Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 17:45

Aujourd'hui se réunissent place de la Bastille à Paris les parents privés d'enfants dans un collectif -voir les pages précédentes du blog). Pour que ceux qui découvrent ces situations se rendent un peu compte, voici quelques cas: 

 

CAS NUMERO 1:

http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/creuse/le_cri_du_coeur_d_un_pere_prive_de_ses_trois_enfants@CARGNjFdJSsGFBkCBBQ-.html

 


 

Désespéré d'être privé de ses enfants, Michel Liénéré a manifesté, ce mercredi, devant le palais de justice de Guéret.

En instance de divorce depuis 2006, cet homme de 35 ans se désole de ne pouvoir passer du temps avec ses trois enfants, qui vivent aujourd'hui avec leur mère en Charente-Maritime.

 

Pour se rapprocher d'eux, Michel Liénéré a déménagé de Saint-Vaury à Bellac.

« Pour mes droits de visite, je dois aller chercher mes enfants en Charente-Maritime. Plusieurs fois, j'y suis allé et ils n'étaient pas là », confie-t-il. Ses plaintes pour non-présentation d'enfants ont été classées sans suite.

 

Le père de famille ne comprend pas pourquoi le divorce n'a toujours pas été prononcé. L'affaire est compliquée par l'intervention de deux tribunaux : le juge aux affaires familiales de Guéret pour le divorce et le juge des enfants en Charente-Maritime.

 

« J'espère que la justice va bouger et qu'elle va enfin écouter mes enfants, qui disent vouloir vivre avec moi, lance Michel Liénéré, visiblement épuisé par un combat qui dure depuis quatre ans. Mon seul souhait est de rendre mes enfants heureux. Ils n'ont rien à faire dans cet engrenage judiciaire ». 

 

Catherine Perrot

 

Retranscrite telle quelle une lettre au ministre de la Justice: "Je suis en cours de divorce depuis 4 ans et j'ai 3 enfants. Depuis notre séparation la maman fait tout pour que je ne vois pas mes enfants ce qui a fait l'objet d'une vingtaine de plaintes pour non présentation d'enfant.
Elle n'a jamais été puni. L'année dernière, elle a déménagé en Charente Maritime pour ne plus que je vois mes enfants. Je dois faire 1200km pour prendre mes enfants et les ramener. Que des fois elle ne me donné même pas.
Elle est également violent avec mes enfants aussi bien physiquement que moralement. Elle a avoué avoie été violente à l'égard des enfants sur le rapport de l'enquêtrice social. J'ai montré des attestations des gens qui
disaient qu'elle ne s'occupait pas des enfants et qu'elle les maltraité. Le Juge lui a quand même laissé la garde. J'ai demandé à plusieurs reprise de faire partager les trajets comme elle été parti loin, ce qui n'a jamais été fait!
Aujourd'hui, je n'ai pas pu ramener mes enfants au domicile de leur mère car je suis au RSA et n'avais plus les moyens de faire tous ces aller et retour. La maman n'a jamais voulu venir les chercher, n'a jamais pris de nouvelles de mes enfants pendant 1 mois 1/2.
Elle a su que porter plainte contre moi et a demandé que l'on me supprime mes droits de visite et d'hébergement. Les enfants ont été placé en maison d'accueil pendant 10 jours, jusqu'à ce que la juge des enfants décide de les remettre chez leur mère.
Par la suite quand je suis passé devant la juge des affaires familiale, sur demande de la mère, elle m'a retiré mes droits de visite. Je ne peu plus voir mes enfants, sauf dans un lieu médiatisé.Il faut maintenant que je fasse 600km pour les voir une demi-journée par mois.
C'est moi qui suis puni pour une seule erreur alors que mon ex-femme n'a pas respecté le jugement à plusieurs reprises et elle n'a jamais été puni. C'est injuste.
C'est pour cela que je demande à tous de me soutenir, de signer ma pétitions car c'est ensemble qu'on fera bouger cette justice qui ne fait pas son travail correctement."

A partir du lien  : http://www.mesopinions.com/je-suis-hors-la-loi-car-je-suis-un-pere-petition-petitions-bab17d66260ed1eceedf3f7a9c2620c5.html

 

avec un lien vers une pétition, cliquez-ici.

 

Cas numéro 2:

Maria Pia Maoloni:

http://www.dailymotion.com/video/x6gxab_maria-pia-maoloni-reseaux-pedophile_news

 

 

Cas numéro 3:

Un homme, père de trois enfants, qui va porter plainte au commissariat mais qui se retrouve lui en garde à vue pour "violence conjugale" pour assister une autre personne qui a subit elle réellement des actes de violences et surtout des calomnies graves (incrimination d'attouchements sexuels). Un divorce s'ensuit où les enfants disparaissent quatre mois totalement à la vue et à la connaissance de leur père... et ensuite périodiquement pendant des semaines ou des mois avec le sceau des institutions pendant des années en attente de cessation de l'impunité aux fausses accusations et retour légitime du lien avec les enfants.

 

 

Dans les pages précédentes du blog, d'autres cas avec les témoignages du Relais Poussette à écouter:

 

Quelques images de la progression du Relais-Poussette entre Montpellier et Paris

 

Le Relais-Poussette à Givors, Lyon, Montmerle...

 

http://www.youtube.com/watch?v=5btQAqGSJM8 avec par exemple le témoignage poignant d'Alain.

 

Des cas à n'en plus finir pourraient remplir ces pages, chaque jour... Combien de temps les acteurs sociaux tolèreront ces cas de figures? ces maltraitances? Ces dégâts !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Articles D'archives