Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Réseau

  • : Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • Blog du Réseau Colin Bagnard pour les enfants du divorce
  • : Le maintien des relations des enfants du divorce ou de la séparation, avec leurs deux parents séparés ou divorcés, leurs grand-parents, leurs deux familles... pour l'égalité parentale et une co-parentalité responsable.
  • Contact

Recherche À Partir De Mots Clef

7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 17:31

En apprenant l’assassinat des journalistes de Charlie-Hebdo,

 

Dont Charb dont j’ai connu la qualité artistique quand en 1993, il nous avait envoyé gratuitement des dessins pour illustrer le numéro zéro d’un journal de quartier, ce Charb là a péri pour la liberté de la presse avec ses collègues journalistes venus à la conférence de rédaction, et d’autres victimes de cette haine sans limite.

 

dessin-de-Charb-Toulouse.jpg

Cela nous rappelle que notre publication est aussi un acte de presse.

 

Et que récemment, plusieurs d’entre-nous dans notre réseau informel ont été enfermé car, directement ou indirectement, ils avaient publié des opinions ou des faits pour que tout le monde soit informé de choses graves qui se passent ici ou là.

 

Alors, aux bagnards et bagnardes,

enfermés ou l’ayant été, ou pouvant l’être pour 2015,

 

A Serge, Sylvia, John, Youcef, Chantal, René,

 

Vous voilà prisonniers, ou en liberté conditionnelle, ou internées à tord, mais de quoi ?

 

Libres de penser ce que vous pensez, de diffuser votre pensée, libres d’agir pour vos proches qui vous sont les proches que personnes ne vous conteste et pourtant dont on vous isole.

 

Vous êtes les illustrations parmi tant d’autres de ce qui se passe dans notre pays… la perte des libertés publiques les plus fondamentales : liberté de penser, liberté d’informer, liberté de s’associer, liberté de manifester, liberté d’éduquer ses enfants…

 

Quand on veut faire taire les gêneurs, on leur fait peur ; c’est le terrorisme. Quand cela ne marche pas, comme pour toutes les mafias, elle passe aux représailles crescendo. Mais un jour on coupera la tête aux robespierre du moment. Résister au terrorisme est un devoir, mais parfois, les captifs capitulent et sont soumis au syndrome de Stockholm propres aux victimes prisonnières. C’est tout à fait excusable. Tenez en compte pour demain devant vos pairs.

 

Comme nos gosses de séparés, quand ils nous disent des choses si blessantes, ne sont pas responsables de subir le joux soumis au syndrome d’aliénation parental, que les académies de médecine se liguent à ne pas reconnaître pour de fallacieuses raisons.

 

D’autres pour bien plus que ça en gravité comme certains criminels et attiseurs de haine qui pullulent dans nos médias et nos chambres nationales ou territoriales, corporatives ou représentatives, sont encouragés à persister dans cette  voie. Si tous ne sont pas pourris et peinent de la situation, beaucoup trop restent silencieux.

 

De votre geole, ou camisole, psychique ou physique, ne perdez pas votre courage et faites le maximum pour sortir et vous maintenir le plus rapidement possible. Des solutions existent.

 

N’ayez pas peur de prendre les soutiens dont vous avez besoin, même si vous ne pensez pas que l’on puisse vous aider et que vous pensez, désillusionnés par votre réalité vécue, être seuls capables d’en sortir, faites que les couleuvres à avaler soient douces à votre gorge.

 

La vérité de toute façon sortira du pot, et vous y aurez contribué.

 

On vous fait passer pour extrémistes, fascistes, violents, mais de vos colères affichées sauvent l’honneur de notre société qui ne sait plus quelles sont les vraies valeurs de sa cohésion. Il faut des phares dans l’obscurité, et depuis l’obscurité où vous êtes, vous éclairez ceux qui pensent à vous et ceux qui apprendrons à vous connaître.

 

Toi Serge, qui a initié le mouvement des Pères (et mères) Perchés, et est suivi par combien de familles séparées divorcées meurtries par la séparation ;

 

A toi Sylvia internée pour servir d’échantillon d’étude, faussement étiquetée en dépit des éléments de diagnostic et dont on a prélevé ton bébé par placement abusif,

 

Toi John, qui éclaire sur le fond de ces affaires d’injustice en dénonçant la perversité là où elle est, au cœur de nos institutions,

 

A toi Chantal, qui pour t’allier à un violent aux objectifs obscurs, t’es laissé sacrifiée,

 

Toi Youcef, qui en a accompagné de nombreux comme Boris sur les endroits les plus improbables ;

 

A toi René, dont le trophée de longévité sur une cheminée de père perché ne t’a pas encore sorti de la nébuleuse et des tourments.

 

Tout cela vous a amenés à des extrémités qui sans cela n’aurait pas existé. Les conséquences ne sont plus que détails épisodiques quand on regarde d’où cela est parti et jusqu’où cela va.

 

Déjà la liste s’allonge de ceux qui payent le prix fort. Certains ont payé de leur vie. Mais comme Falcone ou Borsalino, la chasse aux mafiosi ne s’éteindra pas tant il y a maintenant de personnes au courant et actives. L’abcès crèvera tôt ou tard. Le réseau qui les alimente se sèchera comme on se débarrasse des parasites en empoisonnant la source de leur délectation.

 

A tout autre bagnard ou bagnarde,

 

A toi Pierre qui depuis des décennies vit l’isolement loin de ta progéniture,

 

A toi Arnaud qui pour jongler avec les organisateurs de réceptions fait connaître les coulisses de l’ambassade,

 

A toi Philippe que les chiens et hélicoptères ont préféré aux vrais criminels, pour avoir garder un jour de trop ta fille en vacance,

 

A toi Brigitte dont les misérables mafieux se mordent les doigts d’avoir orchestrer ta disparition pour de vils intérêts patrimoniaux et séparé durablement de tes enfants,

 

A toi Laurent qui paye par ton licenciement pour cause abusive ton combat paternel,

 

A toi Cyrille dont la mère de tes enfants a été détournée par une secte puissante et t’as spolié de leur présence,

 

A toi Jean que l’épuisant combat avec les droits internationaux de la justice n’ont pas suffit à rapprocher de ta fille,

 

A toi Gérald, exclu de ta famille, expulsé de ton logement en dépit du droit, tu cherches encore en vain des nouvelles de tes enfants,

 

A toi Jean, que tes capacités éducatives n’ont pourtant pas facilité le suivi de tes filles et n’a jamais vu ton petit fils,

 

A tous trop nombreux ayant saigné de l’amputation d’un enfant,

 

Les causes qui orchestrent ces séparations de jour en jour sont de mieux en mieux identifiées. Leurs acteurs ne manipuleront pas encore longtemps les manettes de l’horreur et de l’angoisse.

 

A ceux qui ne voient plus leurs enfants que derrière des barreaux d’un « lieu-neutre » et sous la vigilance inquisitrice d’espions d’une nouvelle police politique,

 

Au nom du Réseau Colin Bagnard, car c’est finalement cela être bagnard, une identité d’avoir connu la litanie des injustices, des calomnies, des exclusions, des faux-témoignages, des expulsions, de l’incompréhension, du désespoir,

 

Pensez pour orienter l’action de cette année que vous n’êtes plus seul devant cette obscure adversité aux finalités maléfiques.

 

Quelles que soient les appellations des collectifs, groupes, associations ou mouvements, cette identité est partagée par trop pour que cela n’aboutisse pas à un clash social, tant les tensions sont survoltées et que les sources d’étincelles sont omniprésentes, que certains jouent avec le feu et rêvent de « grand soir » en oubliant tous les « matins bleus » des victimes  du XXème siècle.

 

Au nom de ceux qui périssent pour la liberté de penser et de la presse,

 

Gardez toujours la boussole de l’Humanité sur vous.

 

Nicolas Sègerie,

Porte parole du Réseau Colin Bagnard,

accessoirement rédacteur en chef de ce blog associatif qui salue le courage de tous les journalistes qui vont au front chercher et croiser l'information, non trafiquée, non orientée, et l'a rendre percutante à la compréhension pour le plus grand nombre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicolas Sègerie Réseau Colin Bagnard - dans AFFAIRES EN COURS
commenter cet article

commentaires

Anne Pasquier 07/01/2015 18:22


lMerci pour cet article complet et intéressant.


 

Réseau Colin Bagnard 07/01/2015 23:11



Il sera envoyé à ceux qui ne pourront le lire sur le net.



Articles Récents

Articles D'archives