Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 09:53
Fédération des Parents d'Elèves Séparés Divorcés: présentez-vous dans l'établissement de vos enfants!

Après cette période de "vacances", c'est à dire de vos enfants, n'oubliez pas que vous pouvez intervenir dans leur vie scolaire même si vous êtes loin des établissements de vos enfants, même si vous n'avez plus l'autorité parentale, il reste le droit de surveillance.

Vous lirez comment être parents d'élèves dans les liens suivants.

Vous pouvez vous présenter comme association locale membre de la fédération de parents d'élève des familles séparées divorcées.

L'association réseau Colin Bagnard dont les statuts ont été déposé en 2006 avait prévu déjà la représentation des parents séparés divorcés. Avec le Collectif de la Grue Jaune, nous avons la possibilité de pousser plus avant ce projet national. Comme chaque année, avec les relances sur les sujets scolaires, aujourd'hui, nous pouvons lancer la Fédération des Parents d'Elèves Séparés Divorcés:

=> Informations,

=> Concertations nationales,

=> représentation nationale,

=> faire changer l'opinion publique et l'école en tenant compte des réalités familiales

=> et promouvoir la présence des parents séparés dans l'éducation scolaire.

Présentez-vous dans l'établissement de vos enfants !

Tenez - vous informés des réunions !

Vous ferez savoir si vous vous présentez sur cette base et quelle association locale vous voulez peut-être former avec l'email :

nicolas-president-grue-jaune@numericable.fr

Rappel:

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/article-que-les-peres-meres-d-eleves-separes-s-investissent-dans-la-rentree-scolaire-119872444.html

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/pages/Autorite-parentale-et-droit-de-surveillance-textes-legaux-2317724.html

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 11:50

Cette information transmise par Scott Reiss toujours vigilant sur ce qui peut modifier la situation des parents divorcés avec enfants, là au sujet de Maître Franck Méjean du barreau de Perpignan qui de longue date soutien certaines de nos revendications.

L'info:

RESIDENCE ALTERNEE, UN COUP A GAUCHE, UN COUP A DROITE: NOUVEAU BOULEVERSEMENT DE JURISPRUDENCE DEVANT LA COUR D'APPEL DE MONTPELLIER

Au mois de juillet 2014, je vous avais informé d’un spectaculaire changement de jurisprudence à MONTPELLIER concernant la résidence alternée.

Pendant des années, des dizaines de jurisprudences s’étaient accumulées rejetant les demandes de résidence alternée au motif que les parents ne s’entendaient pas et partant ne pouvaient vivre une alternance de leurs enfants.

Non seulement cet argument était contraire à la Loi puisque l’accord des parentes n’est en aucun cas prévu par les dispositions du texte du 4 mars 2002 mais, il était singulièrement inopérant dans la mesure où il est raisonnable de penser que, lorsque des parents se séparent dans l’harmonie, ils n’ont besoin de personne pour gérer l’avenir de leurs enfants.

La Cour d’appel de MONTPELLIER en juillet 2014 devait aller plus loin en déclarant :

(plus d'info: l'avocat Franck Méjean )

La résidence alternée change de profil selon l'avocat Franck Méjean
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 16:16
Lettre de Colin Bagnard à vos ex pour les vacances de vos enfants

Madame la mère/Monsieur le père de votre/vos enfant(s) séparé(s),


C'est en qualité de responsable d'une association (le réseau colin bagnard) qui agit en faveur de la médiation dans les familles séparées que je vous écris. J'agis de façon neutre dans l'intérêt de vos/votre enfant(s), cela ne m'intéresse pas d'entrer dans votre guerre éternelle qui n'a que la vocation de s'éteindre.

Je connais un peu l'histoire que vit votre/vos enfants séparé(s) de son père/sa mère ou parfois de sa mère/son père. A son âge, il a besoin de voir chacun des parents à un rythme structurant pour sa compréhension et ses rythmes propres d'un enfant encore en maternelle/primaire/collège/lycée. C'est aussi à son âge qu'il doit faire des expériences qui vont le marquer pour son développement, son agilité corporelle, sa sagacité mentale, sa curiosité, sa créativité, son intelligence... son avenir.

Pendant les vacances, il peut faire des activités qui apparaissent différemment, en dehors du temps scolaire, avec une approche qui lui est propre avec sa perception. Nous les adultes, nous savons tout ce que nous pourrions faire, et faisons nos propres choix... mais un enfant a besoin de découvrir des activités nouvelles à partir desquelles il fera ses propres choix devenant adulte. Etre enfant ou adulte, travaillant, avec ses soucis, ce n'est pas la même chose.

Je vous invite à vous mettre dans la position de votre/vos fils/fille(s) en lisant cette lettre:

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/pages/Lettre_dun_enfant_a_ses_parents_separes-2140838.html

Voilà chère madame/cher monsieur. Je sais que le père/la mère de votre enfant attend. Je pense qu'il est souhaitable en ce début de grandes vacances, à cette moitié de juillet, de proposer à votre/vos enfant(s) de passer un temps avec son père/sa mère d'ors et déjà. Le temps passé depuis la dernière visite, c'est très long pour ce petit d'homme. Sans doute pourrez-vous le/la joindre facilement et faciliter sans complication l'échange pour une période adaptée à l'éloignement.

Progressivement, l'éducation de votre/vos enfant(s) devra passer par de multiples accords qui n'engagent que vos responsabilités de parents par rapport à atténuer la souffrance que produit le divorce chez les enfants en bas âge ou plus grands. C'est l'intérêt du vôtre/des vôtres, mais aussi à vous deux. C'est douze années de soutien aux parents dans votre cas qui m'indiquent de vous appeler à cette démarche salutaire.
Cet appel ne doit pas servir à autre chose.

Bien à vous, à votre/vos enfant(s) et à votre entente avec son père/sa mère pour son éducation. Oublier vos guerres. Que les vacances soient un moment qui enracineront des souvenirs plus heureux dans la tête de votre/vos enfant(s); et pourquoi pas de vous deux.

signé Colin Bagnard.

Lettre de Colin Bagnard à vos ex pour les vacances de vos enfants
Lettre de Colin Bagnard à vos ex pour les vacances de vos enfants
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 17:17
(source: capture d'écran sur BFM le 15 juillet)
(source: capture d'écran sur BFM le 15 juillet)

En lisant l'article http://rmc.bfmtv.com/emission/attentat-a-nice-monsieur-cazeneuve-doit-rendre-des-comptes-1006482.html on s’interroge sur la prévisibilité de l'attaque de Nice.

Oui c'était prévisible puisque certains ne sont pas allés sur ces grands regroupements par peur. Le 14 juillet devait être visé, comme symbole républicain, la moindre des analyses... mais où? assourdi par tant de déviations : cyclisme foot de l'euro coiffeur à couper en quatre 14juillet comme si ne rien n'était... Nice est un symbole de la Russie en France, avec la cathédrale orthodoxe St Nicolas or DAECH est en guerre contre Poutine, La promenade des Anglais est un symbole de leur "colonisation" touristique fut une époque en France mais rappelle que la position britannique en Irak était principale, les touristes des alliances occidentales y viennent en nombre, Le maire de Nice Christian Estrosi et le député des Alpes Maritimes Eric Ciotti soutiennent une ligne forte contre ce terrorisme et la laïcité (pour un homme qui fait couvrir du voile sa femme et la bat); tout deux proches de Nicolas Sarkozy qui a été le fer de lance en tant que président avec les Anglais en Libye, contre le "colonel" symbole de résistance à l'Occident pour les tenant du nouveau "califat"; symbole aussi de démarrage du Printemps (démocratique) Arabe en Tunisie (pour le tunisien en France en démêlé avec sa justice dans son cadre familial); printemps coalisé contre les fondamentalistes en Tunisie, Egypte, Libye, Algérie lors des événements sahariens, Syrie de fait aussi surtout depuis que le système d'alliance change se rapprochant de la gouvernance de Bachar el Assad, alaouite anti fondamentaliste.

Convergence de symboles de lieu et de date avec ce spectacle pyrotechnique rappelant les guerres et les opérations menées par la France contre DAECH ou ses aliés au Proche Orient ou en Afrique (Mali, Niger, ... Centrafrique) et les coalitions précédentes sur fond pétrolier et stratégique en Irak auxquelles la France n'a pourtant pas participé mais elle a (malheureusement )changé de cap entretemps et maintenant agit en Syrie. Beaucoup de facteurs qui auraient pu éveiller les soupçons d'attaque particulièrement sur cette Cité comme potentielle cible d'une opération punitive.

L'étincelle dernière à ces conditions explosives: la rupture de divorce qui accentue les ressentiments contre cet état d'injustice pour beaucoup de pères séparés qui trouve là des arguments pour passer à l'acte désespéré loin des pacifiques grues des pères perchés, vu que tout semble déjà perdu pour sa famille dans la machinerie de la séparation qui peut apparaître "diabolique" pour une illumination d'un moment de crise. Une autre prévention de ces crises familiales à l'orée d'une séparation là bien prévisible à la connaissance des événements intrafamiliaux attestés par le voisinage... prévention à laquelle il faut penser désormais autrement vu les conséquences.

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 20:51
De la résidence alternée... par SG Driessens

Alors que beaucoup de parents séparés se demandent comment vont-ils pouvoir récupérer leurs enfants pour un temps ces vacances, dans l’angoisse... je copie-colle ce texte sur la page du groupe facbook "réseau colin bagnard" écrit par SG Driessens :

De la résidence alternée...

Principe de base :
Le droit pour l'enfant de maintenir les liens entre ses deux parents a été inscrit dans la convention internationale des droits de l'enfant, or comme l'enfant a rarement la parole (surtout entre 0 et 7 ans) cela devient du ressort du parent (et au delà de la justice) de se sentir concerné (ou non) par cette disposition.

Les détracteurs de la résidence alternée sont disposés à suivre les dispositions de la convention internationale des droits de l'enfant. Cette convention oblige les états signataires à mettre tout en œuvre pour que les liens entre l'enfant et ses deux parents soient maintenus, mais les conditions que la France y met sont de nature à réduire ce droit de l'enfant comme peau de chagrin.

Si tout se joue entre 0 et 7 ans cela veut bien dire que la question de l'âge est cruciale et qu'un enfant confié à un parent toxique entre 0 et 7 ans aura de grands risques de présenter des troubles psychologiques dès l'enfance qui auront des conséquences ou s’aggraveront à l'âge d'adulte.

Les détracteurs n'hésitent pas à affirmer que les pères ne seraient pas demandeurs et qu'ils se satisferaient pour la plupart d'un weekend sur deux et de la moitié des vacances scolaires, si tel est le cas quel risque prendraient ces détracteurs à mettre la résidence alternée en première intention dans la loi ?

Les détracteurs de la résidence alternée s'opposent farouchement à ce droit en cas de conflit, alors même que l'enfant est le plus souvent l'objet du conflit et en cas de jeune âge de l'enfant et affirment que de toute façon les pères ne seraient pas demandeurs alors de quoi ont- il si peur ? pourquoi les associations de pères ne sont elles pas représentées quand on organise une table ronde avec des psychologues, des défenseurs des droits de l'enfant, des sociologues, des juges ?

N'est ce pas là un paradoxe ?

Quelles sont vraiment les motivations des détracteurs de la résidence alternée qui sont sourds et aveugles à l'évolution des mœurs et aux mutations que connaît la famille depuis que le nombre des divorces dépasse largement le nombre des mariages ? sourds et aveugles aux souhaits des pères que l'on nomme "nouveaux pères". Pourquoi continuez à faire comme ci ces nouveaux pères n'existaient pas ? comme ci on voulait les étouffer dans l’œuf ?

certains pensent toujours que la réussite d'un homme se juge sur le montant d'un compte en banque, la marque de la voiture ou de la montre qu'il porte au poignet…cette façon de penser appartient au passé, la valeur travail ne doit plus l'emporter sur la valeur famille (d'ailleurs le plein emploi n'existe plus) et beaucoup d'hommes commencent à le comprendre et ne veulent plus être des bêtes de somme tout juste bons à procréer et à travailler et plutôt que de s'en réjouir on le réprimerait et on priverait l'enfant d'un père qui se veut présent auprès de lui ?

SG Driessens

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 12:03
Didier Lamy: Pourquoi cette action en ce jour de  fête des pères ? (Pont St Hubert)

Pourquoi cette action en ce jour de fête des pères ?

Aujourd’hui, 19 juin 2016, je suis installé sous le pont Saint-Hubert, à proximité du lieu de résidence de mes enfants. C’est une action spectaculaire, préparée avec responsabilité, qui ne met personne en danger.

Elle me parait s’imposer pour rompre avec une situation insensée qui prive mes deux enfants de l’amour de leur père et ne me permet plus de contribuer à leur par l’exercice de mes devoirs parentaux, autrement que par le paiement d’une pension alimentaire.

Par cette action je souhaite :

  • Offrir un message d’amour paternel à mes deux fils de 10 et 13 ans dont je suis injustement séparé depuis 4 ans.
  • Renouer le lien avec mes enfants au plus vite, dans la paix et la sérénité.

Cela fait 10 ans presque jour pour jour que je ne vis plus avec la mère de mes deux fils aînés. La séparation fut extrêmement conflictuelle. Malgré cela, j'avais construit avec mes 2 garçons une relation paternelle forte, sensible, basée sur la confiance, les valeurs d'amour, de respect...

Cette relation s'est arrêtée brutalement et totalement, il y a 4 ans, suite à des accusations mensongères me présentant comme un père dangereux. C'était le 6 avril 2012. Depuis, je n’ai pas revu mes fils qui vivent à quelques kilomètres d’ici. Au rythme des expertises psychologiques et de l’enquête psycho-sociale, je ne suis pas parvenu à inverser le postulat selon lequel j’étais un père violent et dangereux. Sans aucun élément probant, le mal-être de mes enfants m’a donc été attribué. Aucune attention n’a été portée au fait que j’élève au quotidien et en pleine harmonie un enfant de 6 ans, que ma profession consistait, depuis 15 ans, à accompagner des jeunes ayant des difficultés comportementales, que j’ai une vie sociale riche de relations. Je me bats depuis des mois, acceptant les délais administratifs incompatibles avec le temps de l’enfance, et les contraintes d’une justice dont les moyens n’ont pas permis de préserver la continuité de ce lien si fondamental. Depuis quelques mois j’ai enfin pu démontrer sur le plan judiciaire les préjudices subis par mes enfants. Je sais mes garçons en souffrance d’être privés de leur père.

Je ne puis continuer d’accepter qu’ils grandissent dans ces conditions peu propices à leur équilibre. Le temps passe. C’est maintenant qu’ils ont besoin de moi.

Je souhaite aussi alerter l’opinion publique sur la situation de nombreux enfants, pères, et parfois mères, séparés les uns des autres brutalement, douloureusement, injustement après une séparation conjugale.

Une telle action est l’expression de mon désespoir et de mon incompréhension, le moyen aussi de surmonter cette journée de grande souffrance qu’est la fête des pères pour un papa privé de ses enfants.

J’espère de tout cœur qu’elle permettra d’accélérer nos retrouvailles qui s’imposent au nom d’une loi universelle, celle de l’Amour.

Après 15OO jours de séparation,

on peut se retrouver aujourd’hui !

« On ne peut pas vouloir l’égalité femme/homme, et en même temps, ne pas entendre les revendications des pères qui entendent assumer à part égale leurs responsabilités de parents. » Mme Bertinotti, ministre déléguée à la famille

Didier Lamy – Tél. 06 82 31 70 74 - didier.lamy@laposte.net

Didier Lamy: Pourquoi cette action en ce jour de  fête des pères ? (Pont St Hubert)
Didier Lamy: Pourquoi cette action en ce jour de  fête des pères ? (Pont St Hubert)
Didier Lamy: Pourquoi cette action en ce jour de  fête des pères ? (Pont St Hubert)
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 13:25
MARCHE 2016 : APPEL A MANIFESTER CONTRE LES SEPARATIONS ILLEGALES ET IMMORALES DES FAMILLES

4ème MARCHE POUR L'EGALITE PARENTALE 2016

SAMEDI 25 JUIN

Chers « bagnards et bagnardes »,

Les « bagnards » de la co-parentalité étant les plus nombreux, pères écartés de leurs enfants, au-delà du million, sans doute plusieurs millions.

Le Collectif de la Grue Jaune n’est pas sexiste, il n’est plus statutairement un mouvement exclusivement tournés vers les pères ; ce message s’adressent aussi aux mères, celles dont les enfants ont pu être séparés ou placés mais aussi à celles dont les enfants sont en « résidence principale » avec elles, mais voudraient plus d’implication de leurs pères ;

Responsables d’associations luttant pour certains depuis plusieurs décennies, pour la coparentalité responsable, malgré le divorce, la séparation, le placement ; récemment nous avons vu rejaillir des anciens sensibles à ce qui se passent. En effet, depuis le renouveau des événements de février 2013 sur les grues jaunes de Nantes, nous nous connaissons assez pour savoir ce qui nous unis ou nous désunis.

Cette année, j’ai tenté avec le groupe du bureau du Collectif de réorganiser le mouvement national pour cette cause commune. Mais plusieurs conflits ont éclaté… dès qu’on avance un peu, c’est devenu systématique. Il faut croire qu’on s’attaque à ce qu’il faut !

Un conflit de légitimité avec l’ancien président du Collectif de la Grue Jaune, qui doit admettre que la démocratie n’est pas une mince affaire.

Un conflit d’influence interne qui a déjà touché plusieurs autres mouvements de manière si importante que ces conflits internes sur fond de fonctionnement associatif enraillent toute cohérence pour avoir une représentation nationale de nos revendications, pourtant assez bien identifiées au cours de ces dernières années entre nous. C’est la finalité du Collectif de la Grue Jaune. Mais comment faire si plus aucun mouvement n’adhère ? C’est un Collectif à vocation de direction collégiale et non unipersonnelle ou groupusculaire. Chacun porte paroles pour chaque projet préparé.

Depuis l’Assemblée Générale Extraordinaire du 16 avril :

Michel Calbry a porté les revendications et la grève de la faim d’Evelyne Jeudi à Paris.

Serge Laisney suit les débats avec Génération Coparentalité au Sénat.

Victor Pinhero, Olivier Gourson et même Scott Reiss notamment ont relayé toutes les opérations comme celles d’Eric Galerne et Didier Lamy autour de cette fête des pères.

J’ai pu porter le signalement et suivre les développements avec Jean-Yves Graffan de SOSPAPA dans l’affaire de Frédéric Espinouse de Clermont-Ferrand qui se poursuit.

Dans le même temps que pour recentrer les revendications des initiatives actualisées de débats, idées et développements soutenus depuis des années par plusieurs associations historiques se sont fait jour maladroitement et sans moyens et sans affluence (le prochain ce même 25 juin au Sénat sous la houlette de Bruno Lagadec); l’un des buts principaux de l’association RCB; ces débats doivent pouvoir avoir lieu, spontanés, libres, sereinement et programmés de façon concertée et partagée pour porter les futures messages.

Déjà en 2014, j’ai failli trépasser sous les coups d’un furibard qui voulait tout détruire de Réseau Colin Bagnard alors que nous nous étions unis avec le Comité de soutien d’un père perché emprisonné, René Forney, depuis libéré et Au Nom Du Peuple qui a subit des curieux assauts tout comme une grande partie des participants à cette manifestation du 22 mars 2014 devant les 24 colonnes du Palais de Lyon qui ont eu des graves soucis soit professionnels, soit familiaux. Je suis moi-même confronté à une procédure d’expulsion tant les ennuis causés par ces mafias ont déteints sur ma vie professionnelle, familiale, civile et citoyenne.

D'autres ont passé par la case "prison "ou évitée de peu.

Des SDF se multiplient qui ont passé par la case "divorce".

Quoique ténues, nos connexions, montrent que les problèmes des dérives qui constituent des forces pour détruire les familles pour de vils intérêts commencent à être bien documentés. Plusieurs d’entre-nous ont écris des analyses thématiques sur ces sujets : Corinne Morel, Olga Odinetz, Patrick Guillot, Philippe Troncin, Philippe Veysset… analyses qui corroborent des positions parlementaires qui pourraient mieux nous soutenir si on était un seul bloc sans failles partisanes.

Alors qu’une manifestation s’est tenue le 26 mai pour représenter les familles, séparées, divorcées, avec enfants placés, que j’ai soutenu depuis l’initiative salutaire de Delphine Boulois, car nos associations sont en difficultés pour agir de concert (c’est la fête de la musique !) ;

Qui a été suivie d’une représentation au Parlement Européen avec nos amis l’espagnol Nicolas Munos et l’italien Antonio Borroméo, accompagnés sans étiquette mais pas sans éthique de William Bec,

Alors que des mères derrière Stéphanie Hain souhaitent voir la résidence alternée les libérer ;

Alors que des opérations de pères perchés se produisent spontanément et constellent la carte de RCB, soutenues quand c’est possible par le Collectif de la Grue Jaune ;

la Marche de l’Egalité Parentale s’est déroulée chaque année depuis 2013, à mettre à l’actif de feu et regretté Gérard Chauvel, son épouse Catherine, Philippe Veysset, Marouane Kharchich, Patrick Guillot.

C’est un grand moment d’union, de cohésion, de reconnaissance, de percutassions dans l’opinion publique et de dépassement de la sphère internet qui ne touche qu’une fraction des familles concernées ;

Michel Calbry, Olivier Gourson, Serge Laisney, Victor Pinheiro, préparent actuellement cette manifestation pour ce samedi 25 juin proche du palais de Justice de Paris. Les autorisations sont en cours.

Alors à tous, je vous le demande, en souvenir de tout ce qui a pu nous unir autour d’activité commune, un dossier, une manif, un débat, une conférence…

Venez et mobilisez vos adhérents et vos familles pour que cette MARCHE DE L’EGALITE PARENTALE AIT LIEU CETTE ANNEE ENCORE sous les slogans qui nous unissent.

Au nom du Collectif de la Grue Jaune

Nicolas Sègerie

Porte parole du Réseau Colin Bagnard.

MARCHE 2016 : APPEL A MANIFESTER CONTRE LES SEPARATIONS ILLEGALES ET IMMORALES DES FAMILLES
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 19:17
Dimanche 19 juin 2016: "fête" des pères

Sur la photo, le cœur d'un père qui est resté dans ce désert...

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 15:26
Ouvrage: "Eduquer ou materner" Refonder de l'école par Jean Gabard

Jean Gabard est un auteur dont les conférences ont été de nombreuses fois perturbées ou annulées par les actions des militances féminismes... Il faut croire que ce qu'il en dit n'est pas à leur goût! Son message:

******************************************

Qui aujourd’hui ne se sent pas concerné

par l’éducation et l’avenir des enfants ?

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie en librairie de mon 2ème essai :

MATERNER ou EDUQUER Refonder l’école

Collection Actuels, Les Editions de Paris Max Chaleil

54 rue des Saint-pères 75007 Paris, mai 2016,

ISBN :978-2-84621-231-1 80 p. Prix 9 €

Avec mon deuxième essai,

« MATERNER ou EDUQUER Refonder l’école »,

je mets volontairement les pieds dans le plat de la « bien-pensance » actuelle.

Je constate que depuis plus de quarante ans, de vastes réformes ont été régulièrement mises en œuvre à l’école mais que si celle-ci a été améliorée pour faciliter la vie et l’apprentissage des élèves, les résultats scolaires ne suivent pas. La motivation des élèves pour apprendre semble même inversement proportionnelle aux efforts faits pour les motiver.

On peut alors se demander si le véritable problème ne se trouve pas dans notre conception moderne de l’éducation.

Dans ce petit livre très accessible, j’essaie de montrer les effets délétères d’une idéologie sur l’éducation de nos enfants. Sans nostalgie pour le passé, je propose de laisser de côté des utopies dangereuses et d’inventer des projets réalistes.

Alors que l’école et l’éducation sont au centre des débats, je voudrais inviter à la réflexion.

Je ne partage pas toujours les positions de ceux qui m’interviewent mais en me donnant la parole, ils me permettent de présenter mon essai et d’expliquer mon point de vue. Le débat est ainsi possible.

Interview de Jean GABARD le 30 mai

http://ripostelaique.com/manque-dautorite-entraine-enfants-rois-incapables-de-respecter-lenseignant.html

Interview de Jean GABARD le 29 mai

http://www.atlantico.fr/decryptage/jean-gabard-derives-ideologie-dominante-feministe-penalisent-notre-systeme-scolaire-2713918.html#wX6MSlrd0JogL4DA.99

Extrait de "Materner ou éduquer ? Refonder l'école", de Jean Gabard, aux éditions de Paris 1/2.99

Résultat de la révolution culturelle féministe : le couple mère-enfant a tendance à être "victimisé" et le père à être "diabolisé"


http://www.atlantico.fr/decryptage/resultat-revolution-culturelle-feministe-couple-mere-enfant-tendance-etre-victimise-et-pere-etre-diabolise-materner-ou-eduquer-2710997.html#SKX3qDqBE8UIS4RU.99

Mon expérience en collège et en lycée où j’ai enseigné pendant plus de trente ans m’a permis d’abord de constater la difficulté de certains élèves à apprendre et ensuite d’en chercher les raisons en me formant dans différents domaines (pédagogie, psychologie, psychanalyse, sociologie…).

Actuellement j’anime des conférences-débats sur l’éducation des enfants dans toutes la France, en Suisse, en Belgique. Celle sur la place des pères et des mères pour faire intégrer les limites aux enfants connaît un grand succès.

Merci de votre écoute et de faire suivre

Jean GABARD

« Auteur conférencier »

relations hommes / femmes éducation des enfants

« Animateur bénévole» à Radio d’Ici http://radiodici.com

« Photographe »

jean.gabard@gmail.com

http://www.jeangabard.com

http://blogdejeangabard.hautetfort.com

https://www.facebook.com/jeangabardofficiel

https://www.facebook.com/jean.gabard.33

@jeangabard

N°SIRET 510 854 953 000 13

Les Editions de Paris Max Chaleil

54 rue des Saint-pères 75007 Paris

01 45 44 16 22

les-editions-de-paris@wanadoo.fr

Communication presse

Frédéric Foucaud 06 07 16 68 60

frederic.foucaud@gmail.com

****************************************

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 13:22
Eric Galerne sur la Grue Titan Jaune de Nantes, symbole de douloureuse séparation

En montant sur la Grue Titan Jaune de Nantes, ce matin du 16 juin 2016, Eric Galerne nous donne un coup de main pour reconnaître qu'elle représente réellement un symbole pour l'Opinion Publique, les médias (qui ont fait un reportage par FR3 ou PRESSE OCEANE), et les parlementaires depuis trois ans de la lutte des parents séparés de leurs enfants...

Les associations ou des personnalités sont en soutien:

Delphine Boulois initiatrice de la manifestation des familles du 21 mai dernier,

Jean-Marc Morandini et pourquoi pas,

SOSPAPA dans le reportage de FR;

ALLO PAPA ALLO MAMAN par un résumé de la situation familiale d'Eric (carton ci-dessous);

Le Réseau Colin Bagnard avait déjà publié une lettre à son ex lors de sa précédente opération sur une grue à Rennes.

De fait l'association dite "Collectif de la Grue Jaune" directement issues de ce processus historique de réveil du "mouvement des pères" en février 2013 ne peut qu'ajouter aux soutiens.

Mais aux soutiens existent aussi des détracteurs, associant ces opérations à des actes de barbares supputés stigmatisant ces pères au fer rouge de marques propagées par le "système" en place. que ces saints hommes ou femmes nous expliquent comment ils feraient à leur place...

Comme le suggère cette photo d'Eric par son ami Scott Reiss lui aussi loin de sa fille, remettons les pendules à l'heure en décryptant les forces qui s'opposent à ce qu'on mette un terme à ces sordides séparations... dont les vrais arguments sont oubliés, distillés dans les jugements. Ces pères restent des pères mais aussi des citoyens libres de leur opinion et de leur expression.

Pour défendre ces parents, nous n'y arriverons pas isolés spatialement sur quelques grues ou pire sans organisation. Ces événements nous indiquent la direction à prendre.

Eric Galerne sur la Grue Titan Jaune de Nantes, symbole de douloureuse séparation
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 14:32
Réaction à l'appel de militants mystérieux

Reçu de Bruno Lagadec:

ATTENTION : LE MOUVEMENT DES PÈRES

[- - - / - - -]

Bonne réflexion et lâchez-vous !

Bruno L., Pour Gén... Copa....

***********************************************************

REACTION DE NICOLAS SEGERIE:

Ces derniers temps vous trouvez des textes que j'aurais signés, ou signé du "bureau du collectif de la grue jaune", ou émanant de groupuscules hyperconcentrés unipersonnels qui pourtant avec virulence et énergie est capable d'atteindre à la probité de nombreux militants.

J'avais écrit un texte à ce sujet, que 'javais retiré pour la cause du mouvement... mais voilà que ce soir je lis dans une "communauté de la Grue Jaune" un nouveau texte du même tonneau. Je n'aime pas quand un mercanti me ressort la même piquette que la semaine d'avant.

Sur les inquiétude du mouvement, nous trouverons moyens de nous accorder à un niveau national. Seulement il ne faut pas casser les initiatives des personnes même si elles semblent dérisoires. Les partages autour des manifs, débats, soutiens individuels... font que chacun nourrit un vivant avec d'autres. On ne peut tous être réunis aux mêmes endroits et les agendas sont fabriqués trop souvent de manière à bloquer les autres. Donc les attaques et les défenses qui sont les conséquences, doivent savoir qu'elles sont risquées. Là la manifestation organisée par Philippe Veysset et le groupe qu'il s'est attaché, dont des membres fondateurs du Collectif, il s'est présenté dans l'annonce comme coordinateur de cette marche. Nous n'avons pas pris de position car c'est inutile. La position publiée ici ou là a été faites sans que j'en soit informée.

Le seul problème fondamental est que Philippe veysset porte le même message (peut-être mais c'est pas sûr) qu'auparavant. Sans doute a-t-il pris un virage en tenant compte bien forcé par la situation. Il n'est plus président mais n'a pas besoin de l'être pour organiser une manifestation comme le font ceux qui font des "grimpes"... C'est la liberté à laquelle nous tenons. J'espère néanmoins que les déclarations ont été respectueuses de cela!

"Moi" votre serviteur président de ce vestigial collectif qui a perdu la plupart de ses anciens soutiens et qui ne sont pas revenus pour l'instant (je peux les comprendre), je ne vais pas demander de pilonner cette manif... en raison principalement des "bagnards et bagnardes" qui y viendraient, sortant du bois, assommé par quelqu’histoires... Si il a du succès, cela viendra de ceux qui croient (peut-être abusivement) ces arguments pour ses/ces positions non déterminées de manière démocratique; une cause de confusion sur pour l'opinion publique et les parlementaires, position qui se propage encore alors que nous avions mis le holà! Les sénateurs au moins auront du grain à moudre sur ce sujet... je n'ai pas trop d'inquiétude pour qu'ils réussissent malheureusement à dépoussiérer le dossier... En raison aussi du fait que je n'approuve pas les pratiques destructives des espoirs de chacun. Philippe Veysset sait qu'il ne peut défiler aux couleurs du Collectif de la Grue Jaune, mais il peut défiler.

Il peut aussi se présenter à la présidentielle comme tous citoyens pour présenter un programme. Sans le soutien affirmé de tous, il aura du mal à faire parler de notre cause. C'est dommage.

Ces deux projets (marche et candidature) pourraient être des projets soutenus par le Collectif sous conditions de répondre à certains basiques démocratiques et à notre charte.

Il y a des points sur lesquels je devrais reprendre les propos de BL... la transparence, la démocratie, la crédibilité...

Le PDF que tu produis avec Sébastien Médori que je salue, annonçant des programmes pour des tables rondes sont intéressants puisque nous en avons longuement discuter ensemble je ne vais pas le démentir. La forme des dossiers documentaires est agréable à lire et pourrait devenir une gazette si le comité de rédaction s'élargissait à des personnes représentatives du mouvement national. Il faut mettre des tables rondes sur l'agenda national de sorte que cela favorise les participations (les accès réglementés sont obligatoire au Sénat, mais pas la cotisation qui rebutera forcément certains) et arrêter de penser qu'il y a des personnes qui y seraient persona non grata pour telle ou telle raison et que les initiatives des autres sont systématiquement mal fondées. Si elles représentent les familles et la diversité des "bagnards ou bagnardes" ou leur famille, pourquoi nous couper de l'Opinion Publique? Il faut faire éclater la websphère et toucher le plus grand nombre de ceux qui vivent la fracture internet.

C'est justement avec les personnes avec qui nous ne sommes pas d'accord que nous avons de la valeur à essayer de trouver un discours médian. C'est la voie de la réussite même.

Pour ce qui concerne les publications sauvages, c'est la dernière fois que je publie un avertissement concernant l'utilisation tacite ou formelle de ma fonction. Avant que ma trompe attrape la mouche du coche.

Salutations coparentales.

Nicolas Sègerie

porte parole du Réseau Colin Bagnard

Président du Collectif de la Grue Jaune

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 12:27
maître Ripert (article Libération: Photo P. Chignard. Hans Lucas)
maître Ripert (article Libération: Photo P. Chignard. Hans Lucas)

Nous avons tous lu les informations sur l'internement sans consentement de l'avocat du barreau de Grenoble Maître Ripert (lien). L'article nous apprend que l'avocat pour avoir "dévisager" un magistrat a passé plusieurs nuits en hôpital psychiatrique, emmené menotté avec force de police "impressionnante" venu le quérir à son domicile pour ne pas avoir été à une convocation. Quel dangereux personnage en effet!

Aujourd'hui à Grenoble on apprend une fusillade qui fait plusieurs morts, mais là pas d'internements... Là des incarcérations auraient pu sauver la vie dans les règlements de comptes dans des affaires réellement criminelles.

Pour Me Ripert, connaissant le contexte, les avocats de Grenoble derrière leur bâtonnier se sont nombreux manifesté pour dénoncer ce qui apparait comme un abus. Les avocats sont attaché à la défense des prévenus et là il semble que rien n'ai pu arrêter un mécanisme qui rappelle des pratiques étalées dans nos téléviseurs ou les programmes scolaires et font se multiplier les commémorations.

L'avocat avait défendu le groupe "Action Direct", dont Carlos, pas le plaisantin fils de la dame Dolto, qui s'il ne faisait pas dans la dentelle, avait comme tout justiciable eu droit à une défense dans un tribunal "spécial". C'est cela être avocat: défendre vraiment parfois l'indéfendable.

Et on apprend ce jour que le domicile de l’avocat a été cambriolé! (lien). Un faux cambriolage, mais néanmoins une intrusion dont on peut imaginer que si s'y trouvaient des informations concernant les personnes défendues, c'est une grave atteinte aux principes de droit qui gouvernent normalement notre République. S'il ne s'agit que d'intimidation, c'est même encore plus grave car nous connaissons bien les pratiques mafieuses qui quand elles n'arrivaient pas à faire taire (et c'est bien le cas en général pour cet avocat qui fait son travail dans ce domaine), des opérations de diverses natures venaient émailler la vie du "prévenu" par ces officines d'un autre genre, tels ces "tribunaux secrets" qui venaient opérer en plein nuit en Bavière pour juger et pendre celui qui n'avait pas suivi leur "recommandations" ou leurs serments. Une société parallèle qui nuit à celle légale. Heureusement ce temps est révolu.

De quelles affaires s'agit-il de défendre aujourd'hui? Pourquoi ce qui semble s'apparenter à un harcèlement reconnu par les proche.

Si les nombreux avocats sont monté au créneau, les associations concernées par la justice ont tout de suite reconnu là des pratiques comme ils tentent souvent en vain de s'en défendre lors qu'un enfant ou un patrimoine se trouve au centre d'une affaire en réseau organisé qui ne dit jamais son nom, mais qui officie efficacement aux yeux de tout le monde car dans les institutions concernées, voilà que les salariés se trouvent mouillés, associés, à ces hordes racoleuses, harpies des temps modernes.

Qu'est-ce qui est en cause? L'avocat est menacé d'être non seulement suspendu (!) comme depuis quelques mois, mais radié au grief de la déontologie! Quelle surprise! C'est justement cette même déontologie que les justiciables des associations (comme Père Enfant Mère à Grenoble) demandent qu'elle soit rigoureusement suivie. Et là le barreau de Grenoble d'un seul homme derrière son bâtonnier Wilfried Samba-Sambeligue (photo ci-dessous, lien) s'est en effet levé pour son respect dans cette affaire.

Souvent on a vu des justiciables dans des situations délicates qui se retrouvent objectivement pour des faux prétexte en réalité pour des délits d'opinion qui pour d'autres "prévenus" n'auraient pas fait un bruit. Il s'en passe pourtant des accrochages dans les tribunaux. Mais tous les justiciables ne sont pas en odeur de sainteté pour certains des acteurs de la justice. Quand il s'agit d'avocat, il peuvent même s'octroyer des prix "citrons" quand récalcitrants.

Le jeudi 2 juin aura lieu une audience correctionnelle au TGI pour juger Me Ripert «menaces ou actes d’intimidation envers un magistrat». Si certains d'entre vous peuvent y assister? Puisque les tribunaux font des audiences publiques, sans déranger les débats, en espérant que ce qui s'y passe ne soit pas préparé d'avance. On peut craindre l'évacuation de la salle.

Le huis clos que l'on voit en matière familiale et qui couvre parait-il quelques arrangements ou en matière de droit social comme ce fut le cas par exemple pour la mère d'un leader de la cause co-parentale.

Rappel: http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/pages/Avocats_contre_lomerta_et_pour_une_charte_de_la_justice_familiale-1233740.html

Déontologie des avocats: Maître Ripert enfermé et menacé de radiation
https://twitter.com/jpdeniau/status/735499258258968580/photo/1?ref_src=twsrc^tfw

https://twitter.com/jpdeniau/status/735499258258968580/photo/1?ref_src=twsrc^tfw

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 14:27
Une délégation de parents séparés à Bruxelles: Nicolas Munoz, Antonio Borromeo, William Bec . . .

William Bec nous informe:

Ce jour 24 mai, Mr Nicolas Munoz (papa espagnol) arrive au parlement européen après un périple de 1400km à pied, depuis Madrid, afin de réclamer la résidence alternée et rappeler les droits de l'enfant.


Nicolas a rejoint le 20 mai à Paris, une délégation espagnole ainsi qu'un autre papa (italien), Mr Antonio Borromeo surnommé "Papi Gump", en provenance de Vasto, province de Chieti dans la région des Abruzzes.


Ces papa marcheurs n'ont pas manqué le rassemblement des familles organisé sur Paris pendant 4 jours (18 - 21mai) par Mme Delphine Boulois, Maman privée elle aussi de son fils, comme le sont des milliers de parents en France après un divorce ou séparation, en très grande majorité des pères...


Cent vingt manifestants venus de tout l'hexagone y avaient scandé sur le parvis de l'Assemblée Nationale "l'égalité parentale", demandant au gouvernement une réforme du code civil et procédures des affaires familiales pour que soit reconnu dans la loi un "droit" élémentaire, celui de vivre avec ses enfants en dépit de la séparation et divorce, la fin de la politique monoparentale (.../...).


Les chiffres du ministère français de la justice confirment l'exclusion du père de la vie de ses enfants, ordonnée neuf fois sur dix.
Alors que le divorce touche un couple sur 2 en France dans les grandes villes,
le partage des temps de présence de l'enfant chez ses 2 parents n'est ordonné par le juge qu'une fois sur 5 (moyenne en France et pays limitrophes)
Chiffres peu ou prou équivalents aux statistiques espagnoles.

Nicolas présentera au parlement européen - cet après midi à 14h - un rapport aux députés européens, décrivant les obstacles auxquels sont confrontés les pères en Espagne et partout en Europe alors que des millions de pères souhaitent élever aussi leurs enfants, jouir des joies de la paternité et vivre pleinement leur rôle parental.

Nicolas mettra aussi en avant les bénéfices de la résidence alternée, prise en compte et respect de la volonté de l'enfant.
Alors que la société espagnole est de plus en plus demandeuse d'une reelle égalité , les décisions de justice et législation espagnoles tendent vers l'inverse de ce qu'attendent les espagnols.
En effet, la "garde partagée" n'est que de 21,3% et la résidence exclusive 88,7%.
Dans la majorité des cas où la résidence alternée n'est pas mise en place, l'enfant et le père ne se verront plus ou presque plus, au mieux 4 jours par mois.

------------------------------------------------

Reçu(s) par Beatriz Becerra a ajouté 3 photos

1.400 kilómetros es la distancia que existe entre el Congreso de los Diputados en Madrid y el Parlamento Europeo en Bruselas. 1.400 kilómetros a pie en un solo mes. 1.400 kilómetros con el único objetivo de que las instituciones europeas garanticen el principio de igualdad y no discriminación, y posibiliten el reconocimiento de la corresponsabilidad parental y las obligaciones comunes de los padres en la crianza y desarrollo del niño.

Hoy he recibido a Nicolás Muñoz, padre de dos niñas y divorciado, en la puerta del Parlamento Europeo. Ha sido un placer compartir contigo la lucha por tus derechos. Ahora me toca a mí defender en las instituciones europeas que la custodia compartida sea una realidad.

(Mas informacion)

Une délégation de parents séparés à Bruxelles: Nicolas Munoz, Antonio Borromeo, William Bec . . .
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 19:29
Respect de l'Autorité Parentale Conjointe à l'école: fondamentale!

Communiqué par Pierre Besson, cet article devrait nous inspirer pour reconfigurer nos actions autour deu respect de l'AUTORITE PARENTALE CONJOINTE.

C'est le coeur du travail des associations telles que Réseau Colin Bagnard de faire tout pour cela! et même plus... la représentation des parents délégués!

(voir d'autres articles sur ce blog...)

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 15:27
démenti et détournement d'adhésions Grue Jaune

Un nouvel article est paru, illégal, sur l'ancien site du collectif de la grue jaune pour détourner des adhésions sur un compte qui n'est plus autorisé d'après décision du 16 avril 2016.

Extrait de l'imposture:

1. VOUS VOULEZ ADHERER ?

Il existe deux catégories d'adhésion, selon que vous êtes une association ou un individu.Ouvrez le PDF ci-après, remplissez le bulletin et envoyez-le à l’adresse indiquée :En attente de publication, merci d'adresser un mail à : [un email qui n'est pas celui du collectif du style] asso-despote@gmail.com

Un bulletin d'adhésion vous sera immédiatement retourné.

2. SOUTIEN SANS ADHESION

Vous pouvez envoyer des chèques du montant de votre choix, à l'ordre de La Grue jaune, à l'adresse indiquée sur le PDF. Merci.

Vous pouvez aussi effectuer un virement sur notre compte bancaire :

ete--- [fin de citation]

=> pour toute adhésion légale (bien que fortement dissuadée par ces procédés), pour des garanties minimales envoyer à:

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/05/bulletin-d-adhesion-au-collectif-de-la-grue-jaune.html

Dont l'email est géré par le secrétaire Michel Calbry et le compte par le trésorier Serge Laisney.

Nicolas Sègerie,

Président [légal car démocratiquement et régulièrement élu] du Collectif de la Grue Jaune.

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 12:00
Réorganisation du Collectif de la Grue Jaune - Organigramme des projets

Responsables et administrateurs associatifs concernés par la cause de l’Egalité Parentale,

J’ai le plaisir de vous faire connaître les modalités de la réorganisation pratique du Collectif de la Grue Jaune suite aux décisions qui ont été prises lors de l’assemblée générale extraordinaire du 16 avril dernier.

Vue le contexte de crise actuel, il se pourrait que le collectif ne soit plus en position pragmatique pour assumer cette tâche. Dans ce cas ceux qui pourront le remplacer utilement pourront néanmoins profiter de cette proposition pour porter plus loin ce projet de représentation structuré national des familles séparées divorcées ou avec enfant placé. Dans ce cas nous n’auront pas travaillé vainement.

La vocation de ce Collectif est comme ce fut le cas auparavant (automne 2013) et reconfiguré lors de l’assemblée générale du 16 novembre 2013 au Sénat d’avoir des portes parole sur les différents projets ou opérations locales à partir d’une charte commune. A l’heure actuelle la charte commune est toujours en ligne sur le site lagruejaune.org (les 8 propositions), à mettre à jour par des débats et tables rondes qui permettent de réunir de meilleures conditions de participation et d’expertise.

Le contexte de ces revendications a changé depuis deux ans, mais le fond reste le même. Le texte publié ces derniers jours par William Bec pour son opération devant l’Assemblée Nationale en présente une version intéressante.

Suite à la dernière AGE du 16 avril 2016, nous avons décidé de modifier le précédent fonctionnement en ouvrant aux délégués des associations membres du Collectif ainsi qu’aux porteurs de projets qui seraient associés au Collectif la possibilité de prendre en charge un aspect de la cause nationale. Il va de soi que l’adhésion comme membre association ou individuel est nécessaire pour pourvoir participer aux décisions stratégiques.

C’est pourquoi je vous propose de consulter cet organigramme provisoire dans lequel certainement vous pourriez trouver votre place selon vos compétences acquises par l’expérience dans le développement de l’association dans laquelle vous avez évolué.

Lors de différents projets comme la marche pour l’égalité parentale, une bonne vingtaine d’associations avaient été associées (voir le compte rendu de l’assemblée générale du Sénat en novembre 2013). Lors du dépôt des revendications sous la forme d’une concaténation des propositions des différentes associations au ministère, ces associations auraient pu faire passer leur message spécifique de part leurs analyses propres. Malheureusement une obstruction majeure est venue empêcher cela.

Ce qui vous est proposé là, ce n’est pas de rouvrir des débats stériles, mais de prendre en charge la responsabilité d’un des projets coordonnés sous la forme de cet organigramme. Chaque responsable agréé par le Collectif sur la base de l’expérience reconnue et des qualités de représentation et de négociation dans le cadre de la charte et dans le respect de la loi et de nos statuts et règlement intérieur.

Une version de nouveau statut est déjà à l’étude, clarifiant ce qui doit l’être en redonnant du relief à tous les objectifs que les uns ou les autres avaient déjà donné à vos revendications spécifiques selon vos analyses. De ces analyses sortira naturellement le consensus si elles sont assez avancées.

Il est possible que tel quel, il manque des projets ou qu’il faille en réunir certains. A vous de les susciter. Un responsable peut ne pas être administrateur d’une association, mais reconnu pour ses analyses sur un aspect particulier ou praticien expérimenté pour une fonction.

A titre de suggestions :

Sous la coordination du bureau ;

Serge Charnay pourrait prendre la présidence d’honneur du Collectif, malgré les critiques qu’il a réçu ;

Chacun formant une équipe volontaire et constructive,

Nicolas Moréno pourrait prendre en charge la coordination logistique des « opérations pères perchés » ; réunir autour de lui une équipe qui puisse rassembler éthique et sécurité ;

Victor Pinheiro s’est déjà engagé au bureau « chargé de communication » sur les personnes hors associations ;

Delphine Boulois semble propice à rassembler la « représentation des familles » ;

Michel Calbry, secrétaire du Collectif, a vocation à réorganiser « la Marche de l’Egalité Parentale » cette année avec les personnes aguerries;

Yann Vasseur pourrait porter plus loin les aspects « Relations avec le ministère de la santé », avec Olga Odinezt et Jean-Marc Jounin ;

Serge Laisney, trésorier du Collectif, pourrait être naturellement responsable de l’aspect « financement du Collectif »;

Corinne Morel pourrait prendre la charge des relations avec « le ministère de la justice » ;

Jean Le Bail et William Bec pourraient encadrer l’équipe sur les « relations avec le Parlement » ; se concentrant l’un sur l’Assemblée Nationale, l’autre le Sénat ;

Yasmina Kerrouche pourrait prendre en charge « les placements d’enfants » ;

Doris Bayle pourrait examiner avec des personnes concernées « la question des grands-parents » ;

Eric Manceau pourrait prendre en charge l’aspect « exclusion sociale » avec Brigitte Aubret;

Sylvette Garcin pourrait s’engager sur « les affaires financières » en réunissant d’autres compétences comme René Forney;

Xavier Martinaud pourrait prendre en charge l’équipe sur les « relations avec l’Union Européenne » ;

Philippe Troncin pourrait prendre en charge « les analyses et documentations » avec des personnes qui ont écrit sur le sujet tels que Philippe Veysset ou Jean Gabard;

Catherine Chauvel pourrait reprendre naturellement en charge « archives et revues de presses » avec Patrick Guillot ou Pierre Cunat;

Jean-Claude Evrard pourrait coordonner l’aspect des « enlèvements internationaux » en réunissant les personnes les plus concernées;

Bruno Lagadec pour préparer les diagnostics et communiquer dans "conférences et débats";

Pierre Besson a vocation aux « relations avec la presse » ;

Restent « les relations avec le ministère de l’Education nationale »…

Chaque association adhérente définissant un délégué à la Grue Jaune préférentiellement libéré de charge.

Le CopCo, Père Enfant Mère, Violette Justice, Fédération Nationale De Défense Des Droits Des Pères Et Des Familles, Collectifs des Enfants Déchirés, Jamais Sans Papa, Au Nom du Peuple ; SVP papa, SOS papa, ACALPA, DESPA, ALPE, droit aux pères, Génération Co-Parentalité, Allo Papa Allo Maman, Barb’à papa, FMCP, ANVEDJ, … j’en oublie… Réseau Colin Bagnard.

Il faudra bien travailler un jour ensemble et avec des opinions et sensibilités a priori différentes. A chacun de SE dépasser pour produire un travail « collectif ».

Ainsi dans chaque institution ou secteur de la société, la représentation de nos revendications au niveau national sera assurée : l’objectif opérationnel principal de notre collectif ou de ce qui le remplacera. La finalité étant l’égalité parentale avec tout ce que cela comprend d’objectifs.

S’il y a une nécessité de coordination générale, vous choisirez à partir des responsables le groupe qui pourra effectuer tout cela avec les formes nécessaires de conduite de réunion, d’enregistrement des décisions et d’enregistrement des membres et adhésions à ces principes vérifiables et transparents pour tous les membres. C’est un travail nécessaire et incontournable pour la durée et porter les revendications.

Dans un esprit de médiation générale et de recomposition des origines de ce Collectif, je vous prie de comprendre l’intérêt d’accepter, dans toutes les crises actuelles et passées, pour nos enjeux à long terme de ce fonctionnement nouveau.

Mon rôle s’arrêterait ici.

Veuillez agréer, mesdames messieurs, mes sincères sentiments co-parentaux.

Nicolas Sègerie

Pour la cause nationale de l’Egalité Parentale,

Président du Collectif de la Grue Jaune.

Vos réactions sur : nicolas-president-grue-jaune@numericable.fr

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 14:17
Anniversaire

La pendule avec une tête de cheval s’est arrêtée à 10h03. Je ne me souviens plus de quel jour car il y a tellement de temps que mes filles n’ont pas mis les pieds dans cette chambre. Une bouteille de panaché vide est sur la table, immobile. Je n’ose pas la mettre à la poubelle ou au tri, dernier signe de vie. Des bouteilles d’eau en plastique, vides, parsèment la chambre. Elles amènent des tonnes d’eau en bouteille quand elles viennent de peur que je les laisse mourir de soif. Celle qui vient d’avoir ses seize ans et qui n’a toujours pas répondu à mes appels ou textos, ne risque plus de se déshydrater depuis une décennie. Le téléphone est-il toujours le même ? Une brochure des virtuoses du piano traine qui n’a pas servi pour sélectionner un concert. J’ai un carton plein de pareilles brochures pour un millier de sorties, de quoi désennuyer le siècle à venir. Une épée en plastique cassée git sur le sol, trace d’un jour funeste. La bibliothèque est pleine d’objets hétéroclites de différents âges, bébé ou adolescent, gardés pieusement. Là la trousse médicale qui nous servait quand on partait faire des excursions. La dernière date de l’an passé. Une affiche du château visité en Auvergne punaisée dans le couloir, en face du tableau noir où elles font leurs dessins ou cochons pendus. Trois affiches récupérées sont toutes là, il ne faudrait pas qu’elles ramènent une trace de leurs visites chez leur père là où elles vivent. Un vieux masque en papier style africain s’est déformé, rare travail d’école. Un cadre de théâtre de Guignol est appuyé sur le mur, immobile et sans spectacle. J’entends encore les fous rires de la dernière représentation. Elles étaient encore Poussinnettes. La vieille carte de France écornée sur le bureau pour les devoirs n’est plus à jour des nouvelles régions. Il ne faudrait pas qu’elles puissent trop s’'extérioriser quand elles sont avec moi, le si peu de temps où le travail scolaire devient l’argument pour couper court à tout alors que des journées d’ennuis doivent être le lot hebdomadaire. Interdiction de regarder un cahier, une copie... Des guirlandes de Noël… Nous sommes à Pentecôte. Un livre : l’enfant du dimanche traduit de l’allemand. Pilote de guerre de saint Exupéry, un lyonnais qui doit voir cela tristement d’où il est. Ont-elles pu le lire ? Les feutres de couleurs sont séchés depuis des lustres. Le chien en peluche offert par la grande tante… S’en souviennent-elles ? Là la ferme en bois à construire pour qu’elles se souviennent qu’elles ont connu des animaux d’une vraie ferme du temps où leur grand père était encore vivant, et leur mamie enthousiaste à leur faire découvrir cette ménagerie pas en peluche. Huit années sans les voir. Je n’ose plus passer l’aspirateur de peur d’aspirer une trace de vie. Pourquoi laver ces draps où seule la poussière s’accumule ? Les morceaux de branches rongées par des castors sont toujours là, ramassés alors qu’elles les avaient surpris dans un parc dont ils ont été depuis chassés, sans doute faisaient-ils peur aux écologistes environnementalistes comme ils se font identifier, ceux qui supervisent tous ces parcs. Une autre conception de l’éducation. Dans un coin une boîte coffret offert pour un autre anniversaire qui n’a jamais été ouvert, en tout cas pas devantmoi. Sur l’armoire à glace, plein de poussière, un ballon à hélium ramené d’Angleterre s’est depuis longtemps avachi. Tout est mort. Même le télescope baisse sa tête vers le sol.

