Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 15:36

 

Le Réseau Colin Bagnard insiste sur le fait que les parents séparés et divorcés se doivent de participer à la rentrée et toute la scolarité de leurs enfants:

 

surtout si tout est fait pour vous en écarter !

 

- connaître bien évidemment l'école de leurs enfants et demander du secours si vous ne l'a connaissez pas, on vous aidera !

 

- prendre toute l'information relative à la rentrée scolaire:


Les dates et heures des réunions de rentrées pour présenter l'établissement et en général la classe de l'élève

 

Avec la classe de l'enfant, se faire identifier par sa maîtresse ou son maître, son professeur principal pour le collège et les lycées, les directeurs des établisssements ou classes spécialisés, ITEP, SEGPA..., que vos enfants soient en établissement public ou privé dans chaque cas.

 

Les établissement, quels qu'ils soient doivent la NEUTRALITE entre les parents séparés ou divorcés. C'est une obligation légale. Ils ne peuvent pas agir avec l'un ou l'autre de manière à exclure de la scolarité.

 

Vous pourrez toujours demander à prendre rendez-vous avec les enseignants responsables de vos enfants... après la période de rentrée... le temps qu'ils les connaissent un peu. On ne peut pas vous le refuser ! Il faut trouver la meilleure date et horaire pour que tout se passe au mieux !


Les écoles doivent connaître la réalité de la séparation ! (nulle besoin de raconter votre histoire, mais trop souvent le parent qui veut écarter l'autre parent raconte des bétises que tout le monde va croire (pas toujours)... que votre seule présence va détruire par bon sens.

 

Le devoir des établissements est d'enregistrer toutes vos coordonnées, dans le fichier scolaire et sur le carnet de l'élève qui doit servir pour les échanges entre le corps enseignant et les DEUX parents, pas seulement celui qui détient la résidence principale de l'enfant. 

 

Les demandes des bilans et bulletins scolaires (le minimum légal) ne peuvent être conditionnées à l'exigence d'enveloppes et de timbres ! Cela signifierait que le coût des enveloppes et des timbres est supérieur à la valeur que l'on accorde à l'AUTORITE PARENTALE CONJOINTE ! Ce serait totalement scandaleux ! (même si sela facilite les envois dans certains établissements qui fonctionnent encore sur les modes archaïques). Notez que les établissement sont normalement dans l'obligation d'avoir les logiciels adéquats pour enregistrer les noms et adresses complètes des DEUX parents... S'ils ne sont pas en capacité de le faire, et bien qu'ils fassent une autre fiche!

 

Mais il ne faut pas se contenter des ces seuls bulletins !  car quand le contenu du bulletin trimestriel montre qu'il y a des difficultés scolaires ou comportementales, alors que vous auriez pu faire des propositions pour suivre l'élève par des séances adaptées de soutien, des cours particuliers, voire des professionnels dans les diverses disciplines (orthophonie, psychologie, orientation, autre spécialiste, professionnel du secteur envisagé...).


Toutes les informations sont importantes... elles permettent de suivre concrêtement la scolarité. Certaines informations sont mêmes obligatoires: comme les autorisations parentales de sorties ou voyage scolaires au delà d'un jour qui doivent être cosignées par les deux parents. Il est important de participer aux kermesses, fêtes et manifestation publiques de l'école en tout genre que vous pouvez...

 

Il est fondamental de pouvoir identifier aussi les parents d'élèves DONT VOUS ETES! Comme parents séparés divorcés n'ayant pas la résidence principale de votre enfants, vous POUVEZ NEANMOINS ETRE PARENTS DELEGUES dans l'établissement où est votre enfant ! Cet engagement ne représente que trois réunions (un minimum) dans le primaire, sûrement un peu plus en collège ou lycée... Mais c'est là que vous pouvez comprendre comment fonctionne réellement l'établissement scolaire et participer à sa vie... de plein droit ! Il ne faut pas hésiter.

 

Si vous voulez être parainés par une association de parents d'élèves (parfois pour certaines informations, c'est nécessaire), le Réseau Colin Bagnard ou une association locale acceptera; mais nul doute que vous trouverez les informations utiles à respecter pour être candidat ! Nous en reparleront en détails ultérieurement. Il suffit d'être parents ... pas plus !

 

Mais, il n'est pas aisé de monter une liste de "parents séparés" (qui sensibilise de fait au sujet et permet une reconnaissance mutuelle entre parents concernés) ou liste de parents tout simplement quand on est isolé par définition de l'école de l'enfant... Il faut donc faire attention de ne pas louper d'information et demander spécifiquement les dates de réunions des parents de l'école.

 

Souvent une association d'une fédération de parents d'élèves est là, voire omniprésente dans l'école... il ne faut pas se sentir déplacé que de se proposer sur les listes en vue d'être élu(e). Souvent les pères sont rares... C'est donc un enrichissement de ces conseils d'écoles pour le primaire ou m/paternel.

 

Les Conseils d'écoles sont l'occasion de comprendre aprticulièrement la vie réelle scolaire de son enfant: la cantine, les problèmes entre élèves, avec l'extérieur, la sécurité de 'létablissement, les travaux et les relations avec les municipalités, les Conseils Généraux... Se sont des dynamiques qui sont importantes pour les parents séparé(e)s et les remettent en lien avec la société car parfois ce n'est pas facile !

 

D'autres questions se posent: accompagnement au théâtre ou à la piscine, les pères sont fortement demandés pour faire griller les saucisses de la kermesse... pas forcément toujours le rejet !

 

Au niveau collège et lycée, il est important de choisir avec l'enfant d'abord l'établissement, puis les sections, les options (langues, filières professionnelles)... Et échanger avec les professeurs pour l'orientation et traiter les éventuelles difficultés (fréquentes en cas de séparation) avant qu'il ne soit trop tard ! Tout le monde le comprendra.

 

Petit à petit les établissements et leurs chefs ou directeurs seront très souples à prendre en compte cet aspect... certains le font déjà naturellement... mais certains traînent! Ils faut leurs rappeller l'intérêt supérieur de l'enfant à être suivi dans son éducation par ces DEUX parents ! Plus de moyens, plus d'information, plus d'expérience, plus de lien affectif en soutien...


Les parents séparés divorcés sont un enrichissement dans la vie de l'école.

 

 

(ancien article rcb: Les parents divorcés peuvent siéger aux conseils d'écoles, et Conseils d'administrations des collèges et lycées: présentez-vous! )

(autre lien: http://www.education.gouv.fr/bo/2006/31/MENE0602215C.htm

http://eduscol.education.fr/cid46934/associations-de-parents-d-eleves.html#lien0

http://eduscol.education.fr/cid48225/questions-reponses.html)

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REFORME FAMILLE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives