Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 01:42

 

  

Comme le dit Jean-Francois Penneau

sur les pages du blog:

http://divorcecivil.blogspot.com/p/echec-de-la-justice.html

 

(avec une sélection intéressante de lien sur le sujet de la médiation et de pistes pour réformer le divorce)

 

La justice ne fonctionne que lorsqu’il y a un plaignant et un défendeur.

 

 

En effet, la dépénalisation des "affaires familiales" est plus que nécessaire. Mais il n'est pas facile de faire réformer cette idée, il y a trop d'intérêts partisans en jeu!

La justice n'a pas trop de moyens, elle se préserve les quelques uns qu'elle possède (à comparer avec nos voisins). Les professions, qui forment un mur corporatiste bien souvent, malgré les chartes et les déontologies, ont du mal à se mettre à la place des "justiciables" particuliers que sont les membres des familles concernées par les séparations.

 

Cette question de la dépénalisation met le doigt, comme vous le dites, sur l'incapacité pour la justice à traiter autrement que comme une relation d'aggresseurs à victimes des "affaires" qui devraient pouvoir être traitée autrement. Le mode de fonctionnement intrinsèque créé des dérives d'entrée, même quand il n'y a que peu de conflit. Parfois, l'intervention est justifiée cependant.

 

Mais que dira-t-on si un pompier est pyromane?

Si un médiateur met de l'huile sur le feu?

Si l'arbitre appelle le hors-jeu?
Les guèpes d'Aristophane montraient en leur temps antiques que les plaideurs y perdaient toujours à plaider... à y prendre Racine! Dans le cas des "Affaires familiales", la sollicitation de l'intermédiation de la "justice" fait trop souvent l'effet inverse, sans même que les participants ne s'en rendent bien compte, entraînés dans une mécanique guerrière et outrancière à l'excès; où la modération est la plus rare des vertues!

 

Merci pour faire des liens entre tous ces mouvements et expressions * qui vont dans ce sens là de l'appaisement.
Mais il faut encore trouver des solutions pour faire émerger cette attendue "dépénalisation"!

 

 

 

Je crains que le Réseau Colin Bagnard ait déjà vérifié que quelques pistes ont été explorées avec des résultats plus que mitigés:

- la Médiation étant impossible si la mauvaise volonté gagne au moins l'une des parties, sinon les deux.

- les proposition de réformes ayant été déjà moultement amendées par les professions concernées,

- le caractère exemplaire de certaines pratiques de magistrats ou d'avocats étant mal diffusées...

- des intérêts sectoriels de "justiciables" paralysant l'intérêt général.

- la contradictions avec des enjeux électoralistes.

- la culture du conflit qui persiste aussi chez les "justiciables"...

- parfois, un réel conflit insoluble entre les ex-conjoints.

- le coeur du problème: la présence d'enfants qui change tout! (le droit oral d'un Salomon n'a plus cours)...

 

Mais cherchons encore des solutions, nous en trouverons, avec l'aide de chacun...

 

 

( * LIRE LES PAGES ET COMMENTER DIRECTEMENT SUR LE BLOG : http://divorcecivil.blogspot.com)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REACTIONS
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives