

Merci de signalez les oublis sur reseau-colin-bagnard@orange.fr

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 12:40

Mise à jour et erratum

 

Une cheminée [non désafectée] de l'usine Villeneuve

proche du halle d'exposition ALPEXPO à Grenoble

Au croisement de l'Avenue de l'Europe et de l'Avenue d'Insbruck

Coordonnées géographiques approximatives: 45.158362 Nord 5.734302 Est

 

Sur google earth:  link

 

 

Apportez vos banderoles qui rappellent les revendications générales !

 

Très Grandes lettres si possible ! (supérieure à 50 cm)

 

 

Pensez à la relève ! (en haut et en bas)

 

 

 

en effet cette cheminée est concernée par le

Plan de Protection de l'Atmosphère de la région grenoblise prévois pour 2013:

-
la réduction, dès 2013, des émissions d’oxydes d’azote des unités de production de la
Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise (CCIAG) sur :
la chaufferie de La Villeneuve à Eybens,
générateur Ignifluid mixte bois/charbon,
réduction des émissions de 400 à 300 mg/ Nm
[---] la chaufferie de La poterne à Grenoble,
générateur lit fluidisé mixte bois/charbon,
réduction des émissions de 350 à 200 mg/Nm
c'est à dire réduite des 3/4 - - - seulement

Residence-alternee-au-pied-de-la-cheminee.jpg
Photo 18/07/2013 de Eric Manceau
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 08:41

« Faire appel » mais peut-être en changeant d’avocat !

 

 

Souvent en matière familiale, la manière dont les dossiers de défense sont montés par les avocats l’est de sorte à ce que les décisions logiques qui en sortiront seront ressenties tellement comme injustes qu’elles appelleront le parent lésé à faire appel

 

Cas de conscience !

 

avocat-et-code-civil.jpg

 

En effet, on a déjà vu le cas où l’entente entre collègues (parfois), ou même avec le magistrat (si on l’a eut vu), la non communication de pièces clef (bien choisies), ou présentées au dernier moment, sans pouvoir être répondues, ou l’absence de l’un des avocats à l'audience (pourtant prévisible dans son agenda, on ne voit pas souvent un départ précipité à l'autre bout de la France), n’ait pour seul but que de faire durer la rémunération des diverses professions et quelques autres retombées.

 

Si vous avez un doute, voyez si ce qui devait être fait, vous ne devriez jamais l’ignorer, est conforme à votre demande :


Si les fameuses "conclusions" des deux parties que vous ne pouvez ignorer, pour la vôtre, respecte votre demande (justifiée, pas la lune), pour celle de la partie adverse, vous l'a connaissez.


Les « conclusions » rédigées par votre avocat devraient être signées par «  le client » avant validation pour le tribunal aux affaires familiales (et tous les autres);

Si les pièces du bordereau que vous avez fourni pour répondre aux conclusions adverses y sont effectivement;

Si ces pièces sont bien complètes et pertinentes par rapport à votre affaire, (consultation au greffe sur demande en cas de doute avant l’audience, mais aussi après)…

 

Si votre avocat ne vous a pas respecté(e) et qu’il vous pousse à « faire appel » alors que le dossier n’a pas eu pour seul objectif d’obtenir Vôtre objectif mais surtout Le sien,

 

ALORS CHANGEZ D’AVOCAT !

 

Ne fournissez pas d’originaux, que des copies,

Récupérez votre dossier au plus vite,

Ne restez pas dans le dilemme : faire appel et continuer avec le même avocat si c’est lui qui vous a « planté » !

Pour faire "appel", si votre conscience le demande, il suffit d'écrire directement au greffe en recommandé dans les délais (qu'il faut utiliser pour réfléchir, mais jamais dépasser!). L'avocat peut-être choisi plus tard après réflexion.

 

Malheureusement, l’observation de nombreux cas tend à faire penser que ces pratiques ne soient pas si rares que cela ; elles participent à l’encombrement des tribunaux ; à l’appauvrissement des contributeurs surtout lorsqu’ils ou elles ont la capacité financière … jusqu’à assèchement !

 

On connait aussi le cas où le « client » devrait être à l’aide juridictionnelle, prévue par la loi, mais qui paye avec le secours du patrimoine d’autres, en se rendant dépendant, alors que le droit le plus simple à la défense lui propose un système, s’il n’est pas parfait, a le mérite d’exister (voir comment cela se passe dans d’autres régions du monde). Elle ne doit pas être "honteuse". 

 

Ce cercle vicieux de l’engagement d’une affaire avec un avocat qui vous trompe à chaque affaire est malhonnête puisqu’il s’oppose au contrat tacite ou signé (il devrait toujours l’être) entre le conseil et son client.

 

Si ces pratiques concernent une entente ou un cartel, qu’elle soit dans le cadre d’un réseau occulte qui compte des brebis galeuses par rapport à ses finalités originelles ou simplement dans le cadre de sa corporation qui met la défense de ses membres devant celle de l’ensemble de sa déontologie, ces pratiques sont alors mafieuses.

 

(https://www.facebook.com/Conseil.National.Barreaux)

 

La République a besoin d’avocats sérieux pour se redresser ! Et il y en a beaucoup que ces pratiques révulsent et même certains qui finissent par quitter la profession ; c’est un comble ! Ce sont ceux-là qu’il faut solliciter quant c’est nécessaire.

 

Or ce n’est pas toujours le cas, et ce sont les associations de parents qui vous aideront à mieux le comprendre ; en particulier pour tout ce qui touche le respect de l’Autorité Parentale Conjointe qui peut avancer sans pour autant générer des affaires judiciaires. Avec ses paires, au moins on est à l’aise et vraiment compris !

 

Lire aussi : Avocats contre l'omerta et pour une charte de la justice familiale

 

Et :  Rendez-leurs justice! Appel du 6 juin 2013 de RCB à manifester pour l'égalité parentale

 

 

Dans la réforme de la famille envisagée, un rappel aux déontologies professionnelles serait plus que souhaitable.

 

Cela a été mentionné dans les revendications des grimpeurs de la cheminée d'Ebens encore en "opération"!

 


Partager cet article
Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 13:15

Trois pères sur une tour à Grenoble : le message des associations de soutien

 

 

L’action de trois pères déclenchée le 4 juillet 2013 sur la tour de la chaufferie d’Eybens contre la discrimination sexiste de la justice familiale française a donné lieu le samedi 13 juillet 2013 à une manifestation de soutien organisée par quatre associations dont le siège est rhônalpin :

Enfant père-mère (Grenoble), Réseau Colin Bagnard (Lyon), Jamais Sans Papa Drôme-Ardèche (Valence) et Groupe d’Etudes sur les Sexismes (Bron).


A l’issue de la manifestation partie de la Mairie d’Echirolles jusqu’à la tour d’Eybens et qui s’est terminée

par un lâcher de ballons, les responsables de ces associations ont réitéré leur demande pressante d’une

nouvelle loi inscrivant clairement l’égalité parentale totale entre les parents après séparation vis-à-vis des

enfants.


Cette égalité devra être matérialisée par un hébergement alterné systématique et une médiation

familiale obligatoire.


Un conseiller municipal de la Mairie d’Eybens, Eric Battier, participait à la manifestation et transmettra ce

message à Michel Issindou, député de la République dans la 2ème circonscription de l’Isère, pour un relais

vers les députés de son groupe parlementaire et à l’ensemble du parlement.


Ce communiqué sera suivi des annexes des revendications des grimpeurs et des annexes proposées par

les différents signataires de ce communiqué.


Signataires :

Jamais Sans Papa 1

Père Enfant Mère 2

Groupe d’Etudes sur les Sexismes 3

Réseau Colin Bagnard 4

Et le Collectif « la Grue Jaune » dans son ensemble, c'est-à-dire au moins 25 associations5.


Sans doute d’autres mouvements s’y rallieront après l’envoi.

1 Association de parents séparés http://www.jamais-sans-papa.asso.fr/

2 Association de parents séparés http://pereenfantmere.free.fr/

3 Association à but thématique http://www.g-e-s.fr/

4 Association à but généraliste http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/

5 (Sous réserve de mise à jour de la liste du collectif « Grue Jaune »)

http://www.pourlegaliteparentale.org/liens.php#alpha

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 09:16
Les associations sont a-politiques puisqu'existent les partis (associations partisanes au sens positif dans la mesure où il n'est pas dissout pour des raisons graves) et les cultes (associations religieuses, où il y a la question des "sectes" qui se pose et on en reparlera).
Néanmoins nous sommes les uns et les autres citoyens et au moment de l'urne, il faut bien choisir. Les Papas et Mamans séparées de leurs enfants tellement nombreux sont représentatifs de la large palette des opinions des citoyens, depuis l'extrême gauche à l'extrême droite, voir les royalistes et les anarchistes qui votent aussi malgré tout.
C'est d'ailleurs sans doute trop souvent à cause de cela que certains subissent des représailles.
C'est une erreur de penser que parce que l'un d'entre nous qui, à un moment, a été investi par l'un des extrêmes sur cet arc-en-ciel citoyen, il devrait être de facto ostracisé pour raison partisane. Cela dévoie nos conceptions de la loi cadre des associations. Quelles que soient nos positions personnelles au moment de mettre un bulletin dans l'urne républicaine. Les enfants de la séparation qui s'invitent à des débats aussi suivis que ceux de l'Université d'été du Parti Socialiste ne pourront qu'apporter de l'eau au moulin de la réforme nécessaire de la justice familiale et de la VRAIE Egalité Parentale. Tous mes encouragements. Mais certains signes nous montrent que ceux qui y seront présents ne doivent pas être moins exigeants que les pères et mères perché(e)s quant à leurs revendications.
Les statuts associatifs fixent la finalité et les objectifs de chaque association. Leurs représentants représentent avant tout leurs objectifs.

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 20:17

(mise à jour mercredi 17 juillet avec un complément à la demande de René, voir le § à la flêche ==>)

 

Ce soir 15 juillet 2013, encore dans l'attente de réponse ministérielle ou au moins des pouvoirs publics, le troisième grimpeur de la cheminée industrielle d'Eybens près de Grenoble assure la continuité dans l'appel des revendications.(voir articles précédents)

 

Il rappelle l'importance du principe d'une réforme visant la résidence alternée par défaut lors des séparation et divorce qui permettrait de nombreuses avancées substantielles.

 

Ainsi toute la question fondamentale du respect de l'Autorité Parentale Conjointe trouve une solution adptée à chaque cas. L'équilibre de principe de l'égalité éteint la démarche incendiaire que chacun pourrait attiser.

 

Renforce la capacité de négociation entre les deux parents pourtant dans le conflit rappelant la responsabilité première des parents. Ce n'est pas inutile devant les concurrences éducationnelles avec l'école, la télévision, l'internet, la rue.

 

Les outils de la médiation et de la prévention s'installent naturellement pour appuyer la démarche tournée réellement vers l'intérêt de l'enfant. Ce mode de résidence permet la mise en confrontation pragmatique vis-à-vis des contraintes professionnelles, scolaires, de loisirs, les agendas, les rythmes, les vacances et fêtes que des jugements ne sauraient traiter aussi bien établis que possible et répondant souvent à des questions très concrètes dont la temporalité ne peut que s'éteindre.

 

Y sont trouvées des solutions sur l'échange entre les parents des enfants; qui dans ces conditions ne peut être remise vraiment en cause, sauf exception, sans chercher à nuire par des pratiques d'influences dévastatrices qui tuent à petit feu la confiance des enfants vis-à-vis des adultes, créant un univers précarisé pour les enfants.

 

Avec les informations d'origine scolaire de qualité, non filtrées pour assoir l'un des deux pouvoir, les parents sont plus agiles à définir les choix des filières de d'orientation; du soutien scolaire éventuel. Ils sont plus efficaces pour traiter les questionnements déjà complexes du décrochage ou violence scolaire ou de la période de l'adolescence. Leurs situations de parents moins soumise à l'échec dans le dialogue renforce la réussite des enfants.

 

Un changement dans la vie d'un des parents, et l'habitude de la recherche de l'accord dans une contituité constructive pour l'enfant et le couple parental ne s'envenime pas à chaque modification.

 

D'après René Fourney, qui écoute et renseigne les pères ou mères depuis plus de douze ans, 80% des cas de littiges de divorce seraient quasiment résolus sans effusions dramatiques. L'actualité s'en trouverait mieux apaisée. Avec pour corrolaire le désengorgement des tribunaux.

 

==> § Un autre élément singulier qui abonde dans le sens de la parité est pour les femmes devant l'employeur: En effet la résidence alternée protège les femmes salariée puisque l'égalité devant l'indisponibilité pour assurer l'éducation et les soins aux enfants renforce les droits des femmes ! Ainsi les discriminations à l'embauche seront moins importante, les employeurs craignant le départ pour cause de maternité et surtout de congé Maternité prolongé.

 

La question de la pension alimentaire qui génère tant de péripéties judiciaires trouve plus facilement une peréquation admissible par les deux parties, et surtout soutenable budgétairement car combien de parents se retrouvent ainsi dans la précarité. En effet, le timing de changement de décision étant limité, d'une part structurellement pour dissuader les saisines injustifées,  et d'autre part à cause de l'effet de goulot d'étranglement du rythme scolaire et sociétal.

 

L'observation de nombreux cas permet à ce bénévole de proposer la régulation de la pension alimentaire (non remise en cause) par la Caisse d'Allocation Familiale sur critères sociaux. Ce choix permet un automatisme de calcul qui installe une trésorerie égalitaire, plus logique au plan économique, moins génératrice de dérives dans l'attribution de subsides incompatibles avec l'apaisement dans les familles alors que le divorce s'installe dans les esprits.

 

Voilà la transcription de ce que pense René Forney sur l'une des réformes à faire progresser en matière familiale. C'est ce qu'il explique quaud on lui pose la question. Il y répond avec foultitude de détails et d'exemples.

 

La résidence alternée est donc, selon Reney Forney, l'une des finalités dans ses revendications qui sont maintenant suivies par plusieurs associations.

 

En êtes-vous?

 

Alors ne le laissez pas seul !

 

Pere-perche-ferme-sur-les-revendications-13-07-2013-JCM.jpg 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 10:59

Communiqué de Réseau Colin Bagnard:

 

En ce dimanche soir de 14 juillet, dans des conditions de chaleur torride, après des journées d'orages et de trombes, un père toujours perché sur la haute cheminée d'Eybens de 70 mètres à Grenoble. (confirmé toujours à midi ce lundi 15 juillet)

 

Il tient fermement ses revendications.

 

Il accepte néanmoins de descendre s'il a la garantie écrite que son dossier de divorce soit effectivement pris en charge par la Cour de Cassation à fin de révision tout en insistant pour l'ensemble des revendications générales : Egalité Parentale à appliquer et réformer la justice familiale.

 

Dimanche 14 juillet 2013.

 

Actualisé lundi 15 juillet à midi:  Toujours pas de réponse officielle aux revendications.

 

 

(publication différée car problème de virus informatiques, contrairement à la publication sur le site facebook de la cheminée d'Ebens et https://www.facebook.com/reseaucolin.bagnard)

 


Partager cet article
Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 10:36

René Forney est toujours en haut de la cheminée !

 

Il attend les campeurs en bas et la relève en haut !

 

 Rene-sur-la-cheminee.jpg

(photo Vincent Costarella)

 

Dans les négociations des grimpeurs (outre la demande générale traitée dans d'autres pages):


RE-EXAMEN DES CAS PARTICULIER (rédigé et communiqué le 7 juillet):
Comme prévu aux revendications, le réexamen des dossiers particuliers des grimpeurs qui présentent des dénis de droits et anomalies (comme d’ailleurs la plupart des dossiers des parents séparés divorcés), est prévu, afin d’éviter tout risque d’accident ou une intervention (dont l’issue reste toujours incertaine) qui aggraverait la médiatisation des affaires à l’origine de ces manifestations.

Pour René Forney :
La manifestation sur la cheminée comme plus de 25 autres dans la phase récente, mais liste qui pourrait être prolongée dans le passé, est centrée sur « la notion d’égalité parentale ». Or des pratiques professionnelles intra et para judicaires empêchent de garantir à chaque citoyen, en tout cas, force est de le constater pour René Forney, qui ne peut admettre d’enterrer les plus graves sans une prise en compte réelle reposant sur la confiance dans les fonctions de l’Etat. C’est bien le cas dans le ressort en question où pour ce citoyen engagé, le droit de la défense ne peut être garanti, ayant mis en cause des membres de certaines professions et des élus sur des bases qui paraissent suffisantes pour justifier enquête crédible sur le sort d’enfant, de jeunes femmes ou d’autres personnes, affaires qui ne peut manquer de toucher la sensibilité des citoyens.

En conséquence de quoi, tenant compte du contexte particulièrement tendu et s’étalant dans le temps, la détermination du grimpeur qui a déjà mené de nombreuses opérations n’ayant pas de réponse satisfaisante, une saisine ad hoc par le ministère de la Justice s’impose comme solution de médiation par la Cour de Cassation afin de reprendre à l’origine l’examen du dossier de divorce de René Forney.


L’objectif étant que la Cour de Cassation établisse avec sa garantie, l’objectivité de cette saisine et puisse arbitrer en choisissant la neutralité réelle d’un nouveau ressort pour sortir de la zone d’influence manifeste (géographiquement ou co-relationnellement). La question des pressions que pourraient subir ses avocats du Barreau concerné et intervenants successifs, dans ce contexte, doit être prise en compte pour délocaliser suffisamment le nouvel examen au fond, qui sans le préjuger, semble nécessaire.

La mise en possession d’un document authentifiant l’engagement du ministère de la justice pour saisir la Cour de Cassation à ces fins de résolution du conflit entrainera l’abandon du siège de la cheminée d’Ebens par René Forney.


Il s’y est engagé ce jour 9 juillet 2013 devant témoins.
Copies aux associations pour témoigner de l’accord.
(la confidentialité pour augmenter les chances de réussites est de mise en attente de résultats)

[fin de l'extrait] * * * * *


Confidentialité libérée suite à la manifestation de samedi 13 juillet.

 

Nous sommes plusieurs associations engagées à suivre les avancées des différents dossiers.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 09:14

SOUTIEN DU RESEAU COLIN BAGNARDA L'OPERATION DES PERES PERCHES SUR LA CHEMINEE D’EYBENS

 

Manifestation aujourd'hui 13 juillet 2013 à 15 heures mairie d'ECHIROLLES ==> CHEMINEE d'EYBENS

 

 

REVENDICATIONS QUI ONT ETE PUBLIEES

(notamment sur ce blog en concertation directes avec les grimpeurs et les associations présentes

[n'oubliez pas de renseigner votre email pour la newsletter sur cette page]

et la page facebook adjacente https://www.facebook.com/reseaucolin.bagnard)

 

 

FINALITE DES REVENDICATIONS

 

EGALITE PARENTALE

 

RESIDENCE ALTERNEE PAR DEFAUT EN CAS DE SEPARATION ET DIVORCE (link)

 

APPLICATION DES LOIS EXISTANTES SUR L’AUTORITE PARENTALE CONJOINTE

 

 

REVENDICATIONS DES GRIMPEURS :

 

DENONCER LE NON RESPECT DE L’AUTORITE PARENTALE CONJOINTE

 

RE-ETURE DES DOSSIERS DES GRIMPEURS EN OBJECTIVANT LES DENIS DE DROIT

 

RESPECT DES DEONTOLOGIES PROFESSIONNELLES (avocats link ou link, huissiers, notaires, services et associations familiales, …)

 

 AUCUNE POURSUITE POUR LES GRIMPEURS RAPPELLANT LA JUSTICE FAMILIALE DEFAILLANTE

 

 DISCUSSION INTER-ASSOCIATIVE AU NIVEAU DES MINISTERES CONCERNES (Justice, famille, droit des femmes, santé, économie)

 

Ces accords concernant les trois grimpeurs pourront être ratifiés lors des réunions qui sont engagées entre les collectifs et les ministères.

 

Les associations ayant participé à la médiation seront satisfaites :

De noter le respect des engagements réciproques, entre grimpeurs et l’Etat, garant des libertés fondamentales ;

 

L’oubli d’éventuelles poursuites pour les grimpeurs ayant investi un site industriel privé quoique désaffecté, sans aucune intention de dégradations, avec pour première règle la sécurité, mais sans autorisation pour éviter tout échec, de, il faut bien le dire, une opération qui rappelle à chacun de nous les bases du droits qui s’imposent : le principal : l’intérêt des enfants !

 

Les collectifs (et chacun de ses membres associations comme individus) seront satisfaits de voir avancer vers la vraie parité une réforme de la famille annoncée de l’égalité homme-femme.  Il faut aller jusqu’au bout de cette réforme : l’égalité père = mère en cas de séparation ou divorce !

 

Le gouvernement sera satisfait de voir la portion non congrue des familles concernées par les séparations et divorces sortir du sentiment d’injustice dont nous, bénévoles, dénombrons la quantité impressionnante et le désespoir chez ceux qui se livrent pour pouvoir exercer leur prérogatives de parents. L’actualité nous le rappelle sans cesse, à chaque « vacances » - - - d’enfant !

 

(ces dernières informations annoncées sur la pagefacebook du réseau le 10 juillet 2013, à Lyon ).

 

Pour les grimpeurs, et leur détermination,

Pour les associations et leur soutien aux grimpeurs,

Pour les citoyens intervenants à quelque titre que ce soit,

Pour les enfants concernés, et surtout ceux qui ne seront pas concernés à l’avenir.

 

*******************************************************************

 

Des détails pour comprendre dans les propositions des associations impliquées directement sur place:

 

          

   Père Enfant Mère (http://pereenfantmere.free.fr/)

   Groupe d’Etude sur les Sexismes ( http://www.g-e-s.fr )

   Jamais Sans Papa (http://www.jamais-sans-papa.asso.fr/) (que j'avais oublié, toutes mes excuses)

 

Du Collectif «  la Grue Jaune » (si cela n'a pas changé, site en sommeil)

Environ 25 (-1) associations (http://pourlegaliteparentale.org/liens.php#alpha )

 

le Réseau Colin Bagnard (http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org

(sous toute réserve: statut par rapport au collectif incertain car ayant dénoncé des dysfonctionnements ou des divergeances, il semble donc que cette dernière association RCB, celle qui vous parle, ait été évincée, en tout cas de sa communication interne)

 

Du Collectif pour la CoParentalité (https://www.facebook.com/collectif.copco )

 

Qui toutes soutiennent (soutenaient?) cette opération.

 

(d'après la Restitution électronique des revendications faites le 7 juillet 2013 au pied de la cheminée d’Eybens - copie du document original sur demande reseau-colin-bagnard@orange.fr)

 

Rappel des noms des grimpeurs :

            Frédéric Foroughi (https://www.facebook.com/fredo.tigris )

            Rodolphe Vanhaute (https://www.facebook.com/Vrod38 ) toujours sur place !

            René Forney (https://www.facebook.com/rene.forney.9 ) toujours sur place !

 

 

 

L'action continue --- vous pouvez les rejoindre !

APPEL à tous les BAGNARDS et BAGNARDES à manifester samedi 13 juillet à Grenoble

Soutenez les pères perchés à ALPEXPO à Grenoble

Les pères prennent de la hauteur à 70 mètres sur une cheminée à Grenoble

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 10:02

Communiqué de Stéphane Joly
 

 

 

Le 11 juillet 2013


Réponse d'un Père infériorisé en Justice Parentale : Le projet de loi Vallaud-Belkacem renforce les discriminations contre les hommes

le père il est où dans la loi parentale (rayé ou quoi), najat va un peu trop loin avec son histoire de femmes toujours femmes et l'homme c'est quoi ?

les droits parentaux dans les tribunaux sont exclusivement féminin pour la mère en majorité ou est la place du père ?

le père est-il en droit d'existance parentale égalitaire Mme Najat Vallaud-Belkacem, parce que 83% d'entre eux sont juste effacé totalement du droit de regard sur leur propre descendance, en France, parlez nous de cette égalité des pères qui sont obligés de se percher en hauteur parce que jamais écoutés des juges femmes qui nous taclent et nous zappent totalement malgré nos preuves évidentes du danger venu de la maman uniquement que la justice parentale a du mal à pénaliser quand il s'agit de mère coupable de violence(s) ou autres délits grave pouvant nuire à l'enfance de France ?

changez ceci en égalité Mme Najat Vallaud-Belkacem parce que 1,3 million de papas en France ça fait un peu beaucoup de famille privées d'enfance par la privation paternelle justement dont vous ne parlez jamais ou uniquement dans un esprit de femme pour la femme comme si générer le conflit s'en en égaliser l'égalité parentale en droit de justice impartial et non sexiste vous paraissait nuisible !

en bref faite votre travail correctement ou démissionnez Mme Najat Vallaud-Belkacem !

de Stéphane Joly.
tel 0553540886.

 

(les couleurs, grossis ou gras sont le fait de RCB puisque impossible car transmmis par facebook)

********************************************

RCB: Il est vrai qu'un ministère du droit  (seulement) des femmes frise l'inconstitutionnalité. Il n'y a en France que des citoyens, même si certains sont des citoyennes; cela ne leur enlève rien. Pour que ce projet de loi porte bien son nom, il est nécessaire d'aller jusqu'au bout de la logique égalitaire. Tout le monde ne s'en trouvera que mieux ! 

 

( lire aussi Un projet de loi sexiste "égalité entre les F et les H" sûrement pas paritaire !)

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 15:11

Communiqué du Groupe d'études sur les Sexismes

 

 

Le 10 juillet 2013

 

 

Le projet de loi Vallaud-Belkacem renforce

les discriminations contre les hommes

 

 

Le projet de loi présenté le 3 juillet 2013 par madame Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, et abusivement intitulé « pour l’égalité entre les femmes et les hommes », instaure ou renforce en fait des discriminations fondées sur le sexe, au détriment des hommes :

 

1) discriminations explicites : actions contre « la précarité des femmes », « les atteintes à la dignité des femmes », « les violences faites aux femmes » ; nouveaux quotas féminins dans les secteurs professionnels et sportifs ;

 

2) discriminations implicites : action « contre les impayés de pensions alimentaires » dont sont victimes essentiellement des femmes, mais aucune action contre les non-représentations d’enfants, dont sont victimes essentiellement des hommes.  

 

Le GES interviendra donc auprès des parlementaires pour attirer leur attention sur ces propositions discriminatoires, et leur demander d’agir pour obtenir leur désexuation.

 

A l’inverse, le GES approuve la proposition consistant à partager le congé parental entre les deux parents, qui ne peut que revaloriser le rôle du père.  

 

 

Groupe d’études sur les sexismes (GES)

23b allée des Platanes 69500 Bron

g-e-s@laposte.net

http://www.g-e-s.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 11:30

APPEL à TOUS les BAGNARDS et BAGNARDES !

Pour samedi 13 juillet 2013 -15 heures

Rassemblement mairie d’Échirolles (Grenoble)

qui devra marcher en direction de la cheminée d'Eybens.

 

(https://www.facebook.com/events/489748604447193/?fref=ts)

   

Marie-d-Echirolles.jpg====>cheminée chauffage d'Eybens Grenoble

 

Objet de la manifestation :  

 

Défendre le droit des enfants à bénéficier de leur deux parents, pour soutenir les parents privés de leur enfants, pour la coparentalité et contre les éloignements géographiques volontaires d'enfants par l'un des parents, mais également contre les justices de principe et inique, les justices établies contre les pères voir contre les mères et les grands-parents.

 

Les associations déclarantes:

JAMAIS Sans PAPA (Laurent Cettier);

Père Enfant Mère (Youcef Ouatelli, Pierre Besson, René encore sur le cheminée);

DESPA (Philippe Veysset);

Didier Monchatre (Orléans) ;




*****
Un barbecue suivra avec si possible animation musicale si chacun amène ses instruments, ses carnets de chansons et sa voix.

(profitez des premières journées d'ensoleillement : covoiturage regroupez-vous géographiquement)

 

 

Beaucoup d'informations sur: https://www.facebook.com/reseaucolin.bagnard link

 

 

Merci d'informer sur reseau-colin-bagnard@orange.fr utiles pour les regroupements en covoiturage.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 09:24

Echantillon de la pensée féministe à l’œuvre : analyse d’une propagande archétypale.

 

Suite à l’article http://grenoble.indymedia.org/2013-07-08-Peres-perches-a-Grenoble-stop-a-la

Découvert par Patrick Guillot. Cet article est tellement porteur de propagandes diverses que je ne peux résister à l’exploiter pour dénoncer.

 

[=> Commentaires entre crochets en bleu et en gras pour sortie papier]

Pères perchés à Grenoble : stop à la duperie.

lundi 8 juillet 2013 par Collectif Stop Masculinisme

Cet article a été accepté par une seule modérateureuse. [sans doute la seule scriptrice]

 

Depuis vendredi, au sud de Grenoble, trois hommes occupent le haut de la cheminée de la Compagnie de Chauffage. Ce type d’action spectaculaire, désormais bien connu [merci pour les encouragements], est attribué dans les médias aux militants de la « cause des pères » [déjà faux, puisque la finalité générale est « l’égalité parentale », ce qui est fondamentalement différent]. Derrière ce cheval de Troie [sans doute la terminologie choisie fait référence à une pratique connue comme pratique courrante des féministes] se cache la mouvance masculiniste(1).


En février dernier à Nantes, deux hommes ont occupé pendant plusieurs jours deux grues désaffectées [Cela fait plusieurs décennies que des pères manifestent contre une idéologie et pas seulement depuis ce début d’année]. Ces deux pères estimaient être privés de leurs enfants [l’estimation est de l’ordre de l’opinion, or il s’agit de faits incontestables et vérifiables], victimes d’un pouvoir judiciaire qui détruirait l’ensemble des pères divorcés [s’opposer à reconnaître l’état de victime est une discrimination ; n’y déceler que l’action d’une seule institution : la justice, relève du mythe du complot].

 

Depuis, de nombreuses actions du même type ont eu lieu dans diverses villes de France, certaines simultanément lors de ce qu’ils ont nommé le « printemps des pères ». Le procédé est maintenant rôdé : un ou plusieurs hommes [pourquoi éluder la présence de femmes ? visible médiatiquement] escaladent et occupent pendant plusieurs jours une grue ou un édifice élevé, y accrochent des banderoles, et demandent à être mis en relation avec les institutions afin que leur dossier de divorce soit révisé. Ils réclament par ailleurs que la loi soit modifiée pour que la résidence alternée soit mise en place de manière obligatoire pour tous les cas de séparation [on dirait bien que ce soit là précisément l’objet de droit qui les inquiète].


La technique, mélange d’actions spectaculaires (mais illégales [le droit de manifester n’est pas reconnu lorsqu’il se passe dans des formes différentes que celles convenue qui l’orsque les autorisations sont données, sont attaquées comme ce 9 juin à Paris en contravention du droit de manifester]) et de lobbying [le lobbying dans cette manière de le dire est une action non transparente qui passe par des sphères occultes au grand public, en l’occurrence ce n’est pas le cas], est directement importée des pays anglo-saxons [tout comme le féminisme à Londres et Californie, d’ailleurs en relation avec l’un des grimpeurs privé d’enfant], où elle est employée depuis des années par l’organisation masculiniste « Fathers 4 Justice »(2). Depuis quelques mois, en France, sous l’impulsion d’associations telles que « SOS Papa »(3) [ qui elles aussi promeuvent l'égalité parentale !], ces actions bénéficient d’un soutien médiatique et institutionnel surdimensionné au regard du nombre de personnes concernées [les associations membres des collectifs concernés sont tellement pluralistes que l’échiquier de la représentation nationale en constitue la palette]. Cela montre que certains groupes sociaux (en l’occurrence, très souvent, des hommes blancs hétérosexuels, bénéficiant d’une situation sociale confortable) sont bien plus entendus que d’autres [ces propos sont proprement racistes et sexiste et relève de la haine raciale anti-blanc].


Derrière cette pseudo « cause des pères » [les enfants sont toujours mis en avant plutôt que les pères, sauf dans ce genre de communication où l’appellation « père » est lancinante], qui ne rassemble en fait qu’un nombre très limité d’hommes, se cache le mouvement masculiniste [aucun mouvement ne se revendique de cette appellation, à part dans la bouche de ce genre de scriptrice]. Le masculinisme est une mouvance d’hommes hostiles à l’émancipation des femmes [les pères qu'on connait privés d'enfants sont souvent parmi les plus respectueux et promoteurs des droits des femmes!], souhaitant conserver leurs privilèges et leur position de pouvoir au sein de la société. [ce qui confirme bien la nature archaïque de cette pensée qui se présente elle-même comme anti-masciliniste]. Leurs thèmes de prédilection sont les droits des pères, les violences faîtes aux hommes et la crise de la masculinité. Les masculinistes estiment que les hommes sont victimes d’une société où les femmes auraient pris le pouvoir.[cette réaction par cet article en est l’illustration alors que chacun se satisfait d’une évolution de la situation notoirement laissé en retrait des évolutions sociales des ces dernières décennies].


Les réalités sociales sur l’implication des pères.

En réponse, rappelons simplement quelques réalités sociales. Lorsque certains pères se plaignent que « dans 80% des séparations, c’est la mère qui obtient la garde des enfants », ils oublient de dire que cela est à la demande des deux parents(4) [aux restrictions suivantes : selon les demandes dans le cadre judiciaire, non ultra-majoritaire ; sous pression des transformations de demandes des avocats, courantes ; voir le non respect des demandes du client ; sans parler d’autres aspects]. Autrement dit, l’écrasante majorité [où sont vos chiffres, fabriqués comme d’habitude, parfois loin d’ici] des pères divorcés s’accommode très bien de ne pas avoir à s’occuper de leurs enfants [force est de constater que NON !] (Nombreux d’ailleurs sont les pères revendicateurs qui se « découvrent » pères au moment du divorce [on regrette que depuis un certain temps, des hommes se découvrent pères plusieurs années après la naissance, lorsque la mère souhaite une pension alimentaire sans se préoccuper de l’intérêt pour l’enfant de le connaître dès la naissance], après avoir été très peu impliqués dans l’éducation des enfants auparavant) [La connaissance d’un énorme échantillon de pères ou mères concerné(e)s à RCB est en contradiction avec ces idées car justement ce sont les parents qui s’occupent le plus de l’éducation de leurs enfants qui se retrouvent justement en conflit éducationnel].

 

Dans les cas restants, quand il y a litige, celui-ci porte sur le montant de la pension alimentaire, que les pères trouvent trop élevé* [l'absence orthographique de "e" montre l'attribution symbolique systématique de la pension alimentaire à la sphère masculine] [à RCB on constate au contraire que malgré des situations difficiles au plan social, les demandes sont au-delà de la capacité de paiement, situation de déséquilibre largement répandue].

 

Rappelons aussi que la résidence alternée est loin d’être la solution idéale qu’on nous dépeint, en particulier dans le cas de pères violents ou incompétents [là, la technique éprouvée est de faire passer tous les pères pour violents et incompétents ; autant dire que la reconnaissance de la compétence des pères en général n’est pas reconnue ! C’est paradoxal dans l’idéologie féministe ! Cela devrait remettre en cause l’idéologie ! ].


Quant à savoir si, au final, dans le nombre infimes de pères de bonne foi qui auraient pu être « lésés » [à quoi serait dûe alors les 160000 tentatives de suicides annuelles en France ? 75 chez les hommes, première cause chez les 25-35 ans], la Justice a agi de manière injuste, c’est fort possible. L’institution judiciaire, comme le reste de la société, est sexiste. Les juges ont aussi tendance à voir la mère comme l’élément clé et indispensable à l’enfant, contrairement à l’image du père qui reste l’élément satellite [dans votre expression, cela a le mérite d’être clair !].

 

Mais n’inversons pas les rôles : la « cause des pères » est, avant tout, la réaffirmation du pouvoir des hommes sur les femmes, les enfants, et l’ensemble de cette société [cette façon de présenter les choses changent le point de vue égalitaire systématiquement affiché et raisonnés de l’ensemble des mouvements qui agissent en ce moment ; contrairement à cette pensée qui apparait strictement asymétrique et qui appellerait une idéologie en miroir que vous appelez de vos vœux, mais qui n’existe que dans vôtre esprit idéologisé]. Si ces hommes souhaitent réellement investir leurs rôles de pères, de manière coopérative et respectueuse de leurs ex-conjointes et de leurs enfants, ils ont toute latitude pour le faire. Personne ne leur reprochera de prendre leurs responsabilités.[et ils le font largement, personne n’en doute, ni de leurs responsabilité, ni de leur engagement; si les parents actuellement "gardiens" ne cultivaient pas l'obstruction, serions-nous là pour le revendiquer ? ]


Au-delà de la complaisance : qui sont ces hommes ? [là on change de registre]
Dans nos précédents communiqués(5), nous dénoncions [c’est le mot] déjà le fait que ces « pères en colère » [comment réagissent les femmes quand d'autres interviennentt dans leur fusion? là ce n'est pas une colère symbolique! ] bénéficient d’une complaisance immédiate [comme cette journaliste qui ne voit à Paris qu’une quarantaine d’homme alors qu’il faut appliquer un facteur 5], les journalistes reprenant tou-te-s la même dépêche AFP [comme celle citée plus haut], sans que personne ne se donne la peine de se pencher sur leurs histoires ou d’aller lire le contenu des sites internet des associations dont ils sont membres [la conception qui consiste à mettre sur la voie publique le conflit qui  doit être traité dans le huis clos judiciaire montre une pensée judiciaire de type « lynchage » et est peu regardante du respect des procédures ; c’est vrai que l’arme de la rumeur publique en l’absence d’argument est fatale souvent pour ces hommes; nous ne sommes pas au Pakistan ou en Afghanistan].

 

A Nantes, par exemple, nous avions affaire à un homme violent, aux propos profondément misogynes, condamné pour avoir enlevé son enfant.[comment peut-on incriminer conceptuellement un père d’enlever SON enfant ?]


Qu’en est-il à Grenoble ? En haut de la cheminée se trouvent actuellement trois hommes : Rodolphe Von Haute, Frédéric Foroughi et René Forney. [toujours le registre des délations ]


Pour M. Von Haute, il semble que cela soit sa première participation à ce type d’action.
En revanche, ses deux comparses sont des habitués. [être père n'est être bandit comme suggéré ici] 

 

En mars dernier, M. Foroughi participait au « printemps des pères » en installant un campement à Belfort. [quel drame!] En mai il occupait la cathédrale d’Orléans en compagnie de quatre autres hommes [inéxact, mais cela dérange qu'il puisse y avoir des femmes présentes soutenant chaque opérations]. En juin, il récidivait en occupant une tour à Forbach, en Moselle. Les médias ont beaucoup insisté sur le fait qu’il ait exercé pendant quelques temps le métier d’assistant maternel [on devrait dire assistant paternel mais le terme est récusé par la norme féministe ambiante dans les PMI qui statuent sur les agréments] (cela ferait-il de lui quelqu’un d’irréprochable ?) [quelle levée de bouclier verrait-on si on soupçonnait les assistantes maternelles de ne pas être irréprochables ! Ce qui est parfois le cas comme on l’a vu dans l’actualité récente ; il y a là une remise en cause des critères d’agrément des assistants maternels en général ; on se demande bien pourquoi ?], mais se sont étrangement tus sur ses 6 années passées dans l’armée [pour la pensée ambiante il ne fait pas bon d’être militaire on dirait ?]. S’il a déclaré à France 3 Alpes « On est pas un groupe de masculinistes, on est juste là pour l’égalité parentale », pourquoi s’allie-t-il avec des associations nauséabondes [les quelques 25 associations qui soutiennent cette opérations apprécieront !], et précisément masculinistes ? [encore faux ! difficile de reprendre tous les éléments de réthorique]

 
En effet, le troisième homme en haut de la cheminée, René Forney, n’est autre que le président de l’association « Père Enfant Mère »(6) [le droit d'association est inaliénable en France, base du droit social et économique]. Cette association, anciennement dénommée « Pères exclus », s’est distinguée lors du 1er mai dernier [justement où tous ls mouvements peuvent défiler suite à une tradition multimillénaire] à Grenoble en s’imposant dans le cortège malgré les protestations de plusieurs syndicats et associations(7) [en dépis d’un droit inaliénable de manifester !].

 

René Forney est aussi connu pour ses positions complotistes [le complotisme, en effet est bien là en action dans ces propos] farfelues(8) et ses liens avec le « Parti Radical de France »(9), une organisation d’extrême-droite [est-ce un des partis que l’on tente de dissoudre ? N'est-il pas déclaré? La responsabilité et l'obligation des associations d'être A-politiques, puisqu'existe le statut de "parti" pour cela, est-elle respectée au travers de ces propos?].


Au pied de la cheminée, on trouve plusieurs personnes venues soutenir les trois pères perchés. Parmi elles, Patrick Guillot [un autre "comparse" sans doute?], l’un des animateurs les plus prolifiques du masculinisme en France [ils s’adorent !], auteur d’ouvrages aux titres évocateurs [tout sujet mérite analyse] tels que « La cause des hommes » ou « La misandrie » (10) [sujet pourtant rarement traité devant la pléthore de griboullis et doctrines féministes subventionnées], et fondateur du « Groupe d’Etude sur les Sexismes »(11), qui cherche notamment à remettre en cause la réalité des violences conjugales subies par les femmes [et réciproement des hommes; il est vrai que toute analyse se doit d’être objective, c’est à dire basés sur des faits vérifiables, indépendnat des lobbys concernés, qui peuvent donner lieu à statistiques ... mais là on en est loin].

Patrick Guillot se revendique « hoministe », comme la plupart des masculinistes, pour éviter le côté désormais péjoratif du terme [le terme serait péjoratif ?].


A ses côtés est présent Youcef Ouateli, membre de « Père Enfant Mère », qui déclare devant les caméras qu’il a « le coeur arraché » de ne pas voir ses enfants, mais se garde bien de préciser que lors des évènements du 1er mai à Grenoble, il a violemment frappé au visage un militant [en légitime défense] qui discutait [qui l'attaquait] avec lui, l’envoyant à l’hôpital la paumette fracturée [cette affaire étant actuellement instruite, il ne serait pas convenable qu’il en parle, ni les journalistes ; mais moi, nous savons que c’était en réaction à des attaques, il faut le souligner ici, puisque justement il ne peut s’en défendre !].


Contrer ce mouvement dangereux dès maintenant ! [sans doute comme pour tout partis qui ne serait pas réputés dignes de la démocratie dès qu’ils ne vont pas dans le sens de l’ambiance, comme les scientifiques qui ne « croient » pas scientifiquement au « réchauffement climatique » et se font traiter aussi de « négationnistes » !]


A travers les actions de ces derniers mois et l’écho tristement favorable qu’elles ont rencontré, nous avons affaire à une montée en puissance du mouvement masculiniste. Il n’est pas étonnant de constater que celle-ci s’effectue par le biais de la « cause des pères », qui constitue un cheval de Troie particulièrement efficace. Si ces hommes veulent vraiment l’ « égalité parentale », qu’ils se mobilisent en dehors de leurs cas personnels de divorce pour impliquer largement les hommes dans l’éducation des enfants et le travail domestique ! [au réseau Colin Bagnard, les pères et mères qui cherchent du secour cherchent par tous moyens à pouvoir intervenir dans l’éducation de leurs enfants alors que tout un système les en empêche ; je comprends mieux après cet article pourquoi - - - ] Le cas échéant, nous avons affaire non pas à un mouvement progressiste, mais à une mouvance réactionnaire [hé bé! la scrptrice n'a pas le même sens de l'histoire que nous], qu’il est urgent de stopper.


Les hommes victimes des femmes ? [et réciproquement ! quelle simplification si magnifique pour l’expliquer et la diffuser, réthorique du "placard" ou même du "cartel" (voir ce mot dans wixipedia)]

Les français.e.s victimes des immigrés ? [on se croirait à Vichy cuvée 1940] Les patrons victimes des grévistes ? [à la manif ! pas la nôtre] Les hétérosexuels [une nouvelle pathologie ?] victimes du lobby gay [un idiome à d’estranges consonances?] Et puis quoi encore ? Ne soyons pas dupes : marre des retournements de sens !

 

[en effet ! On notera les nombre impressionnant d'utilisation de terme correspondant à une autre époque, moins glorieuse qui démontre par le propos l'inspiration du mouvement féministe, époque où la propagande était le coeur de l'état].


Collectif Stop Masculinisme, lundi 8 juillet 2013

[là il faudrait faire la liste ; nous on l’a fait sur les sites « grue jaune » et « copco », + de 25 associations déclarées]

 

[+ illustration par cette icone qui suit:]

feminisme.jpg


[Notes non commentées, on fera une thèse, mais plus tard, si on nous en laisse le temps !]


(1) Pour des précisions sur le mouvement masculiniste que, pour des raisons de place et de compréhension nous ne développerons pas ici, lire les brochures « Contre le masculinisme, petit guide d’autodéfense intellectuelle », « Un mouvement contre les femmes. Identifier et combattre le masculinisme » ou encore « La percée de la mouvance masculiniste en Occident », disponibles sur le site http://lgbti.un-e.org. Lire aussi l’ouvrage de Mélissa Blais et Francis Dupuis-Déri « Le mouvement masculiniste au Québec, l’antiféminisme démasqué », aux éditions Remue-ménage, 2008.

(2) http://www.fathers-4-justice.org/

(3) http://www.sospapa.net/

(4) Pour plus de précisions, voir le travail de la doctorante en sociologie Aurélie Fillod-Chabaud, qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années. http://lmsi.net/Le-pouvoir-vient-de...

(5) http://grenoble.indymedia.org/2013-...

(6) http://pereenfantmere.free.fr/

(7) http://grenoble.indymedia.org/2013-...

(8) Voir ses nombreux sites internet : http://www.trafic-justice.com/, http://www.memejusticepourtous.org/, http://www.victime-ripou.com/

(9) http://www.partiradicaldefrance.com/

(10) http://www.la-cause-des-hommes.com

(11) http://www.g-e-s.fr/

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 18:37

 

Une cheminée désaffectée de l'usine Villeneuve

proche du halle d'exposition ALPEXPO à Grenoble

Au croisement de l'Avenue de l'Europe et de l'Avenue d'Insbruck

Coordonnées géographiques approximatives: 45.158362 Nord 5.734302 Est

 

Sur google earth:  link

 

 

René (en haut) : 06.13.84.59.96.
Frédéric (en haut ): 06.98..36.73.11.

Rod (en haut) : 06.48.03.44.96.

Youcef (en bas) : 06.47.74.07.72.
Pierre (en bas dimanche après-midi) : 06.08.04.53.35.

 

cheminee-chauffage-d-Eybens-Grenoble.jpg

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 12:56
paru sur: http://alpes.france3.fr/2013/07/06/trois-peres-en-haut-d-une-cheminee-d-une-usine-d-eybens-pour-le-droit-de-garde-de-leurs-enfants-283307.html
Trois pères en haut d'une cheminée d'une usine d'Eybens, pour le droit de garde de leurs enfants

sur-la-cheminee-de-Grenoble-trois-peres.jpg

 

Les trois pères divorcés sont perchés depuis ce vendredi minuit en haut d'une cheminée d'une usine de chauffage près de Grenoble. A 70 mètres du sol, ils ont déployé des banderolles. Ils réclament des avancées dans leurs dossiers de garde d'enfants . Ils sont prêts à "tenir le temps qu'il faudra".

France3 Alpes
Publié le 06/07/2013 | 11:43, mis à jour le 06/07/2013 | 12:26


Venus "avec de l'eau, des affaires de rechange et de quoi tenir un certain temps", ils ont attendu minuit cette nuit pour grimper les escaliers, escalader une porte cadenassée et "faire un peu d'acrobatie" pour atteindre la cheminée de la Compagnie de chauffage de Grenoble, située à Eybens,

"Ils sont montés avec chacun trois sacs de victuailles et notamment beaucoup d'eau vu la chaleur annoncée", a précisé ce samedi matin Youcef Ouateli membre de l'association
Père-enfant-mère, qui est venu soutenir les trois pères au pied de la tour. Au sommet de cette cheminée cylindrique de plus de 70 mètres de haut, les trois pères ont déployé cinq banderoles difficilement lisibles, proclamant notamment "l'égalité parentale pour nos enfants, cessez de bafouer nos droits de pères" ou encore "nous aimons nos enfants, nous avons besoin d'eux et eux aussi". L'usine située dans une zone industrielle,est sous la surveillance permanente de 2 gendarmes.

Des pères divorcés, au coeur de séparations difficiles


Agé de 27 ans, Frédéric Foroughi , 27 ans est un ancien assistant maternel, reconverti en animateur de loisirs dans le Territoire de Belfort. Il réclame la "garde officielle de ses enfants" après que leur mère, dont il a divorcé en 2011, est partie s'installer en Alsace, alors qu'il bénéficiait jusqu'alors d'une garde alternée. Il avait avait déjà conduit une action semblable fin juin sur une tour, à Forbach en Moselle, et en mai au sommet de la cathédrale d'Orléans.

Rod Van Haute, 44 ans, est un technicien en fibre optique. Père de 3 enfants il vit à Grenoble.Il a divorcé en 2009. Il y a 15 jours, son ex-épouse est partie s'installer aux Etats-Unis, avec son nouveau mari. Ce père qui bénéficiait d'un droit de visite toutes les deux semaines et la moitié des vacances scolaires, affirme n'avoir pas vu ses enfants pendant plus de six mois.

Peu de précisions pour l'instant sur la situation du troisième père, René Forney, On sait seulement qu'il a créé un site internet, "trafic justice", où il dénonce "les rouages mafieux de toutes les institutions françaises".

Les trois hommes sont déterminés, et réclament d'être reçus par le procureur de la République ou un député : "On ne s'est pas fixé de limites, si on ne nous écoute pas on ne bougera pas. Il faut arrêter de violer le droit des pères, nous demandons une justice équitable et le droit de voir nos enfants" ont-ils déclaré.

Voir la vidéo: link
Pour l'égalité parentale"
réagir sur: https://www.facebook.com/reseaucolin.bagnard link
Partager cet article
Repost0

Articles Récents