Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 23:02

Habituellement, on est content d'assister à une émission-débat où il y a équilibre entre les parties.
Ce n'est pas le cas ici:
(http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=5157)


Deux "psy" experts devant les tribunaux, qui ne vont pas aller dans le sens inverse du poil, et par la force des choses comme beaucoup de leurs collègues, proches des mouvements féministes,

Le premier psychia^tre, mais aussi spychanaliste, dont les thèses sont maintenant reconnues comme étant entâchées de manque de scientificité,

la présidente de la fédération nationale solidarité femmes, avec un reportage comprenant la directrice de l'institution dont elle est aussi vice-présidente (association ESCALE) mais dont le lien d'intérêt n'est pas présenté par Yves Calvi, l'animateur de l'émission.

une juge impliquée dans le placement des enfants sous tout prétexte de protection visiblement sans grande nuance et avec dogmatisme "dès qu'il y a violence, l'enfant subit des violences au moins psychologiques" (comme si la violence n'était pas un des moteur de la construction de la psychée humaine et la base de tout droit et toute société).

Mais la question des relations entre enfants et parents séparés ne sera pas évoquée, si ce n'est pour parler des cas les plus graves où cela se justifie, mais sans nous convaincre.

Et pas de représentant d'association de père concernés (forcément les auteurs de violences), évidemment puisqu'il ne peut y en avoir puisque ces associations sont paritaires, elles! On pourra jetter un coup d'oeil dans notre article sur les statistiques des mouvements féministes.

Or dans les reportages, se multiplient les cas d'implication de femmes dans la disparitions criminelle d'enfants! L'illustration est-elle mal choisie, ou est-ce en réalité plus proche des réalités vécues?

Lorsque sont citées des enquêtes, il faut qu'elles soient nord américaines, société que chacun reconnaîtra comme particulièrement violente, notamment avec les enfants.

La présidente de la fédération... demande modification de la loi avec la SUPRESSION du droit de surveillance dans les cas de violences au sein du couple, le bracelet électronique qui serait accepté en cas de menace d'incarcération (ben voyons!), création d'un délit de violence conjugale...

Sans tenir compte de l'existence de violence psychologiques ET physiques envers aussi les hommes,
et Alors que pas une fois la question des accusations mensongères ne soit posée!

La conclusion pour un tel débat, conforme à la plupart du genre, est le manque obsolu d'objectivité.

Pour une fois, nous sommes déçus car ce débat aurait pu être intéressant.

RAPPEL néanmoins des numéros nationaux gratuits
servant à ces pseudo-statistiques:
3919 violence conjugales
119 enfance en danger
(avec toutes les réserves que l'on peut trouver dans ce blog)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REACTIONS
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives