Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 20:13

Voilà à partir d'un exemple pris sur un site de rabattage:

 

http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-3817515-garde-de-mon-enfant-pere-instable

 

Bonjour,

Je viens de me séparer de mon concubin, nous avons une petite fille. Je me suis occupée de ma fille depuis qu'elle est née, son père a dû la garder une journée depuis qu'elle est né, elle a aujourd'hui 14 mois.
Il ne s'en est jamais vraiment occupé et son problème, c'est l'alcool. Il ne se passe pas une semaine s'en qu'il boive avec ses copains 1 fois tous les 2 jours.
A cause de cela, je n'ai plus aucune confiance en lui et donc je souhaite avoir la garde complète de ma fille mais son père pourra comme même venir la voire mais je ne souhaite pas qu'il l'a prenne avec lui, je ne serais jamais en sécurité.
Si je dois passer par un avocat, sur quels motifs dois-je le plus m'appuyer pour pouvoir mettre toutes les chances de mon côté pour obtenir cette garde ? Tout en sachant que c'est pour le bien de notre enfant, et tant qu'il ne se fera pas soigné, je ne changerais aucune de mes positions.

D'avance merci de votre réponse.

Cordialement

 

 

Questions d'un membre de rcb n°1:

- En tant que mère, ne vous êtes pas trop sacrifiée pour cette fille en vous en étant  occupée depuis sa naissance?

- l'alcool est-il le seul prétexte que vous avez trouvé pour cette rupture ?

- quand il voit ses copains, ils se soulent chaque fois comme des cochons?

- l'intérêt de votre enfant est-il de ne jamais être hébergé chez son père dans un avenir plus ou moins lointain?

- vous avez peur! Envisageriez-vous une thérapie?

 

Commentaires d'une autre membre de RCB n°2:

- C'est normal que vous vous occupiez de votre fille c'est un acte naturel à toute femme. Le fait de dire de cette façon sous entend que vous avez déployé un effort surnaturel pour vous occuper de votre fille. La fille n'a que 14 mois donc il y a de fortes chances que vous ayez la garde...Cependant je vous conseillerais pour le bien de votre enfant aussi de ne pas le laisser trop distant de son père.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans REACTIONS
commenter cet article

commentaires

anissa 26/06/2010 22:01



Empêcher le père de voir son enfant et obtenir la garde c'est deux choses bien distinctes. Je pense que tu peux "jouer" sur l'alcool, peut être exiger qu'il suive une cure si cela peut te
rassurer quand il verra sa fille, mais l'interdire de voir sa fille, ce n'est pas la solution non plus; trouver un terrain d'entente mais surtout maintenez le lien parental avec le père....



Réseau Colin Bagnard 27/06/2010 18:13



En effet, Anissa,


Comme il y a plusieurs mode de "résidence" pour les enfants, il faut bien choisir l'un d'entre eux, c'est normal.


Comme vous dites, avoir "la garde" ne signifie nullement empêcher (le plus souvent) le père, mais fréquemment aussi une mère de pourvoir accomplir sa passation éducative fondamentale.


Ceux et celles qui cherchent à monter en épingle des griefs (alcool, violence, pédophilie, folie, dépression, drogue, idées sous le masque des autres griefs...) ne travaillent pas dans le sens du
meilleur avenir de cet enfant... S'enraciner dans le conflit est une stupidité, pire une irresponsabilité... qui devrait être judiciairement comdamnée. Si un parents n'est pas capable d'être
responsable AVEC l'autre parent, la restriction de ses droits pourrait-être sérieusement envisagée! Puisque de toute façon le principe de priver l'un des parents des enfants est à l'oeuvre dans
bien des cas; quand c'est le cas, et de manière tatolement consciente comme souvent, autant priver celui des parents qui est le plus alliénant pour l'enfant... Puisque on ne peut pas obtenir
l'accord amiable! 


"A défaut d'accord amiable... l'enfants aura la résidence principale chez le parents le moins aliénant": vous imaginez l'effet généralisé dans une ordonnance?


Pas plus tard que hier, j'ai observé dans une kermesse d'école, une mère qui en présence du père, faisait dictatorialement une remontrance à un jeune garçon pour qu'il ne communique pas avec son
père venu à la fête de l'école! Ici, ce n'est pas inconsciemment, mais résolument que cette mère à régidifier son enfant visiblement terrorisé ... alors que ces camarades festoyaient dans les
chamboules-tout... La fête devant durer du matin au soir, la mère a prit la fuite vers les midis, entrainant les enfants, alors que toutes sortes de victuailles étaient à disposition... Voilà
l'esprit de fête!


C'est un cas d'aliénation parentale évident.



Articles Récents

Articles D'archives