13 mai 2000-13 mai 2016

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 14:09
source:  un site qui parle des révoltéss du Bounty
source: un site qui parle des révoltéss du Bounty

J'apprends ce matin que l'assemblée générale illégale qui s''était tenue organisée malgré nos avertissements confirme ses égarements:

dixit: "

Une Assemblée générale extraordinaire s'est tenue à Dijon, ce 7 mai 2016. Au cours de cette assemblée :

La démission de M. Michel CALBRY, secrétaire, a été entérinée à l'unanimité

La démission de M. Serge LAISNEY, trésorier, a été entérinée à l'unanimité

Un nouveau Bureau a été désigné :

Président : Philippe VEYSSET, réélu à l'unanimité

Secrétaire Général : Raphaël TERRIEN, élu à l'unanimité

Trésorier : Rémy DESCHAMPS, élu à l'unanimité

D'autre part, ont été élus :

Responsable des contacts internationaux : Pierre BESSON

Conseillère à la stratégie : Catherine CHAUVEL

Après la crise qui a secoué le Collectif ces derniers mois, cette nouvelle équipe s'est donnée pour tâche de resserrer les liens entre les adhérents et de promouvoir avec un dynamisme accru les trois objectifs de notre Collectif :

- inscrire l'égalité parentale et le droit de l'enfant à ses deux parents dans la loi

- instaurer une résidence alternée de droit commun si un des parents la demande et que l'autre ne s'y oppose pas, sauf pour lui-même

- déjudiciariser le traitement des différends familiaux

[fin de citation]

-------------------------------------------------------

REACTIONS:

- Cela confirme bien qu'il y a eu cette assemblée (convoquée de manière irrégulière)

- la publication sur le site lagruejaune.org montre que Patrick Guillot a cessé sa posture de neutralité entre le collectif légal que je représente et la faction séditieuse. Il n'était d’ailleurs plus membre pour l'AGE du 16 avril 2016. Sans doute aura-t-il adhéré récemment, mais lorsque la pseudo convocation par Ph V a été envoyée, il ne l'était pas non plus. L'objectif serait-il de contrôler l'information du collectif comme cela a été déjà suspecté auparavant pour des objectifs externes à nos préoccupations statutaires.

- deux membres ont été "démissionnés" de façon irrégulière:

d'une part ils ne sont pas démissionnaires puisqu’ils sont toujours membres du Collectif de la grue Jaune, Michel comme secrétaire et Serge comme trésorier,

d'autre part, on ne peut exclure des membres de cette manière dans les associations en général, et particulièrement dans celle dont les statuts constitutifs prévoient une procédure disciplinaire rigoureuse. Celle que malheureusement que nous avons dû utiliser à l'encontre de Philippe Veysset et à laquelle il s'est soustrait alors qu'il aurait pu y répondre de certains griefs.

- je m'étonne de ne pas avoir été pareillement "démissionné". D'après cette faction, je serais donc membre aussi de cette faction. Puisque ces votes de "démissions" ont été votés à l’unanimité; c'est donc que j'ai été représenté. Force est d'ailleurs de constater que je ne suis pas plus démissionnaire que les précédents. Or je n'ai évidemment fourni aucune procuration pour une réunion illégale. Les résultats de ces votes sont donc entachés d'irrégularités eux aussi et nuls.

- Que certains membres qui ont été convoqués ignoraient qu'ils n'auraient pas dus être convoqués de la sorte, introduisant ainsi un conflit entre les membres inopportun pour reconstruire le meilleur fonctionnement. Cela tient de la manipulation déjà sanctionnée.

- Il semble que l'un des membres présent dans le collectif légal et le sachant de même présent dans le collectif illégal joue sur les deux tableaux des enjeux qui l'expose si par malheur il se trouvait reconduire des projets pour lequel il n'est plus mandaté tant que subsiste des carences et obstructions d'informations sur des projets qui engagent le Collectif.

- Il est regrettable que Catherine qui avait rédigé ses statuts prenne cette position. Mais au moins a-t-elle choisi "avec qui elle veut travailler" selon ses propos. De fait Catherine a démissionné du bureau du collectif légal dans lequel elle était jusqu'à présent trésorière adjointe. Je regrette son départ.

J'attire l'attention que toute prise de décision consécutive à cette assemblée irrégulière sera considérée comme telle et ne peuvent engager le collectif.

Sur les objectifs:

- l'égalité parentale est déjà dans la loi,(mars 2002)

- le droit de l'enfant est déjà dans la loi et les conventions internationales (CIDE)

- Instaurer la résidence alternée de droit commun si l'un la demande et l'autre ne s'y oppose pas... rien de nouveau puisque c'est ce qui est la base de l'échec actuel... car il suffit que l'un des parents s'y oppose...

- déjudiciariser? alors pourquoi s'être opposé à la manifestation du 21 mai dont c'est le coeur?

Nicolas Sègerie,

Porte parole du Réseau Colin Bagnard

Président du Collectif de la Grue jaune

nicolas-president-grue-jaune@numericable.fr

----------------------------------

pour plus d'information sur les décisions valides du Collectif:

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/04/changement-de-cap-pour-le-collectif-de-la-grue-jaune.html

http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/05/radiation-definitive-de-philippe-veysset-du-collectif-de-la-grue-jaune.html

page officielle: https://www.facebook.com/groups/CollectifLAGRUEJAUNE

relayée par ce blog et sa page :https://www.facebook.com/groups/210355992631382

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 13:17
Communiqué de William Bec: sit'in à l'Assemblée Nationale

…Depuis des décennies, le code civil donne tout pouvoir au juge de "décider" du sort des enfants lors des séparations.

Des pères sont ainsi injustement privés de leurs enfants, des mères aussi!

POUR QUE SOIT ENFIN RECONNU DANS LE CODE CIVIL LE "DROIT DE VIVRE AVEC NOS ENFANTS" APRES UNE SÉPARATION OU DIVORCE!

  • Pour une réforme du code civil des affaires familiales qui reconnaisse – enfin – ce « droit » légitime de vivre avec ses enfants après un divorce.
  • Pour le droit des enfants à vivre avec chacun de leurs parents (Convention Internationale des Droits de l’Enfant)
  • Pour une prise en compte véritable du drame sanitaire et social que représente le fléau du divorce (suicides parentaux, dépressions)
  • Pour une véritable égalité entre les pères et les mères sur la question du devenir des enfants après un divorce.
  • Pour la fin « par la loi » d’une « pratique monoparentale » des juges qui privent habituellement et le plus souvent, l’enfant de son père et le père de ses enfants.
  • Pour la fin de l’exploitation de l’enfant issu du couple séparé, devenu « grain à moudre » d’une véritable industrie du divorce.
  • Pour la fin des décisions injustifiées ou à géométries variables d’un tribunal à l’autre par des magistrats fendus à briser le lien parent – enfant (exclusion du père le plus souvent).
  • Pour la fin des éloignements géographiques volontaires forçant la résidence exclusive et la décision monoparentale du Juge.
  • Pour la fin des scandaleux placements abusifs.
  • Pour le droit des grands parents à vivre aussi avec leurs petits-enfants.

Garde des enfants: la députée Mme Sonia Lagarde interpellait le Gouvernement le 20 février 2013 *

« Au cours des dernières semaines, il a souvent été question dans cet hémicycle, de familles, de pères, de mères et de droits de l’enfant. Si les conséquences de diverses natures qui pourraient affecter des enfants élevés par un couple homo sexuel ont été largement débattues, il n’a jamais été question de la souffrance qui frappe les familles hétérosexuelles lorsqu’à l’heure d’une séparation, les parents se déchirent pour faire de la garde de leurs enfants un objet d’affrontement. Les faits sont là pour nous rappeler la dure réalité et l’étendue du désespoir de certains pères lorsqu’ils se trouvent privés de leurs droits parentaux sur décision judiciaire.

Avec plus d’un mariage sur deux qui s’achève par un divorce, ils seraient aujourd’hui plus d’un million de pères à demander justice. Oui « justice », car ils ont un rôle et une responsabilité à tenir dans l’éducation de leurs enfants, quelles que soient les raisons qui ont amené les couples à se séparer. Mais « justice » aussi pour les enfants eux-mêmes qui ne sauraient être privés du droit de grandir avec chacun de leurs parents. « Justice » et « égalité » enfin, avec la mise en application effective de la garde alternée.

Dans cet hémicycle, Mme la ministre, je défends et défendrai toujours le droit des femmes. Cependant, certaines situations de détresse doivent nous interpeler en conscience, et appellent à surmonter toute forme de parti pris pour aller à l’essentiel : le respect des droits de chacun. Alors Mme la Garde des sceaux, vous avez reçu avant-hier les associations qui portent ce combat, aussi ma question est simple :

Comment la république entend-elle répondre au désespoir de ces pères qu’on prive de leurs droits ?

Mme Christiane Taubira répondait en indiquant que « des réformes avaient fait progresser le droit de façon à assurer l’égalité au sein du couple » (???)

Faux, Mme l’ex Garde des Sceaux et Ministre de la justice, les chiffres de l’inégalité parentale parlant d’eux-mêmes, car il s’avère que le « droit de vivre avec ses enfants » n’existe pas dans le code civil. Rien, dans les articles du code civil, n’oblige le JAF à ordonner la résidence alternée. Bien au contraire, tout lui permet d’ordonner la résidence exclusive. Ainsi, ni le père ni la mère n’ont pouvoir sur leurs enfants lors d’une procédure en divorce, encore moins à contester la décision d’un JAF puisque celui-ci a tout pouvoir de décision sur le devenir de leurs enfants, donnant en pratique quasi systématiquement la garde des enfants à la mère, en dépit de la volonté de bon nombre de pères d’obtenir le partage des temps de présence de l’enfant chez chacun des parents, au nom d’une considération du juge parfaitement subjective d’une notion indéfinissable (donc modulable) de « intérêt supérieur de l’enfant », « intérêt » réduit sommes toutes à l’idée que celui-ci est la mère, unique et prétendue « figure de référence » pour l’enfant.

De plus, la loi prévoit qu’il est nécessaire pour formuler une demande en « garde alternée » une « entente préalable » entre les parents et, qu’en cas de désaccord du couple sur le sort des enfants (dilemme entre résidence exclusive et résidence partagée), la résidence alternée devient inapplicable ! Il suffira donc au parent refusant sciemment la mise en place de la résidence alternée (généralement la mère) de le signifier au juge en démontrant ce conflit. L’effet mécanique de la loi conduisant à la résidence exclusive.

Voici la preuve juridique de ce point de droit au regard d’un compte rendu en appel** ou la présidente de la Cour (composée exclusivement de femmes) rappelle par écrit ce point de droit (ou non-droit) en ces termes : « La résidence alternée n’est pas un droit dont serait privé celui des parents qui ne l’obtient pas alors qu’il en fait la demande mais une modalité de fixation de la résidence habituelle, que le magistrat peut décider de mettre en place si tel est l’intérêt primordial des enfants, critère fondamentale de sa décision ».

Il est donc bien avéré un point de non-droit à la résidence alternée ainsi qu’un non-droit de vivre avec ses enfants après un divorce.

Ce n’est donc que par la reconnaissance de ce « droit de vivre avec ses enfants », droit reconnu dans un nouveau code civil que pourra s’exprimer une « égalité en droit » entre les pères et les mères, entre les hommes et les femmes, égalité qu’exigent la République et les parents privés de leurs enfants, pères en majorité qui ne jouissent que des quelques heures ou 4 jours par mois d’un « droit » de visite et d’hébergement de leurs propres enfants

* https://youtu.be/P4wq-H_BeQQ

** R.G 13/09283 - Cour d’appel de Lyon, 2ème Chambre A, Arrêt du 31 mars 2015

----------------------------------------------

William Bec débute demain mercredi une action devant l'Assemblée Nationale.

plus d'Infos: https://www.facebook.com/william.bec.378

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 17:22
Echanges indirects avec l'ancien président de la grue Jaune Philippe Veysset

De la part de Scott:

Philippe, j'ai le bras droit casse et suis sans ordi. La grue jaune
n'a jamais vraiment fonctionne et n'existe plus. Je te considere comme
un ami, tout comme Michel et Nicolas, mais je te conseille de laisser
tomber. Ca sert a quoi, cette q
uerelle du Cid?

--------------------------------------------------------------

[entre crochets, gras et incliné, les commentaires en réponses de Nicolas Sègerie, Nouveau président du Collectif de la Grue Jaune, les caractères en maigre de Philippe Veysset]


On 5/16/16, philippe VEYSSET <assodespa@gmail.com> wrote:
> Chers amis,
>
> Il y a des gens pour qui la paternité est source de souffrance plutôt que
> d'épanouissement ! Pourtant même lorsqu'elle se voit contrainte, sous la
> pression des circonstances, d'adopter une posture de combat, la parentalité
> doit rester une source d'épanouissement.
>
> Nous comprenons bien que "s'attaquer" à une institution aussi puissante que
> l'institution judiciaire, chercher à infléchir sa politique, suppose une
> grande force de caractère et un investissement courageux de sa personne et
> parfois, de ses biens. Les pressions, les tentatives d'entrisme sont
> nombreuses et considérables et lorsqu'on tourne bride, on peut être conduit
> à réorienter son énergie dans des attaques internes contre ceux, amis
> d'hier, qui poursuivent le combat et peut-être, nous renvoient l'image de
> notre faiblesse ou de notre couardise. Le tout avec une volonté farouche
> qu'elles empruntent le même chemin que l'on a soi-même emprunté.
>
> C'est souvent pour un temps limité mais parfois cela dure... plus
> longtemps, les personnes en profitant pour se consacrer à la gestion des
> biens qu'elles laisseront à leurs enfants plutôt que de réaliser ces biens
> pour aider au combat ou même payer des frais de justice pour avoir la garde
> - les beaux élans prudhommesques en faveur des professions de foi
> socialiste n'y peuvent mais. Ou bien carrément, préférant se rallier à la
> politique judiciaire initialement combattue ! Il n'y a pas si longtemps, un
> propriétaire d'immeubles à Paris, communiste, après avoir, au travers de
> son association, combattu la ligne judiciaire n'est-il pas devenu médiateur
> auprès de la Cour d'appel de Paris ?
>
> Le Collectif La Grue jaune a dû récemment affronter, en interne, une grave
> crise : inertie, calomnies (contre son président, mon "B2" par exemple, est
> vierge mais s'il ne l'était pas, ne vaudrait-il pas mieux envisager,
> lorsqu'on est membre du Collectif, qu'il ait pu être frauduleusement
> chargé?), tentative de prise en main de la part d'un secrétaire et d'un
> trésorier (d'ailleurs membre de FMCP), MM. Michel Calbry et Serge Laisney.

[Si c'est le cas, alors que FMCP adhère au Collectif... bienvenu]
>
> Une assemblée générale a dû être convoquée le 16 avril 2016. Présentes, les
> personnes n'ont pas voulu s'expliquer et ont préféré quitter l'assemblée.
> Ce départ a été identifié à une démission. Une seconde assemblée générale
> extraordinaire, le 7 mai, a entériné cette démission.

[Absolument pas! Le directeur de la maison des associations et des solidarités nous a demandé de quitter la salle vu le bruit qui génait les autres réunions. C'était convenu entre les organisateurs de cette réunion d'Assemblée Générale Extraordinaire convoquée par "plus d'un quart" des membres à jour de cotisation que si il y avait du tumulte suite aux contestations probables nous quitterions cette salle par une suspension de séance. ce que l'on a fait sous ma présidence de séance. Nous avons repris nos trvaux après une période de trêve pour tout faire pour mettre en place une médiation pour pouvoir éventuellement reprendre la réunion avec tout le monde. Je n'ai pu que constater l'incapacité de l'ancien Philippe Veysset à accepter le B-A-BA des mode démocratiques. En aucun cas nous avons démissionné, et il le sait bien car nous le lui avons expliqué clairement. Le directeur pourrait en être témoin.]
>
> Depuis lors, les personnes se répandent sur Internet. Internet est la
> nouvelle version du Café du commerce, en mode démultiplié. Elles submergent
> aussi certains militants du Collectif de lettres recommandées... Elles ont
> même recréé une association à laquelle elles ont donné le nom de La Grue
> jaune ! Pourquoi pas La Grue bleue ou La Grue marron ?

[Il n'y a qu'une association Collectif la Grue Jaune --- heureusement]

[Il appartient aux membres d'une association de communiquer. ici vu les blocages par un ancien membre du collectif du site qui fut officiel, j'ai été conduit à mettre en place un autre système de communication légitime:

https://www.facebook.com/groups/CollectifLAGRUEJAUNE/?fref=ts

en utilisant ce qui existait auparavant:

ce blog, et son groupe facebook]
>
> Chacun sera à même de juger et de garder son sang-froid.
>
> Enfin, se présenter à une élection présidentielle n'est pas obligatoirement
> une marque d'ambition personnelle. Sinon, mettons un terme à l'élection du
> président de la République au suffrage universel, dispositif
> constitutionnel adopté par voie de référendum le 28 octobre 1962 ! C'est
> même extrêmement étrange d'en venir à penser cela. Manque d'ambition pour
> la cause de l'égalité parentale et du droit de l'enfant ? Jalousie ? Le
> principe d'une candidature - sans que mon nom soit prononcé (il y a eu des
> élections primaires et plusieurs candidats se sont déclarés, je n'ai été
> désigné qu'au terme de ce processus démocratique) - avait été validé lors
> de la réunion du 30 janvier 2016, à Lyon.

[Chaque citoyen peut être candidat à la présidence de la République Française s'il réuni les conditions. par conséquent j'invite Philippe Veysset à le faire. Dans la confidentialité des urnes, peut-être aura-t-il mon suffrage. Mais il n'aura pas celui du représentant du Collectif de la Grue Jaune ni son soutien car il a perdu sa crédibilité... pour l'instant.]
>
> Nous espérons qu'un jour les personnes reviendront au sein de notre
> Collectif après que... les explications aient été données ! N'avons-nous
> pas les mêmes objectifs?
>[Il semblerait que tous n'aient pas les mêmes objectifs. Etre candidat est un objectif non fondamental pour notre cause par exemple... mais il y a aussi toutes les oppositions sur la médiation, la manière de gérer un combat judiciaire pour un bagnard ou une bagnarde vis-à-vis de la séparation de ses enfants. Si l'objectif est réellement de coaliser le mouvement en attirant les associations, cette confusion entretenue ici même par ce texte perpétue le clivage impertinent.]


> De nouveaux défis nous attendent : réforme de la Justice (avalisant le
> principe de la déjudiciarisation – au vote en première lecture
> actuellement), manif du 11 juin, [le Collectif de la grue jaune n'a pas reconduit cette manifestation du 11 juin ! ] élections présidentielles de 2017... [décidément! C'est une fixation! Pour réunir des suffrage, il faut d'abord être capable de réunir ceux qur qui ont doit pouvoir compter dans l'adversité du combat présidentiel... Il faut donc changer de méthode... ]
>
> Restons soudés et poursuivons notre route, comme notre ami Gérard Chauvel,
> récemment disparu, nous y aurait engagés. [Paix à son âme troublée sans aucun doute]
>
> Compaternellement
>
> Philippe Veysset
>
> [ancien] président du Collectif La Grue jaune

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 18:18
Bilan de 20 jours de grève de la faim par Evelyne éloignée de son enfant

Publié sur le groupe facebook du Réseau Colin Bagnard, profil Line Lyne

Bonjour à tous

Ce jour, j'arrête ma grève de la faim en étant au 20 ième jour.

Je me sens fatiguée, ai besoin de repos.....

Cette action ne m'a pas permis d'obtenir une réponse suite à mes courriers adressés à Messieurs URVOAS, Garde des Sceaux, Mr TOUBON, défenseur des droits et Mme AVENARD, défenseure des enfants, en date du 01 février et 01 avril 2016 ( sachant que ceux ci auraient du me répondre dans un délai de 2 mois).

Suivant les recommandations de mon député Maire, Mr Rémi DELATTE, je vais donc écrire à la CADA - commission d'accès aux documents administratifs - pour les 'obliger' à me répondre.

Cette grève de la faim, même si elle ne m'a pas permis d'obtenir ce que je souhaitais, m'a permis d'aller jusqu'au bout d'un moyen que j'envisageais depuis plus de 1 an, .... et à ce jour, de comprendre que d'autres moyens peuvent encore être à considérer pour renouer le dialogue avec le père de mon enfant, pour que notre fils puisse grandir et se développer en ayant accès à ses deux parents, et à l'amour de sa maman qu'il voit beaucoup trop peu.

Ces 20 jours de grève de la faim n'ont pas été si difficiles que cela : le sentiment de faim s'estompe au bout de 4 à 5 jours, puis plus envie de manger, mais la fatigue se fait sentir, ... ceci d'autant plus que dormir Place saint Michel s'est avéré impossible ( 'virer par la police), que tous les transports au quotidien étaient fatigants, que la météo n'a pas été clémente tous les jours ( pluie toute la journée certains jours), et qu'il était impossible de s'asseoir dans la rue quand il pleuvait....


Je remercie de tout coeur les militants VICTOR, MICHEL et OLIVIER pour leurs soutiens quotidiens....et toutes celles et ceux qui sont passés ponctuellement, ....

Les rencontres avec les passants ont été enrichissantes : des bisous de réconfort, des messages comme quoi certains priaient pour moi ( pour que la situation puisse s'arranger...), ... ;
je me suis surtout rendue compte que beaucoup de français ont une très mauvaise image de la Justice, à laquelle ils ne croient plus du tout, qu'ils ressentaient de l’empathie à mon égard et dossier, .... mais comment un simple citoyen peut il croire à son pays, s'il ne croit pas à la Justice de son pays ?? Ne pas rendre Justice de l'acte des citoyens n'est il pas un élément provoquant la colère et la révolte, poussant ainsi à la marginalisation ?? Est ce une volonté délibérée de notre gouvernement de fragiliser psychologiquement les enfants en les séparant d'un de leur parent, afin d'avoir plus d'emprise sur eux plus tard, .... certaines personnes m'ont clairement exprimer cet opinion.


Dans tous les cas, cette expérience m'a été enrichissante, militer m'a permis d'ouvrir les yeux sur plusieurs dysfonctionnements de notre société, ... rester derrière un clavier ne peut suffire, ... parler directement aux personnes est plus poignant.

Place Saint Michel étant très proche de Notre Dame de Paris, j'ai dialogué avec un prêtre de Notre Dame de Paris qui m'a conseillé d'inviter le père de Thibaud à passer quelques jours en ma présence et celle de Thibaud, afin que Thibaud, n'ayant jamais vu ses parents ensemble ( car séparé de sa mère depuis l'âge de 2 ans) puisse réaliser et comprendre qu'il est né de l'union de papa et maman ; Croyante mais non pratiquante, je suis prête à saisir tous les moyens possibles pour faire réagir le père de notre enfant, afin que celui ci prenne conscience qu'un enfant a besoin de ses deux parents. Le père de Thibaud, à qui la justice a toujours donné raison, malgré son comportement, saura t il / voudra t il saisir l'occasion d'une conciliation, ..... sachant que j’œuvre dans ce sens ?? ... je vous tiendrai au courant de l'évolution de la situation.

Evelyne Jeudi, maman de Thibaud

"evelyne jeudi" <ejeudi@live.fr>

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 14:20
Une mère en grève de la faim depuis 18 jours dans le silence général

Communiqué du Collectif de la Grue Jaune:

Une mère en grève de la faim depuis 18 jours dans le silence général.

mardi 10 mai 2016 14h

Depuis dix huit (18) jours, une mère de Macon fait une grève de la faim à Paris (place st Michel) pour son éloignement géographique et des anomalies judiciaires pour ses droits de visite et d’hébergement de son enfant chez son père à Marseille.

Elle revendique :
- changement des conditions de droits de visite et d’hébergement (elle a vu son enfant la dernière fois le 18 avril, le reverra si pas de changement le 20 juillet, c’est trop long et injustifié !
- la délocalisation du dossier actuellement à Marseille qui en ce lieu ne donne pas toutes les garanties de neutralité,
- indemnisation par la justice des conséquences des procédures pour sa relation avec son enfant.

Elle a fait une pétition à l’attention du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas:
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Mr_Jean_Jacques_URVOAS_Garde_des_Sceaux_Ministre_de_la_Justice_Reexamen_de_la_decision_de_Justice_tres_surprenante_conce/

Un communiqué est en ligne depuis le 22 avril:
http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/04/greve-de-la-faim-et-petition-d-une-mere-pour-denoncer-la-lenteur-judiciaire-et-les-eloignements-geographiques-volontaires.html

Evelyne est soutenue par le Collectif de la Grue Jaune (cf les événements de février 2013 à Nantes), elle tient sa grève de la faim dans l'ignorance général alors qu'elle a été chassée plusieurs fois de ses sit'in devant : Palais de justice, Assemblée Nationale, Sénat, cathédrale Notre Dame, place de la République... et omniprésente place Saint Michel avec des nuits sous tentes.

Le collectif de la Grue jaune est un mouvement en crise actuellement car si un nouveau bureau associatif s'est formé légalement, (voir notamment http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/04/changement-de-cap-pour-le-collectif-de-la-grue-jaune.html), il est contesté par l'ancien président (http://reseau-colin-bagnard.over-blog.org/2016/05/radiation-definitive-de-philippe-veysset-du-collectif-de-la-grue-jaune.html).

Mais fondamentalement, la question des familles séparées est un sujet devenu tabou, enterrée suite aux débats politiques houleux précédents, mais une réforme de la famille doit se mettre en place car les drames familiaux sont nombreux. Ce débat concerne des millions de personnes touchées en leurs familles en France.

Le Collectif de la Grue Jaune rappelle le principe d’Egalité Parentale, la disparition des dénis d’Autorité Parentale Conjointe, des Eloignements géographiques Volontaires, des accusations mensongères, des internements abusifs, des anomalies de procédure…

Contact Evelyne, mère gréviste de la faim: 06.20.47.05.39.
Contact délégué de la Grue Jaune: Michel Calbry: 06.09.08.35.69.

Nicolas Sègerie, président du Collectif de la Grue Jaune
Porte parole du réseau Colin Bagnard

Evelyne avec Gilbert Claes (Québec) et Sébastien Médori (Collectif des Enfants Déchirés de Corse)

Evelyne avec Gilbert Claes (Québec) et Sébastien Médori (Collectif des Enfants Déchirés de Corse)

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 12:34
De Madrid à Paris
De Madrid à Paris

Message de Thierry Berger:

Bonjour à tous,

C'est parce que cette manif du 21 mai n'est revendiquée par aucune association en particulier qu'elle est ouverte à toutes les associations sans distinction, et à nous tous, parents, grand parents, amis...

Des espagnols sont partis à pied de Madrid pour nous y rejoindre, d'autres espagnols ferons l'A/R retour en avion juste pour la manif, un italien converge également sur Paris à Pied (voir leur trajet ci dessous), des personnes du Bénélux seront également présents.

Nous, résidents français, sachons, par notre présence le 21, montrer que, malgré nos différences, nous sommes unis pour le droit à l'enfant à voir autant ses 2 parents (comme en témoigne Patrick Poivre d'Arvor en fin de PJ[non reçue]).

Unissons-nous !

Toutes les assocs pourront s'exprimer devant les médiats, à la seule condition de ne parler que de la cause que nous poursuivons tous: l'égalité parentale et ne pas mettre en avant son assoc

Thierry Berger

"Thierry Berger" <berger.thierry@yahoo.fr>

***********************************

Le Collectif de la Grue Jaune en son Assemblée Générale Extraordinaire du 16 avril 2016 a décidé d'envoyer une délégation avec Michel Calbry.

Le Réseau Colin Bagnard a été associé à l'intérêt de cette manifestation dès sa programmation par Delphine Boulois et son entourage.

Manifestation a-associative du 21 mai place de la Concorde
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 15:27
Dernier coup de chapeau à Gérard Chauvel

Catherine, Nicolas Segerie & Maitre Flo, Patrick Guillot, Philippe Veysset & fils, Pierre Besson & Nadine, Rene, Scott, William Bec, Youcef & d'autres ont rendu leurs derniers respects a notre ami defunt Gerard hier le 6 mai. Evidemment c'etait penible. J'ai beaucoup chiale. J'etais content que beaucoup de membres de sa famille etaient presents, mais si tard. Qu'est-ce que ca peut me foutre que Rose vienne voir mon tombeau? Je suis vivant encore. Je prefere encore qu'elle vienne me voir en taule. On fait un accord? Vous me mettez en taule & Rose vienne me voir. J'achete tout de suite. En rentrant dans mon village a 23h, apres avoir discute avec le meme chauffeur de bus avec qui j'ai joue aux billards avant-hier, je voulais bouffer une pizza. La dame avait deja eteint le four, mais une table d'une douzaine de jeunes m'a interpelle: "Viens boire un coup avec nous." Je ne connais pas ces mecs, mais j'ai partage la bouteille de grappa qu'ils avaient sur la table.

"Scott Alexander Gabriel Reiss" <sagreiss@gmail.com>

Dernier coup de chapeau à Gérard Chauvel
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 13:36
Radiation définitive de Philippe Veysset du Collectif de la Grue Jaune

J’ai le regret de communiquer sur la radiation définitive de Philippe Veysset du Collectif de la Grue Jaune.

En effet, je constate que pour sa convocation en commission disciplinaire, Philippe Veysset ne s’est pas déplacé ni fait représenté. Dûment convoqué par plusieurs moyens qu’il ne pouvait ignorer, il n’a pas répondu de cette convocation. Il feint même ne jamais avoir été convoqué. En effet, refusant de se signaler ce matin à 11h45 à la maison des associations et des solidarités à Paris XIIIème l’ancien président du Collectif de la Grue Jaune entraine des conséquences qui auraient pu être évitées.

L’ancien président du Collectif de la Grue Jaune qui avait déjà été radié provisoirement en sa qualité de membre en réunion du 26 mars, et perdu la confiance en Assemblée Générale Extraordinaire du 16 avril dernier, devait répondre d’une série de griefs :

  • GESTION DES COMPTES ET ADHESION
  • RESPECT DE LA DEMOCRATIE INTERNE DE L’ASSOCIATION
  • CONCERTATION AVEC LES MEMBRES ET LES AUTRES ASSOCIATIONS
  • USURPATION D’IDENTITE ET DE FONCTION
  • ATTAQUES PERSONNELLES

Il est dommage qu’il n’ait pas cherché à justifier une trentaine de points qui auraient pu être expliqués, ni par sa présence, ni par un délégué, ni par écrit.

Des éléments m’ont été signalés depuis la convocation dont la gravité est importante.

  • Sur la GESTION DES COMPTES ET ADHESION
  • Sur ATTAQUES PERSONNELLES
  • S’ajoute le problème déjà identifié par des anciens membres ou associés : REPRESENTATION DES REVENDICATIONS DES ASSOCIATIONS
  • EXCLUSIONS ILLEGALES DE MEMBRES
  • CONVOCATION ILLEGALE D’UNE ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE
  • Malgré signification par voie d’huissier, qu’il n’a plus aucun droit d’utiliser le nom du Collectif la Grue Jaune, de se revendiquer d’aucun titre, PLUSIEURS DECISIONS ILLEGALES malgré les avertissements.

En tant que président du Collectif de la Grue Jaune, j’ai donc le regret de confirmer la radiation de Philippe Veysset qui prend vu les circonstances un caractère définitif.

Si cette affaire devait se retrouver contestée, toutes les pièces de preuve sont conservées à toutes fins utiles.

Je demande donc à tous les membres, à toutes personnes en relation avec le Collectif de la Grue Jaune de prendre toutes dispositions pour informer, rappeler ou bloquer toute manœuvre qui dérogeraient à cet état de fait : Philippe Veysset ne peut diriger ou évoquer aucune action au titre de ce Collectif.

Je suis extrêmement déçu pour tous ceux qui pensaient que le collectif pourrait traverser cette crise sans aller jusque là. L’entêtement de cet ancien membre nous oblige à être rigoureux autant dans les formes que dans le fond.

Nicolas Sègerie,

Porte parole du Réseau Colin Bagnard

Président du Collectif la grue Jaune

Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article

Articles Récents

Articles D'archives